Poème inédit :
Mystique et rédemption
Je crois ne céder qu'à ta beauté suprême,
Ne suivre que la musique de ta voix sublim...
Don d’amour, roses en fleurs !
Voix de Dieu, voies du destin,
Où se croisent no chemins,
Où se rencontrent nos lèvres,
Où ...
Heureux le chasseur des lointaines savanes
Qui dompta les fauves et vainquit la peur,
Alla à la quête de la gazelle sauvag...
Que du rêve, mon âme se désaltère,
Mon esprit saoul galère
Vit enfin en transe, en extase
Tourbillon de transcendance en t...
of 4

Poème inédit voyage mystique !

Published on: Mar 4, 2016
Source: www.slideshare.net


Transcripts - Poème inédit voyage mystique !

  • 1. Poème inédit : Mystique et rédemption Je crois ne céder qu'à ta beauté suprême, Ne suivre que la musique de ta voix sublime M'évanouir au firmament de ton regard, Me fendre en la lueur de ton adoration certaine, Je fais mes ablutions avec l'eau des averses De mes larmes noyant mon petit être qui souffre ! Et tes versets guident mon errance, mon errance, Et sur les dunes silencieuses de ma vie antérieure Tumultueuse et longtemps déserte, Et tes métaphores m'envoûtent et m'entraînent Dans la sublimation de ta parole Dans la grandeur de ton Être, Je ne cesse de me prosterner, Devant la grandeur de ta Création ! Je psalmodie ton nom, tout le long de ton livre, Toujours ouvert et à jamais ni tout à fait fermé, Toujours profond et jamais ni tout à fait fini ! J'égrène le chapelet de tes différents noms Et je pleure mon ingratitude, je hais mon ignorance ! Et je plains ma faiblesse, j'évite ma mauvaise conscience ! Toi, l'éternel, Clément et miséricordieux ! Tu me pardonnes l'égarement de ma faible conscience, De mes doutes itératifs, débiles et sans raison ! Car mes péchés sont plus graves que mon ultime rédemption ! Abdelmalek Aghzaf, Fès, Le 02/03/2015©® Poème inédit : Voyage mystique !
  • 2. Don d’amour, roses en fleurs ! Voix de Dieu, voies du destin, Où se croisent no chemins, Où se rencontrent nos lèvres, Où nos regards se baissent, Où nos mains se lient, En serment sacré de l’adoration de Dieu ! Chaque nuit, chaque matin, Et du jour au lendemain, Nous prenons notre long train, Vers un long voyage lointain, Vers le fin fond de l’univers, Vers la voie lactée du néant, Poème inédit : A la madone nocturne ! « Heureux qui comme Ulysse A fait beau voyage,… » Heureux l’alchimiste sorcier, chaman voyant, Qui conquit la toison et répandit le bonheur,
  • 3. Heureux le chasseur des lointaines savanes Qui dompta les fauves et vainquit la peur, Alla à la quête de la gazelle sauvage, indomptable, Ni prestidigitateur, ni maître dompteur Ni même subtile magicien, Oh, simple être humain ! Avec, crayon à la main, Il traça des signes sur un rivage désert, Tatouages sur le corps, sur le visage, Grains de sable et ocre poussière sur le coquillage ! D’où s’élevait le chant mélodique de la belle sirène, Ma singulière madone, femelle laitière et nourricière : -Lui, parlant de ses longs périples, -Elle, contant ses rêves de son prince charmant et sage ! « - Tu vois, ma Muse, j’improvise et je m’amuse ! » « Car, en ta présence, le ciel s’ouvre et exauce mes prières, Qu’un jour se lève le vent, arrive la brise, M’emmène si loin aux belles berges de la Luze, Mon voile s’étendra au large et à l’ombre De sa longue chevelure noire, je me laisserai choir Car, ma fée retrouvée, de sa source magique, j’irai boire Mille gorgées d’élixir, rivière de nectar, Ainsi, mon rêve de voyageur solitaire, Au repos serein de son sommeil éternel,
  • 4. Que du rêve, mon âme se désaltère, Mon esprit saoul galère Vit enfin en transe, en extase Tourbillon de transcendance en transhumance ! Abdelmalek Aghzaf, Fès, le 09/02/2015®© Où le bonheur nous attend En la splendeur des myriades d’étoiles De galaxies infinies nous aspirent Où la musique du silence nous envoûte Nous entraîne en mystiques incantations En danse de nulle part et d’ailleurs, Le ciel et la terre sont une parabole de l’allégresse ! Abdelmalek Aghzaf, Fès, le 27/02/2015®©

Related Documents