« Bonne nouvelle, une crise de com ! »
Atelier du 23 juin 9h30-10h30
Agnès Lamoureux & Laurent Terrisse
1ère partie : ne pas confondre crise de com et com de crise
 La crise « idéale » est une crise dont personne n’a entendu...
Le sujet du jour, ce ne sont pas les fondamentaux de la crise
 Évaluation des risques et des scénarios possibles
 Const...
Une crise, ce n’est pas toujours grave,
ça peut être anticipé, ça peut être amorti
...
Vraie crise versus fausse crise
Sujet sensible
dans l’opinion
...
Depuis 1995 : « il n’y a pas de fumée sans feu »
Avant 1995 :
confiance a priori
(1996 ...
Les crises de com classiques du secteur associatif : du
mauvais et du bon
 Contrôles (rapport Cour des Comptes, etc.)
=...
Une (vraie) crise de com provoque souvent des dégâts
 Il faut toujours hiérarchiser au départ
pour déterminer ce qu’on...
On ne vous en voudra pas de ne pas
réussir, on vous en voudra de ne pas agir
...
2ème partie : mais une crise de com si elle est bien traitée
peut se conclure par des progrès de com
 1. Gain de not...
1. Gain de notoriété
11
2. Image, connaissance de l’organisation
12
3. Passage d’un cap en com
>
13
4. Mise à profit pour atteindre un objectif
14
5. Gain en professionnalisme et en méthode
15
6. Meilleure connaissance de ses publics et de ses alliés
Assemblée Nationale
...
7. Refondation des relations avec les donateurs
17
En conclusion,
une crise de com, moment crevant
mais passionnant, enrichissement
professionnel, vrai plain pied
avec les ...
Si, à 50 ans, on n’a pas géré une crise
de com, on a raté sa vie professionnelle !
...
MERCI !
20
of 20

Une crise de communication, bonne nouvelle

Published on: Mar 4, 2016
Published in: News & Politics      Business      
Source: www.slideshare.net


Transcripts - Une crise de communication, bonne nouvelle

  • 1. « Bonne nouvelle, une crise de com ! » Atelier du 23 juin 9h30-10h30 Agnès Lamoureux & Laurent Terrisse
  • 2. 1ère partie : ne pas confondre crise de com et com de crise  La crise « idéale » est une crise dont personne n’a entendu parler ; la plupart des crises ne sont jamais devenues des crises d’opinion 2
  • 3. Le sujet du jour, ce ne sont pas les fondamentaux de la crise  Évaluation des risques et des scénarios possibles  Constitution du comité de crise (identification du président du comité de crise et du porte parole)  Préparation d’argumentaires et de communiqués clés en main, du livre de crises  Organisation d’exercices de crise  Identification de la salle, des fichiers, des astreintes, des alertes  Élaboration d’une stratégie de com pluri-annuelle nourrie par des études 3
  • 4. Une crise, ce n’est pas toujours grave, ça peut être anticipé, ça peut être amorti 4
  • 5. Vraie crise versus fausse crise Sujet sensible dans l’opinion élément de fragilité événement stratégique déclencheur 5
  • 6. Depuis 1995 : « il n’y a pas de fumée sans feu » Avant 1995 : confiance a priori (1996 Affaire Crozemarie) Jusqu’en 2008 : défiance depuis la crise : non-confiance systématique 6
  • 7. Les crises de com classiques du secteur associatif : du mauvais et du bon  Contrôles (rapport Cour des Comptes, etc.) => ex : Raoul Follereau  Mœurs (établissements sanitaires et sociaux,…) => ex : APF ou Unicef  Gouvernance => ex : ACF ou Aide&Action  Interne, réseau => ex : Restos du Cœur, Ligues  Secteur associatif => ex : Tsunami, Arche de Zoë, AZF,…  Nouvelle loi => amendement Coluche  Nouvelles technos -> bugs - dons en lignes 7
  • 8. Une (vraie) crise de com provoque souvent des dégâts  Il faut toujours hiérarchiser au départ pour déterminer ce qu’on veut sacrifier en dernier (par exemple, les donateurs)  Quelques dégâts collatéraux :  - perte des « amis » => Téléthon  - remous dans le réseau qui  ne comprend pas notre  silence ou qui n’est pas  d’accord avec la campagne  - traces sur le web 8
  • 9. On ne vous en voudra pas de ne pas réussir, on vous en voudra de ne pas agir 9
  • 10. 2ème partie : mais une crise de com si elle est bien traitée peut se conclure par des progrès de com  1. Gain de notoriété  2. Image, connaissance de l’organisation  3. Passage d’un cap en com  4. Mise à profit pour atteindre un objectif  5. Gain en professionnalisme et en méthode  6. Meilleure connaissance de ses publics et de ses alliés  7. Refondation des relations avec les donateurs 10
  • 11. 1. Gain de notoriété 11
  • 12. 2. Image, connaissance de l’organisation 12
  • 13. 3. Passage d’un cap en com > 13
  • 14. 4. Mise à profit pour atteindre un objectif 14
  • 15. 5. Gain en professionnalisme et en méthode 15
  • 16. 6. Meilleure connaissance de ses publics et de ses alliés Assemblée Nationale 16
  • 17. 7. Refondation des relations avec les donateurs 17
  • 18. En conclusion, une crise de com, moment crevant mais passionnant, enrichissement professionnel, vrai plain pied avec les dirigeants 18
  • 19. Si, à 50 ans, on n’a pas géré une crise de com, on a raté sa vie professionnelle ! 19
  • 20. MERCI ! 20

Related Documents