INISTERE DE L' URBANISME DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS
DIRECTION
DES
ROUTES
SERVICE
D' ETUDE
UES
DES
UTES
ET...
Page laissée blanche intentionnellement
MINISTERE
DE
L' URBANISME DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS
DIRECTION
DES
ROUTES
SERVICE
D' ETUDES
TECHNIQUES
DE...
2
Le présent document a été rédigé par Mr Laurent LABOURIE,
Ingénieur des Travaux Publics de l'Etat
Sa présentation a été ...
S O M M A I R E
pages
Objet, consistance et usage du programme 5
Bordereau des données avec commentaires 10
.
Tableau A ...
Page laissée blanche intentionnellement
5
OBJET, CONSISTANCE ET USAGE DU PROGRAMME
Le programme MCP-EL s ' applique normalement aux ponts-dalles
continus de béton...
6
3 .1 .2 Hauteur
Le programme permet de calculer les ouvrages de hauteur varia-
ble, en particulier les ouvrages comporta...
7
3 .2 .4 . Largeur du tablier
Le nombre de voies est limité à 6 mais la largeur proprement
dite du tablier n ' est pas li...
8
3 .5
Matériaux
3 .5 .1 . Béton
Le programme permet de calculer les ouvrages en béton normal
ou léger ; un béton étant ...
9
5 - Calculs effectués
----------------------------------
5 .1 .
Etat actuel
Le programme effectue :
- le dimensionneme...
10
BORDEREAU DES DONNÉES AVEC COMMENTAIRES
1 - Introduction
Le bordereau des données du programme M .C .P .E .L . comprend...
11
Remarque
La description de l'ouvrage s'efféctue conventionnellement de
la gauche vers la droite.
2 .1
Unités adoptées...
12
TABLEAU A - DONNEES GENERALES
CARTE Al et A2
TEXTE DU TITRE
Le titre comprend au plus 124 caractères y compris les
bl...
13
EXCENTR
Calcul des coefficients correctifs de répartition trans-
versale.
Porter 1 si l'étude de la répartition trans...
14
Porter 1, si le dimensionnement de la précontrainte doit
être conduit en épaisseur de dalle imposée.
Porter 4, s'il s'a...
15
CARTE A4
IMPRESSION DES RESULTATS DES CALCULS.
Chaque symbole a la même signification que sur la carte
A3 et commande...
16
SYMTAB
Symétrie transversale du profil en travers.
Porter 1, si le pont (structure porteuse
et
voie
portée) est s...
17
Portée biaise de la travée d'indice I, c'est-à-dire la
distance comptée suivant l'axe du pont entre les plans
verticaux...
18
CARTE A6
CARACTERISTIQUES DES GOUSSETS.
Les goussets introduisent des points anguleux sur le pro-
fil en long de l'ou...
19
Sinon, il convient de remplir la carte A7 suivant les
instructions ci-après.
Dans le cadre du programme M C P on ne pré...
20
DG (I)
Abscisses longitudinales des extrémités des élégisse-
DD (I)
ments.
. Si la travée I est élégie, porter :
po...
21
La somme des largeurs décrites ci-après doit obligatoire-
rement être égale à la largeur droite de la dalle.
La descrip...
A
CE
22
MASVOL Porter la valeur probable de la masse volumique du béton
si celle-ci est différente de la valeur 2,5 T/m 3 ...
TR
23
j - charges exceptionnelles réglementaires.
m - charges militaires (Fasc .61, II, art . 10).
Le , programme permet d...
24
.
j = 2 si le trottoir chargeable est en bordure de
chaussée, c'est-à-dire séparé de cette chaussée
par un obstacle
...
25
CARTE A10
CHARGESSUR LES ENCORBELLEMENTSLATERAUX.
Si la dalle calculée ne comporte pas d'encorbellements en
coupe tra...
26
CHARGES SUR LES HOURDIS.
Les colonnes 49 à 60 de cette carte ne sont à remplir que
si l'on étudie une dalle nervurée (N...
27
Cependant il est loisible de donner la valeur 0 à un
coefficient Km dont le cas de charge auquel il se rap-
porte n'int...
28
Résistance caractéristique du béton à la compression à 28
jours (t/m 2 ).
Age du béton lors de la mise en service
Porte...
f
f
29
Module de défgrmation longitudinale de l'acier de précon-
trainte
(t/m ).
Par défaut le programme prend Ep = 19 4...
