LA LISTE DE VÉRIFICATION DE LA SÉCURITÉ CHIRURGICALE : RHÉTORIQUE... OU EST-CE QU’ON FAIT UNE DIFFÉRENCE? LE 8 OCTOBRE 2014
Le lien vers les diapositives sera affiché dans la fenêtre de clavardage
L'appel sera enregistré
Questions / commenta...
Bienvenue
Interacting in WebEx: Today’s Tools Interagir dans Webex : outils à utiliser
4
Be prepared to use:
- Raise hand
- CHAT...
Nos conférenciers :
Le Dr Giuseppe Papia
Le Dr Michael Leonard
Le Dr David Urbach
Mlle Marlies van Dijk
Le rôle de la culture et du travail d'équipe dans la prestation de soins chirurgicaux sécuritaires et fiables
Michael Leo...
7
INATTENTIVE
« On est présent après tout! »
Complaisance chronique
RÉACTIVE « La sécurité est importante. Nous en fai...
Leadership efficace
Donner un ton positif et actif
Pensez à voix haute et partager le programme - modèle mental commun...
Comportements essentiels
Culture et leadership
•Quatre-vingt-douze des 101 hôpitaux compris dans l'étude ont fourni une copie de leur liste; de ceux-ci, 90 % ont utilisé...
12
Équipes
QUE FONT LES ÉQUIPES :
Planifier pour l’avenir
Réfléchir sur le passé
Compte rendu (rassemblement, pause, ...
13
•Plus de la moitié des effets indésirables à l’hôpital sont attribués aux soins chirurgicaux
•6313 listes de vérification...
28
33
36
41
45
45
49
49
51
52
55
62
62
73
75
80
98
0
20
40
60
80
100
CCU
REHAB
OR
EMERG
5 WEST ...
28
33
36
41
45
45
49
49
51
52
55
62
62
73
75
80
98
0
20
40
60
80
100
CCU
REHAB
OR
EMERG
5 WEST ...
Chirurgie au mauvais site ou corps étranger laissé dans le patient – dans 17 salles d’opération
Salles d’opération
Faire le bilan - lier le travail d'équipe à l'amélioration
Qu'avons-nous bien fait?
Qu'avons-nous appris afin que nous...
EXAMEN DES DONNÉES ACTUELLES ET DE L'ÉTAT DE LA LVSC
David R Urbach MD MSc
Professeur en chirurgie et en politique de sa...
Haynes et al. NEJM, janvier 2009
Déclarations obligatoires au Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'O...
de Vries EN et al. NEJM 2010
de Vries EN et al. NEJM 2010
Mortalité selon l'utilisation de la LVSC
Van Klei WA. Ann Surg 2012
Questions à propos des données probantes
Élément de la liste : « événements évitables (never events) »
–Par ex., chirur...
Urbach DR. NEJM 2014
Urbach DR. NEJM 2014
Urbach DR. NEJM 2014
Ann Surg 2013
Résumé
Il y a un manque de cohérence en matière de données probantes dans les études d'observation selon lesquelles les ...
LE PARADOXE DE LA LISTE DE VÉRIFICATION
[Titre emprunté à Lorelei Lingard]
Marlies van Dijk
Directrice de l’amélioratio...
La BONNE conversation?
Liste de vérification: province de la C-B
Hypothèse :
La liste de vérification peut améliorer la culture en salle d’opération
Makary, 2006 Journal of American College of Surgeons
14 Salles d’opération en C-B
Chirurgiens entre eux
Infirmières
Entre elles
Anesthésiologistes Entre eux
Pourcentage d...
TECHNIQUE
CULTURE / ADAPTATION
« la cause d’échec la plus fréquente en matière de leadership résulte du traitement des défis adaptatifs comme si c’était ...
Observance
Engagement
Une norme de performance minimale que tout le monde doit accomplir
Un but collectif que tout le m...
Formation générale Comment est la culture? Comment vous la savez? Comment profiter des soins de santé comme un système d’a...
Leadership situationnel
•Le chef ou directeur d'un établissement doit ajuster son style pour s'adapter au niveau de dével...
http://bcpsqc.ca/clinical-improvement/teamwork/resources/
…ET C’EST POUR CELA QU’ON LÈVE À TROIS
Lorelei Lingard. Collective Competence. Conférence TED http://www.youtube.com/watch?v=vI- hifp4u40
Rebecca Brooke. Note...
