Quels leviers pour une meilleure
intégration régionale dans le Maghreb?
Vincent Castel
Économiste Pays en Chef
Banque ...
Le coût de la faible intégration du Maghreb
Contexte
Chômage des jeunes
Structure démographique
Croissance insuffisant...
Quelques rappels contre les idées préconçues
qui parfois prévalent encore…
Les avantages de l’intégration dans l’économi...
Le premier levier d’action n’est donc pas à
l’échelle régionale mais à l’échelle nationale
Le secteur privé en Afrique d...
Des avancées & des points sur lesquels on peut
progresser
Libre circulation complète des personnes ?
les citoyens de l’...
Comment avancer?
Un signal fort et clair
Une vision partagée par les responsables et en rupture
Une vision communiquée ...
of 6

NABDF- Quels leviers pour une meilleure intégration régionale dans le maghreb

This year, the focus will be made on the 25th Anniversary of the Arab Maghreb Union (AMU). Since its foundation in 1989, the UMA is facing serious challenges in achieving its objectives: the creation of joint structures for regional cooperation. The occasion of the 25th anniversary represents an opportunity for reflection on how to overcome these concerns. Is it time to consider a new strategic direction for the region? What role can civil society play in this new approach? • Can the Maghreb let the time pass risking the possibility of not being able to face the demands of the people and a profound change in the global economy? What is the cost of not having a united Maghreb? • A change in the political will is still possible in order to create a free flow of individuals, goods and funds. • Can civil society unite what governments have been unable to achieve?
Published on: Mar 3, 2016
Published in: News & Politics      
Source: www.slideshare.net


Transcripts - NABDF- Quels leviers pour une meilleure intégration régionale dans le maghreb

  • 1. Quels leviers pour une meilleure intégration régionale dans le Maghreb? Vincent Castel Économiste Pays en Chef Banque Africaine de Développement V. Castel@afdb.org
  • 2. Le coût de la faible intégration du Maghreb Contexte Chômage des jeunes Structure démographique Croissance insuffisante (région / partenaires) Échanges limités Commerce intra-maghrébin 2,5% du commerce sous régional 2% de son PIB Exportations <50% -75% du potentiel Potentiel 2-3% de points de PIB PIB par hab x 2 entre 2005-2015 Croissance des IDE Un ancrage potentiel fort Culture Patrimoine immatériel Écosystèmes Partenaires commerciaux
  • 3. Quelques rappels contre les idées préconçues qui parfois prévalent encore… Les avantages de l’intégration dans l’économie mondiale sont plus importants que ses coûts L’objectif d’un pays n’est plus seulement de fabriquer des produits finis, mais aussi d’intégrer une chaîne de valeur De fournisseur de matières premières et sous-traitant à marché de consommation (mais la taille de ce marché joue!) Ce n’est pas la similitude des économies qui pose problème mais le relativement faible développement du secteur privé
  • 4. Le premier levier d’action n’est donc pas à l’échelle régionale mais à l’échelle nationale Le secteur privé en Afrique du Nord La perception vis-à-vis du secteur privé a changé depuis 2010 Rôle important à jouer pour la paix sociale Catalyseur de cette intégration Amélioration du Climat des affaires Réformes Diagnostic de croissance
  • 5. Des avancées & des points sur lesquels on peut progresser Libre circulation complète des personnes ? les citoyens de l’UMA voyagent sans visa Circulation de la main-d’oeuvre est limitée (procédures, restrictions sectorielles, durée) Libre circulation des capitaux? Réformes profondes en cours néanmoins…. Compte de capital partiellement ouvert (services) // Secteur des assurances Libre circulation des biens ? Infrastructures en plein développement quasiment connectées Ce ne sont plus les droits de douanes qui posent problèmes mais les barrières non tarifaires Libre circulation des services ? Restrictions élevées
  • 6. Comment avancer? Un signal fort et clair Une vision partagée par les responsables et en rupture Une vision communiquée au niveau national Amélioration du climat des affaires Les accords de libre échanges et préférentiels ne sont pas la panacée C’est souvent au niveau national que cela se joue Les politiques doivent être repensées en impliquant le secteur privé De la formulation à la mise en oeuvre Tant soft (réglementation) que hard (infrastructures) Poursuivre le facilitation des échanges transfrontaliers Infrastructures (connexion, logistique), procédures… Poursuivre l’échange de compétences A tous les niveaux pour faciliter la montée en gamme, le développement des savoirs faire et de l’innovation

Related Documents