30
REMARQUE
Dans le cas d'une dalle de section rectangulaire ou ner-
vurée il peut être envisagé, comme pour les dalles él...
31
CLASBP
Classe de vérification de l'ouvrage pour les justifica-
tion des contraintes normales vis à vis de l'état-limi...
32
2 - Pour un ouvrage à larges encorbellements, on porte :
K1 : entre 0,2 et 0,3
K2 : 1
K3 : à calculer
REMARQUES.
1. Pou...
33
En général, on conseille de porter 60, car ce pourcentage
est suffisant pour permettre le décintrement .de l'ouvra-
ge....
34
Variation admissible de la contrainte limite de traction
du béton de l ' ouvrage en présence de tassements
aléatoires ....
35
TYPAP i	Type des appareils d ' appui utilisés au droit de l'appui i
Porter 0 si l'appareil d ' appui est constitué par ...
36
TABLEAU B - CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE LA STRUCTURE
CARTE B1
CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES TRANSVERSALES
VACOUT...
37
EDALLE 1 Largeur droite d'une nervure à l'intrados ; cette largeur
est mesurée entre les arêtes inférieures dans la sec...
38
CARTE B2
CETTE CARTE N'EST A REMPLIR QUE SI NERV> 2.
Largeur droite du hourdis mesurée entre les arêtes infé-
rieures...
39
EPAIS * Epaisseur du hourdis . Le programme prend normalement
EPAIS = HH2 ; cette disposition peut, dans certains cas,
...
40
COUPES TRANSVERSALES CALCULABLES
-ep--te-a aux eessins ci-contre lors de la mise au point
car_
ooreereau (cf . commen...
41
TYPE 3
E DALLE 3G
,
E DALLE = E DALLE 1
E DALLE 3D
H DALLE 2G
H DALLE 3G
TYPE 4
E DALLE 2G
HDALTR = HDALLE 2 .+ H...
42
TYPE 6
HDALLE 2G
H DALLE 3G
H DALLE (G
H DALLE 2D
H DALLE 3D
H DALLE (D
E
E DALLE 2G
E DALLE t
E DALLE 2D
A
LE D...
43
TYPE 8
EDALLE 2G EDALLE LH 1
_
E DALLE I
EDALLE 2D1
LH 3
::•~.?::::g<>::
;;~?,:; ;«::sr
E DALLE 3CC
H HH 33
HH ...
44
TYPE 11
E DALLE 2 EDALLE I
LH 1
EDALLE 1
LH I
E DALLE I E DALL 2D
NERV = 3 VACOUTRA = 0
EDALLE 3 .= 0 HDALLE 3 ...
45
TABLEAU C - VERIFICATION DE LA PRECONTRAINTE
Ce tableau qui permet de décrire les caractéristiques
d'une famille de câb...
46
NPH
Identification de la phase (donnée non opérationnelle).
Porter normalement 1.
NFC
Nombre de familles de câbles ...
47
Nature des ancrages.
Porter 1 si la mise en tension est assurée par un ancrage
actif à l'extrémité gauche de l'ouvrage ...
48
TABLEAU D — CARACTERISTIQUES GÉOMÉTRIQUES
L'utilisation du tableau D correspond aux cas d ' ouvrages de
formes complexe...
49
XIN
moment d'inertie de la section par rapport à la fibre moyenne.
WS
distance de la fibre supérieure de la dalle a...
50
Remarques
(1) Etude de la répartition transversale des efforts longitudinaux
ou de la flexion transversale (cas où EXCE...
51
TABLEAU E - ETUDES B .P . EXTRA RÉGLEMENTAIRES
L'utilisation du tableau E est réservée aux cas de calculs non
conformes...
52
Coefficient définissant la contrainte limite de compression du
béton à la mise en tension : f cj l ôbj
Coefficient défi...
53
CARTE E4
MODULES ET CALCUL DES DÉFORMATIONS DU BÉTON
Eij(t1)
Modules d'élasticité de déformation instantanée du bét...
54
TABLEAU F - CHARGES D'EXPLOITATION GENERALISEES
Ce tableau qui permet de décrire les charges d'exploita-
tion généralis...
55
LARG ES Largeur de l'essieu type "rouleau" (si TYPES = 0) ou dis-
tance d'axe en axe des deux roues d'un même essieu (s...