DISCUTONS
Instructions to download certificate
1
2
3
4
5
6
7
8
9
MERCI !!!
Carla Williams
cwilliams@cpsi-icsp.ca
Saferhealthcarenow.ca
Instructions pour télécharger le certificat
1
2
3
4
5
6
7
8
9
La liste de vérification chirurgicale: de la simple rhétorique, ou fait-elle une différence?
La liste de vérification chirurgicale: de la simple rhétorique, ou fait-elle une différence?
La liste de vérification chirurgicale: de la simple rhétorique, ou fait-elle une différence?
La liste de vérification chirurgicale: de la simple rhétorique, ou fait-elle une différence?
La liste de vérification chirurgicale: de la simple rhétorique, ou fait-elle une différence?
La liste de vérification chirurgicale: de la simple rhétorique, ou fait-elle une différence?
of 52

La liste de vérification chirurgicale: de la simple rhétorique, ou fait-elle une différence?

Objet de l’appel : •Réviser les données récentes et le statut de la LVSC •Discuter du rôle de la communication et du travail d’équipe en sécurité des patients •Définir des moyens de mesurer l’efficacité de la LVSC Pour en savoir plus: http://bit.ly/1wjN7Bs
Published on: Mar 3, 2016
Published in: Health & Medicine      
Source: www.slideshare.net


Transcripts - La liste de vérification chirurgicale: de la simple rhétorique, ou fait-elle une différence?

  • 1. LA LISTE DE VÉRIFICATION DE LA SÉCURITÉ CHIRURGICALE : RHÉTORIQUE... OU EST-CE QU’ON FAIT UNE DIFFÉRENCE? LE 8 OCTOBRE 2014
  • 2. Le lien vers les diapositives sera affiché dans la fenêtre de clavardage L'appel sera enregistré Questions / commentaires Certificat de participation Avant de commencer
  • 3. Bienvenue
  • 4. Interacting in WebEx: Today’s Tools Interagir dans Webex : outils à utiliser 4 Be prepared to use: - Raise hand - CHAT Have you used WebEx before? Avez-vous déjà utilisé WebEx? Soyez prêts à utiliser les outils : - lever la main - clavardage Type your message & click ‘send’ Select ‘send to’
  • 5. Nos conférenciers : Le Dr Giuseppe Papia Le Dr Michael Leonard Le Dr David Urbach Mlle Marlies van Dijk
  • 6. Le rôle de la culture et du travail d'équipe dans la prestation de soins chirurgicaux sécuritaires et fiables Michael Leonard, MD, Professor adjoint de médecine, Duke University Safe & Reliable Healthcare LLC
  • 7. 7 INATTENTIVE « On est présent après tout! » Complaisance chronique RÉACTIVE « La sécurité est importante. Nous en faisons beaucoup chaque fois qu’il y a un accident » SYSTÉMATIQUE Mise en oeuvre de systèmes en cours pour gérer la plupart des dangers PROACTIVE « Nous anticipons méthodiquement » — éviter des problèmes avant qu’ils ne surviennent CONSTRUCTIVE Culture organisationnelle « génétiquement prédisposée » à faire de la sécurité une priorité Laquelle est la vôtre? Les cultures de la sécurité évoluent Attribution: Prof. Patrick Hudson, Univ. Leiden
  • 8. Leadership efficace Donner un ton positif et actif Pensez à voix haute et partager le programme - modèle mental commun Inviter sans arrêt les gens à se joindre à la conversation pour partager leur expertise et leurs préoccupations Utilisent leurs noms
  • 9. Comportements essentiels
  • 10. Culture et leadership
  • 11. •Quatre-vingt-douze des 101 hôpitaux compris dans l'étude ont fourni une copie de leur liste; de ceux-ci, 90 % ont utilisé une liste non modifiée de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ou une liste de l'Institut canadien pour la sécurité des patients. Les documents de formation ont été mis à la disposition des hôpitaux, mais aucune formation d'équipe ni d'autre soutien n’ont été fournis. •La clé est de reconnaître que le changement de pratiques n'est pas un problème technique qui peut être résolu en cochant des cases sur une liste, mais bien un problème social de comportement et d'interaction humains.
  • 12. 12 Équipes QUE FONT LES ÉQUIPES : Planifier pour l’avenir Réfléchir sur le passé Compte rendu (rassemblement, pause, arrêt, enregistrement) Bilan Communiquer clairement Communication structurée SBAR Gérer les conflits Langage essentiel Comportements associés :
  • 13. 13
  • 14. •Plus de la moitié des effets indésirables à l’hôpital sont attribués aux soins chirurgicaux •6313 listes de vérification passées en revue, > 40 % avaient un défaut, le nombre total de défauts = 6312 •La plupart des problèmes en préop ou en postop et non en salle d’opération
  • 15. 28 33 36 41 45 45 49 49 51 52 55 62 62 73 75 80 98 0 20 40 60 80 100 CCU REHAB OR EMERG 5 WEST 6 WEST PEDS GERI DIALYSIS PERIOP PHARM 3WEST ICU NICU SICU PEDS OB Pointages liés au climat d’équipe dans l’établissement HCAHPS 92 50 Erreurs de médication par mois 2,0 6,1 Jours entre les infections C Diff 121 40 Jours entre les plaies de pression de stade 3 52 18 Données illustratives : tirées de données client anonymes LA CULTURE EST LIÉE AUX…
  • 16. 28 33 36 41 45 45 49 49 51 52 55 62 62 73 75 80 98 0 20 40 60 80 100 CCU REHAB OR EMERG 5 WEST 6 WEST PEDS GERI DIALYSIS PERIOP PHARM 3WEST ICU NICU SICU PEDS OB Pointages liés au climat d’équipe dans l’établissement Satisfaction des employés 91 55 Blessures des employés par 1 000 jours 0.1 16 Taux d'absentéisme des employés par 1 000 jours 10 15 Taux de postes d’’infirmières vacants 1 9 Pointage < 60 % = Zone de danger … ET AUX CONSÉQUENCES DÉFAVORABLES POUR LES EMPLOYÉS Données illustratives : tirées de données client anonymes
  • 17. Chirurgie au mauvais site ou corps étranger laissé dans le patient – dans 17 salles d’opération Salles d’opération
  • 18. Faire le bilan - lier le travail d'équipe à l'amélioration Qu'avons-nous bien fait? Qu'avons-nous appris afin que nous puissions améliorer la prochaine fois? Quels sont les obstacles a corriger?
  • 19. EXAMEN DES DONNÉES ACTUELLES ET DE L'ÉTAT DE LA LVSC David R Urbach MD MSc Professeur en chirurgie et en politique de santé, Gestion et évaluation, Université de Toronto
  • 20. Haynes et al. NEJM, janvier 2009 Déclarations obligatoires au Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario, avril 2010 Pratique organisationnelle requise pour Agrément Canada en janvier 2011 Diffusion rapide de la LVSC
  • 21. de Vries EN et al. NEJM 2010
  • 22. de Vries EN et al. NEJM 2010
  • 23. Mortalité selon l'utilisation de la LVSC Van Klei WA. Ann Surg 2012
  • 24. Questions à propos des données probantes Élément de la liste : « événements évitables (never events) » –Par ex., chirurgie au mauvais site 10 / 1 000 000  Aucune corrélation avec l'amélioration des processus Très efficace (1,5 %  0,8 %) –Empêche 1 décès sur 2 •Littérature : 1/20 décès à l'hôpital sont évitables –Empêche 1 décès par 143 patients •Littérature : 1/400 décès à l'hôpital sont évitables
  • 25. Urbach DR. NEJM 2014
  • 26. Urbach DR. NEJM 2014
  • 27. Urbach DR. NEJM 2014
  • 28. Ann Surg 2013
  • 29. Résumé Il y a un manque de cohérence en matière de données probantes dans les études d'observation selon lesquelles les listes de vérification de la sécurité chirurgicale améliorent les taux de mortalité et autres résultats chirurgicaux Les listes de vérification de la sécurité chirurgicale améliorent ce qui est perçu comme travail d'équipe et communication dans la salle d'opération
  • 30. LE PARADOXE DE LA LISTE DE VÉRIFICATION [Titre emprunté à Lorelei Lingard] Marlies van Dijk Directrice de l’amélioration clinique mvandijk@bcpsqc.ca @tweetvandijk
  • 31. La BONNE conversation? Liste de vérification: province de la C-B
  • 32. Hypothèse : La liste de vérification peut améliorer la culture en salle d’opération
  • 33. Makary, 2006 Journal of American College of Surgeons
  • 34. 14 Salles d’opération en C-B Chirurgiens entre eux Infirmières Entre elles Anesthésiologistes Entre eux Pourcentage de soignants de la salle d’opération déclarant de « hauts » niveaux de communication et de collaboration avec d’autres soignants de la salles d’opération à travers les 14 hôpitaux participants