56
densité
de chargement
P
longueur charge¢
PAS PAS PAS PAS
PAS La carte F3 définit une charge A généralisée à partir de
d...
57
TITRE
Identification en caractères alphanumériques du convoi
(6 caractères).
0 : Les coefficients de majoration dynam...
58
CARTE F5 SUPERSTRUCTURES PROVISOIRES
QSUPP M Valeur
caractéristique
maximale
(resp .
minimale)
du
m poids
d...
59
NOTES
Page laissée blanche intentionnellement
OUVRAGE
PROGRAMME UTILISE :
_ 61 .
commande de calcul automatique
(A envoyer en deux exemplaires)
Identité de l'ouvrage :	...
Titre au passage
TABLEAU A : DONNÉES GÉNÉRALES
3 ni . E 7 6 9 10 11 12 13 I/ IS 16 17 19 19 20 21 22 2 3 2 1 2 5 2 6 27 ...
MCP-EL i TABLEAU A (suite) : DONNÉES GÉNÉRALES
Caracté r istiques des armatures -de précontrainte (1•' système )
.n mm 2
1...
MCP -EL
TABLEAU B : CARACTÉRISTIQUES GEOMÉTRIQUES DE LA STRUCTURE
Caractéristiques géométriques transversales
Nervure
ED...
MCP -EL
TABLEAU C : VÉRIFICATION DE LA PRÉCONTRAINTE
Caractéristiques de la famille de câbles
CIASBP
_ 0 0 r
Le tableau ...
MCP-EL
66
TABLEAU D
CARACTÉRISTIQUES GEOMETRIQUES TRAVÉE N °
Si l 'ouvrage est d 'inertie constante, ne pas fournir les ...
MCP - EL
TABLEAU E
CARTES BP GENERALISEES
CONTRAINTES LIMITES EN SECTION D' ENROBAGE
CONTRAINTES LIMITES HORS SECTIO...
MCP- EL
TABLEAU F : CHARGES GÉNÉRALISÉES
Charge civile généralisée ( véhicule à essieux )
NCAM NES TYPES ES AV ES AR LON...
69
NOTE DE CALCUL COMMENTÉE (EXTRAITS)
70
MINISTERE DE L'URBANISME DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS
SERVICE D'ETUDES TECHNIQUES DES ROUTES ET AUTOROUTES (S .E .T .R...
71
SOMMAIRE DE LA NOTE DE CALCUL
ttttfifttattttftttltttttttttt
P 1 CARACTERISTIQUES DE L'OUVRAGE
P 2 CARACTERISTIOUES DES ...
72
CARACIFRISTIQUES DES MATERIAUX
ararrararrrrr .aar ram a ..
CARACTERISTIOUES DU BETON
AGE DU BETON A LA PREMIERE MISE E...
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
Ponts dalles precontraints d'inertie variable
of 141

Ponts dalles precontraints d'inertie variable

Published on: Mar 4, 2016
Source: www.slideshare.net


Transcripts - Ponts dalles precontraints d'inertie variable

  • 1. INISTERE DE L' URBANISME DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS DIRECTION DES ROUTES SERVICE D' ETUDE UES DES UTES ET UTES PONTS DALLES PRECONTRAINTS D' INERTIE VARIABLE ti PONTS DALLES A NERVURES OU ELEGIS PROGRAMME DE CALCUL MCP.EL Notice d ' utilisation du programme Note de calcul commentée
  • 2. Page laissée blanche intentionnellement
  • 3. MINISTERE DE L' URBANISME DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS DIRECTION DES ROUTES SERVICE D' ETUDES TECHNIQUES DES ROUTES ET AUTOROUTES PONTS DALLES PRECONTRAINTS D' INERTIE VARIABLE PONTS DALLES A NERVURES OU ELEGIS 1984 PROGRAMME DE CALCUL MCP.EL Méthode du tracé de cable concordant par points Calcul automatique suivant les règles BPEL Décembre Document réalisé et diffusé par Le Service d' Etudes Techniques des Routes et Autoroutes S[1A 46 Avenue Aristide Briand _ 92223_ BAGNEUX
  • 4. 2 Le présent document a été rédigé par Mr Laurent LABOURIE, Ingénieur des Travaux Publics de l'Etat Sa présentation a été assurée par : Mme Jacqueline CARDIN Mme Elisabeth FAURE M . Bruno CECCON
  • 5. S O M M A I R E pages Objet, consistance et usage du programme 5 Bordereau des données avec commentaires 10 . Tableau A - Données générales 12 . Tableau B - Caractéristiques géométriques transversales 36 . Tableau C - Vérification de la précontrainte 45 . Tableau D - Caractéristiques géométriques (S I V V ' ) 48 . Tableau E - Etudes B .P . extra-règlementaires 51 . Tableau F - Charges d'exploitation généralisées 54 . Lettre de commande type 61 . Bordereau 62 Note de calcul commentée 69 Bordereau correspondant à l'exemple d'application 117 Pièces annexes . Morphologie de l'exemple d'application . Lettre de commande et bordereaux vierges