  • 35. TECHNIQUE CULTURE / ADAPTATION
  • 36. « la cause d’échec la plus fréquente en matière de leadership résulte du traitement des défis adaptatifs comme si c’était des problèmes techniques. » Ron Heifetz 42
  • 37. Observance Engagement Une norme de performance minimale que tout le monde doit accomplir Un but collectif que tout le monde puisse ambitionner Utiliser la hiérarchie, les systèmes et les procédures normalisées pour la coordination et le contrôle Basé sur des buts, des valeurs partagés ainsi qu’un sens raisonné pour la coordination et le contrôle Menace de pénalités, de sanctions et de la honte créent un élan pour la prestation Engagement vers une raison d’être commune qui génère l’énergie pour la prestation
  • 38. Formation générale Comment est la culture? Comment vous la savez? Comment profiter des soins de santé comme un système d’adaptation complexe? Améliorer le travail d’équipe et les communications avec des outils pratiques Évaluation de la culture -Où est votre culture en ce moment? - Questionnaire sur les attitudes sécuritaires. Le sondage rend la culture tangible. Que pouvez-vous faire? -Créer un plan d’action avec la direction Esprit d’équipe/ jeux Comment susciter l’engagement des équipes cliniques? Jeux interactifs et amusants qui fournissent des opportunités par le biais du coaching Observations -Apprendre plus sur les équipes par l’observation -Apprendre à effectuer une observation par les pairs ? -Comment donner la rétroaction et des opportunités de coaching/mentorat issues des observations par les pairs (mentorat un à un) Coaching -Créer des équipes de coaching par les pairs -Apprendre à évaluer et à coacher des compétences non techniques dans la salle d’opération Stratégie de changement de la culture chirurgicale en C-B
  • 39. Leadership situationnel •Le chef ou directeur d'un établissement doit ajuster son style pour s'adapter au niveau de développement des suiveurs qu'il tente d'influencer. •C’est au chef de changer leur style, pas au suiveur de s'adapter au style du chef. •Selon la situation, le style peut changer continuellement pour répondre aux besoins des autres dans l'établissement. Préparé par Kenneth Blanchard et Paul Hersey.
  • 40. http://bcpsqc.ca/clinical-improvement/teamwork/resources/
  • 41. …ET C’EST POUR CELA QU’ON LÈVE À TROIS
  • 42. Lorelei Lingard. Collective Competence. Conférence TED http://www.youtube.com/watch?v=vI- hifp4u40 Rebecca Brooke. Notes de breffage 3 pages. Review of the Evidence for Culture Change: The Interpersonal Side of Healthcare. [scroll down page: http://bcpsqc.ca/clinical- improvement/teamwork/resources/ ] Makary MA et al. 2006. “Operating Room Teamwork among Physicians and Nurses: Teamwork in the Eye of the Beholder. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1072751506001177 Culture Change Tool Box. Rebecca Brooke. BC Patient Safety and Quality Council. http://bcpsqc.ca/clinical-improvement/teamwork/resources/ Checklist Paradox. Présentation de Lorelei Lingard. SQAN November 2013. http://bcpsqc.ca/resources-from-sqans-2013-annual-meeting/ Ken Blanchard. Situational Leadership Technical Facilitator guide. http://www.kenblanchard.com/getattachment/Solutions/By-Offering/Government- Solutions/Situational-Leadership-II-(GSA-Approved)/SLII_Green_FG_Look.pdf Geert Hofstede’s Power Distance Index http://www.clearlycultural.com/ Ron Heifetz, Alexander Grashow and Marty Linsky. The Practice of Adaptive Leadership . Harvard Business Review Press. http://www.amazon.com/Practice-Adaptive-Leadership-Changing- Organization/dp/1422105768/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1411666918&sr=8- 1&keywords=the+practice+of+adaptive+leadership Références
  • 43. DISCUTONS
  • 44. Instructions to download certificate 1 2 3 4 5 6 7 8 9
  • 45. MERCI !!! Carla Williams cwilliams@cpsi-icsp.ca Saferhealthcarenow.ca
  • 46. Instructions pour télécharger le certificat 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Related Documents