  • 6. Page laissée blanche intentionnellement
  • 7. 5 OBJET, CONSISTANCE ET USAGE DU PROGRAMME Le programme MCP-EL s ' applique normalement aux ponts-dalles continus de béton précontraint à nervures simple ou multiples de biais modéré (100 à 60 grades) . Le tablier, d ' épaisseur constante ou variable, plein ou élégi, comportant éventuelle- ment de larges encorbellements en coupe transversale, est nor- malement prévu pour les franchissements de portées comprises entre 25 mètres et 40 mètres. 1 - DOCUMENTS DU S .E .T .R .A . EN RAPPORT AVEC MCP-EL MCP-EL réalise, dans le domaine d ' application résumé ci-des- sus, la synthèse d ' un certain nombre d ' études faites par le S .E .T .R .A . sur les ponts- dalles . Il est donc souhaitable que l ' utilisateur se reporte pour le prédimensionnement de ces ouvrages, aux documents ci-après, qui ont déjà été largement diffusés par le D .O .A . du S .E .T .R .A. : - Dossier MCP 70 (avec mises à jour n°1 et n°2) - Dossier pilote PSI .DE 67 - Dossier pilote PSI .DN 81 - Dossier pilote PSI .DP nb : la méthode de calcul du "cable concordant " utilisé dans le présent programme a été exposé en détail dans la pièce 1 du dosier pilote PSI .DE 67 2 - REGLEMENTS APPLIQUES - Fascicule 62 titre I sections I et II (règles BAEL et BPEL) - Fascicule 61 titre II (conception, calcul et épreuves des ouvrages d ' art - édition 1971) - Directives communes de 1979 relatives au calcul des cons- tructions 3 - CONDITIONS NORMALES D ' UTILISATION DU PROGRAMME MCP-EL 3 .1 Caractéristiques longitudinales 3 .1 .1 Portée de l ' ouvrage et nombre de travées Le programme MCP-EL peut étre appliqué aux travées indépendan- tes et aux ouvrages continus supposés construits sur cintre, comportant 6 travees au plus .
  • 8. 6 3 .1 .2 Hauteur Le programme permet de calculer les ouvrages de hauteur varia- ble, en particulier les ouvrages comportant des goussets sur les appuis intermédiaires. 3 .1 .3 . Dimensionnement On respectera les règles de dimensionnement indiquées dans les dossiers pilotes mentionnés ci-dessus, le programme MCP-EL n ' effectuant aucune optimisation de la hauteur du tablier. 3 .2 . Caractéristiques transversales 3 .2 .1 . Nervures Le programme permet de calculer les ponts-dalles à une ou plu- sieurs nervures ; le nombre des nervures est limité à 9. 3 .2 .2 . Encorbellements En principe, le programme peut analyser l ' incidence d ' encor- bellements dont la portée droite est inférieure ou égale à la largeur droite du trottoir supporté par l ' encorbellement + 2,50 m. Du point de vue pratique, il convient néanmoins de s ' assurer que la largeur droite de chaque encorbellement n ' excède pas 1/10ème de la portée déterminante biaise (une limite plus éle- vée pouvant être admise pour les ponts-dalles, sans toutefois dépasser le 1/5ème). Toutes précisions sur le choix de la coupe transversale pour- ront être obtenues en consultant les dossiers pilotes PSI .DN et PSI .DP. 3 .2 .3 . Elégissements (cf . dossier pilote PSI .DE 67) Le programme MCP-EL peut être utilisé pour le calcul de tabliers-dalles élégis. Le taux limite d ' élégissements, lorsque la dalle comporte de larges encorbellements, est de 301 de l ' aire de la dalle rec- tangulaire équivalente, ce taux étant calculé en tenant conpte à la fois des vides intérieurs et extérieurs situés sur l'em- prise de la dalle équivalente . Il conviendra toutefois de s ' assurer que le câblage est techniquement réalisable, c ' est- à-dire que les câbles, groupés en paquets, respectent les prescriptions de l ' article 10 .22 du BPEL .
  • 9. 7 3 .2 .4 . Largeur du tablier Le nombre de voies est limité à 6 mais la largeur proprement dite du tablier n ' est pas limitée. 3 .3 . Biais 3 .3 .1 . Ponts-dalles à nervure simple En principe, comme il a été dit, le programme MCP-EL convient aussi aux ouvrages de biais modéré, à condition que les lignes d ' appuis soient parallèles . Si l ' ouvrage devait présenter un biais mécanique de moins de 60 grades, l ' utilisateur devrait examiner avec le S .E .T .R .A ., l ' opportunité de l ' usage du pro- gramme MRB-BP. 3 .3 .2 . Ponts-dalles à nervures multiples Les dalles à nervures multiples de biais modéré (angle de biais géométrique supérieur à 80 grades) peuvent être calcu- lées par le programme MCP-EL. Pour les biais inférieurs à cette limite, l ' emploi d ' un pro- gramme plus général (EUGENE par exemple) est conseillé, notam- ment pour l ' étude de la torsion. 3 .4 Actions agissant sur le tablier Outre les cas de charges réglementaires (fascicule 61 titre II) et les actions permanentes (poids propre + superstruc- tures), le programme MCP-EL permet d ' envisager les actions suivantes : - gradient thermique - tassements probables et aléatoires Enfin, un bordereau 'annexe permet de définir éventuellement des cas de charges généralisées de type : - A (1). - Camions à essieux de type classiques ou type rou- leaux. - Convois exceptionnels tels que ceux définis par la circulaire R/EG 3 de la Direction des Routes du 20 Juillet 1983. - Superstructures provisoires. Notons également que toutes les charges généralisées ci-des- sus peuvent être appliquées en phase de service et/ou en pha- ses de construction .
  • 10. 8 3 .5 Matériaux 3 .5 .1 . Béton Le programme permet de calculer les ouvrages en béton normal ou léger ; un béton étant considéré léger lorsque sa masse vo- lumique est inférieure à 2 T/m . 3 .5 .2 . Aciers de précontrainte Le programme permet de prendre en compte deux uni tés de pré- contrainte différentes ; les caractéristiques des unités de câbles étant à définir par l'utilisateur. 3 .6 Classes devérificationdu BPEL Les trois classes de vérification du BPEL sont possibles. 4 - Conditions exceptionnelles d'emploi du programme Tout programme de calcul automatique peut s'accornoder de don- nées qui ne relèvent pas des conditions normales d'utilisa- tion ; les possibilités d'extension de son domaine d'emploi qui en résul'ent peuvent être mises à profit pour le dégrossissage ou le contrôle de projets d'ouvrages d'art spéciaux ; on peut plus particulièrement envisager les possibilités suivantes : 4 .1 Ouvragesde formecomplexe ou sortantdu cadre normal prevu par le programme . Un oordereau annexe permet à l'utilisateur d ' introduire dans toutes les sections de calcul les caractéristiques géomét .ri- lues S 1 V V ' . L ' étude de la répart,tlon transversale des ef- forts longitudlvaux p ut encore être faite par le programme sous certaines conditions ou par une autre méthode ; dans ce cas les coefficients de répartition sont introduits par l'uti- lisateur. foutefois, l ' étude de 1'ouvraue s'arrête a la vérification des contraintes normales aux états 1ir11tes de service fcas des classes I et II du 13PEL ;, le calcul correct du f errai I lage longitudinal et transversal rie pouvant être ertectué. 4 .2 . Utilisation non standard du programme Un bordereau spécial permet à l'utilisateur - odifier cer- taines données réglementaires telles Liu- : - coefficients y de prise en compte des actions. - contraintes admissibles (dans ou surs section d'enrobage). - caractéristiques relatives aux matériaux. Il est toutefois conseillé, lors d'une étude non réglementaire de prendre contact avec le S .E .T .R .A .
  • 11. 9 5 - Calculs effectués ---------------------------------- 5 .1 . Etat actuel Le programme effectue : - le dimensionnement de la précontrainte et sa vérification, - le calcul du ferraillage longitudinal, - la vérification des contraintes tangentes (sauf torsion) et le calcul des étriers. - le calcul des déformations du tablier aux différentes phases de construction, - l ' avant métré du tablier. Notons enfin que le programme utilisé en vérificateur admet une précontrainte réalisée par câbles non filants comprenant au plus 8 familles de câbles. 5 .2 . Développements futurs Les points suivants feront l ' objet de développements futurs : - étude de la flexion transversale, détermination du ferrail- lage transversal, - dimensionnement des appareils d ' appuis, - dessin du câblage du tablier, - récapitulation des données pour le programme P .P . et enchai- nement automatique entre MCP-EL et P .P. 6 - Procédure de commande de calcul par MCP-EL ------------------------------------------------------------------------------------ L'acquisition des données se fait par l ' intermédiaire d ' un bordereau, dont on trouvera un exemplaire reproductible en encart. L ' utilisateur trouvera les renseignements utiles au remplissage du bordereau dans le chapitre suivant. Le bordereau dûment rempli sera à envoyer au S .E .T .R .A . en double exemplaire accompagné d ' une lettre de commande également en double exemplaire, dont on trouvera le modèle en encart .
  • 12. 10 BORDEREAU DES DONNÉES AVEC COMMENTAIRES 1 - Introduction Le bordereau des données du programme M .C .P .E .L . comprend 6 sé- ries de données faisant l'objet des tableaux A, B, C, D, E, F. * Le tableau des cartes A concerne les caractéristiques générales de l'ouvrage et des matériaux, il doit être systématiquement rempli. * Le tableau des cartes B concerne les caractéristiques géométri- ques transversales de l'ouvrage ; il est systématiquement four- ni également. * Le tableau des cartes C n'est joint aux précédents que s'il s'agit de vérifier un câblage introduit point par point. * Le tableau des cartes D concerne les caractéristiques géométri- ques (S I V V') introduites section par section . Il n'est à fournir que si la forme de l'ouvrage sort du cadre prévu par le programme. * Le tableau des cartes E est optionnel ; il n'est fourni que si le calcul demandé doit déroger aux règles du BPEL. * Le tableau des cartes F n'est fourni que si l'ouvrage doit sup- porter des charges généralisées non prévues par le règlement (Fascicule 61 titre II). 2 - Instructions préliminaires Lorsqu'une donnée est inutile pour un cas d'espèce traité, on s'abstiendra de rayer la case correspondante et à plus forte raison, s'il s'agit d'une carte entière ; il convient de lais- ser en blanc la case correspondante, ou éventuellement, toutes les cases de la carte, si elle s'avère inutile. On peut s'abstenir de remplir les cases hachurées dans les cas courants ; le programme adopte pour la donnée concernée une va- leur réglementaire, ou déduit cette valeur des autres données .
  • 13. 11 Remarque La description de l'ouvrage s'efféctue conventionnellement de la gauche vers la droite. 2 .1 Unités adoptées Sauf indications- contraires les unités adoptées sont les sui- vantes : Longueur : le mètre Surface : le mètre carré Contraintes : la tonne-force par mètre carré Forces : la tonne-force 2 .2 Position de la virgule La manière d'indiquer la position de la virgule est donnée par l'exemple ci-dessous : PSTROT = 0,15 T/m2 PSTROT 0111510 2 .3 Indication du signe A l'exception des cartes Al, A2 et des données TITRE des cartes F4, toutes les données sont numériques, elles sont éventuelle- ment affectées d'un signe (-) qui sera porté dans la colonne de gauche de la case correspondante, et l'on s'abstiendra donc d'y faire figurer tout autre caractère. Par exemple les valeurs de mini (cf . carte El) peuvent être cnoisies égales à : soit - 200 T/m 2 (traction) soit 100 T/m 2 (compression) k 0– mini 21010 a— mini Ti1 I O 1 0
  • 14. 12 TABLEAU A - DONNEES GENERALES CARTE Al et A2 TEXTE DU TITRE Le titre comprend au plus 124 caractères y compris les blancs qui séparent les mots . Y seront mentionnés la dé- signation administrative de la voie intéressée, les noms du département et de la commune, de l'obstacle franchi et le numéro de l'ouvrage. Le titre sera imprimé sur une seule ligne et centré auto- matiquement sur la page de garde de la note de calcul. CARTE A3 ORIENTATION DES CALCULS Porter 1 si le tronçon considéré doit être exécuté dans le calcul demandé. Porter U dans le cas contraire. B P E L Porter 1 dans le cas d'un calcul strictement conforme au règlement BPEL. Porter O dans le cas d'un calcul extra-règlementaire . In- troduire en ce cas dans le tableau E la valeur des con- traintes admissibles, des coefficients ô . . . . INERTIE Calcul des aires et inerties des sections transversales, du rendement géométrique et des caractéristiques géomé- triques fictives nécessaires pour les calculs de flexion transversale. Si l'on porte O, l'ordinateur utilise les caractéristi- ques'géométriques introduites par l'utilisateur sur un bordereau annexe (cf . bordereau D). LIGNINF Détermination des lignes d'influence des efforts (moments fléchissants, réactions d'appuis, efforts tranchants) .
  • 15. 13 EXCENTR Calcul des coefficients correctifs de répartition trans- versale. Porter 1 si l'étude de la répartition transversale est faite par le programme. - Dans le cas d'un pont dalle à plusieurs nervures cette étude est faite suivant la méthode de MM . CART FAUCHART. (NERV 2, carte A5). - Dans tous les autres cas elle est faite par la méthode de MM . GUYON MASSONET. Porter 0 si l'étude de la répartition transversale est faite selon une autre méthode ; porter alors la valeur des coefficients correctifs de répartition transversale dans la carte All. MOMENT Calcul des courbes enveloppes des moments longitudinaux. EFTRAN Calcul des efforts tranchants extrêmes. REAPPUI Calcul des réactions d'appel extrêmes. MOTkAN Calcul des moments de flexion transversale et des moments transversaux principaux dans les divers cas de charge (actuellement non opér3tio :,1el). TASMENT Calcul des efforts dus à des dénivellations d'appui. Porter O si on ne prend pas en compte les tassements. Porter 1, si l'on veut obtenir l'édition des moments et réactions sur appuis dus à une dénivellation de 1 cm sur chaque appui successivement. Porter 2, si les tassements probables et aléatoires défi- nis carte A17 doivent être pris en compte. DIMAP Dimensionnement des appareils d'appui (actuellement non opérationnel). CABLAGE Ce paramètre indique la consistance globale des calculs demandés en ce qui concerne la précontrainte. Porter 0, si l'on ne désire pas de recherche de la pré- contrainte ni de vérification de ses effets, le programme ne produisant alors qu'un simple calcul d'efforts .
  • 16. 14 Porter 1, si le dimensionnement de la précontrainte doit être conduit en épaisseur de dalle imposée. Porter 4, s'il s'agit de la vérification d'un câblage décrit point par point et dont les caractéristiques sont alors reportées dans un ou plusieurs tableaux C. FERTRAN Détermination du ferraillage transversal (actuellement non opérationnel). ÉTRIER Vérification de l'ouvrage au cisaillement, calcul des sections d'étriers. DEFORM Calcul de la déformation du tablier sous l'effet de la charge permanente et de la précontrainte. METRE Etablissement de l'avant-métré de l'ouvrage. Tableau récapitulatif des résultats utilisables en don- nées pour le programme P .P . (Piles et Palées) (actuellement non opérationnel). DESSIN Exécution du dessin automatique du câblage (actuellement non opérationnel). GRADIENT Calcul des efforts dus au gradient thermique. Le programme peut calculer et prendre en compte les ef- fets du gradient thermique défini en carte A9. On portera : 0, si l'on ne désire aucun calcul de gradient thermique. 1, si l'on désire le calcul de l'effet du gradient ther- mique sans prise en compte dans le dimensionnement ou la vérification. 2, si les effets du gradient thermique doivent être pris en compte. Pour les ouvrages construits par phases on consultera le gestionnaire . La donnée PHASE n'étant pas encore opéra- tionnelle on portera O. P .P. PHASE
  • 17. 15 CARTE A4 IMPRESSION DES RESULTATS DES CALCULS. Chaque symbole a la même signification que sur la carte A3 et commande l'impression des résultats. Porter normalement 0 si l'on ne veut que les résultats essentiels . CARTE A5 CARACTERISTIQUES GENERALES DE L'OUVRAGE. Avant de remplir les cartes qui suivent, l'utilisateur définit un sens 'de numérotation croissante des appuis et des travées . Le premier appui porte le numéro 1 ; la tra- vée porte le même numéro que celui de son appui de gauche Dans le cas d'un ouvrage bétonné en plusieurs phases le sens de numérotation croissante correspond au sens de bé- tonnage. Nombre de travées continues ; ce nombre doit être infé- rieur ou égal à 6. Nombre de nervures ; ce nombre doit être inférieur ou égal à 9. Paramètre définissant (NDIV + 1) sections de calcul (efforts, contraintes . . .) pour chacune des travées. Respecter NDIV :520. Valeur adoptée par défaut : NDIV = 20. Nombre d'harmoniques à prendre en compte lors du dévelop- pement des charges en série de Fourier. Valeurs adoptées par défaut : Dalle simplement nervurée MAX = 5. Dalle à nervures multiples MAX = 20. SYMLON Symétrie longitudinale. Porter 1, si le pont est symétrique en coupe longitudi- nale. Porter 0, dans le cas contraire, et en particulier, si, la coupe longitudinale étant symétrique les éléments con- cernant la précontrainte ne présentent pas de symétrie (nature des ancrages, câblage introduit en vérification). NT NERV NDIV MAX
  • 18. 16 SYMTAB Symétrie transversale du profil en travers. Porter 1, si le pont (structure porteuse et voie portée) est symétrique en coupe transversale. Porter 0, sinon, et en particulier si, la structure por- teuse étant symétrique, la voie portée ne présente pas de symétrie (par exemple : bande dérasée à gauche, bande d'arrêt d'urgence à droite, un seul trottoir chargé, etc . . .). Type de dalle étudiée. Porter 1, s'il s'agit d'un pont dalle plein isotrope ou d'un pont dalle à plusieurs nervures (PSI .DN). Porter 2, s'il s'agit d'un pont dalle élégi par cylindres ou par prismes dont la base, polygonale, comporte cinq côtés ou plus. Porter 3, s'il s'agit d'un pont dalle élégi par parallé- lépipèdes. BIAIS Mesure, en grades, de l'angle de biais (généralement com- pris entre 100 et 60 grades) compris entre l'axe,longitu- dinal de l'ouvrage et une parallèle aux lignes d'appui (appelé couramment "biais géométrique"). BIAIS 1 Mesure, en grades, du biais mécanique, c'est-à-dire de l'angle que fait la perpendiculaire aux bords libres de la dalle avec la direction du moment principal longitudi- nal, pour un point voisin de cet axe longitudinal. Porter 0 , cet angle sera calculé automatiquement pour chaque travée. Porter une valeur différente de zéro dans le cas où on désire que cette valeur unique soit retenue dans les cal- culs quels que soient la travée (cf annexe 11 .A du B .P .E .L .). ABOUT Longueur biaise d'about sur appuis extrêmes, c'est la distance comptée suivant l'axe du pont entre le plan ver- tical de la ligne d'appuis de rive et le plan vertical d'about de la dalle. PONT
  • 19. 17 Portée biaise de la travée d'indice I, c'est-à-dire la distance comptée suivant l'axe du pont entre les plans verticaux des lignes d'appuis. kEMARQUL La longueur totale (biaise) de l'ouvrage - abouts non compris - ne doit pas excéder 415 m. D(1 D(2) D ( 3 ) ABOUT / / / Biais - / ~ - - /i ' Biais 1 ABOUT
  • 20. 18 CARTE A6 CARACTERISTIQUES DES GOUSSETS. Les goussets introduisent des points anguleux sur le pro- fil en long de l'ouvrage selon l'intrados ; on ne consi- dère pas les points anguleux sur appuis. IGOUS Porter U et passer à la carte suivante si : - l'ouvrage est de hauteur constante - l'ouvrage est de nauteur variable mais ne présente pas de points anguleux sur l ' intrados en denors des appuis (intrados paraboliques par exemple). Dans les autres cas, porter 1 et remplir cette carte con- formément aux définitions et au dessin ci-dessous. I. I I PLAT GOUS 1 D GOUS 2G' ~ .. PLAT GOUS 2D GOUS 3G ~ M Longueur oe la partie oe l ' ouvrage dont la hauteur est constante au niveau Des appuis : cette donnée est la même pour tous les appuis. oUUS I D Distance, dans la travée (I), séparant l'amorce du yous- I set oe gauche (ù) ou de droite (D) de l'appui limitant, à gauche (ù) ou à droite (D) la travée (1) ; ces distances sont mesurées suivant le biais géométrique. REMARQUE Il n'est pas prévu de gousset sur les appuis extrêmes de l'ouvrage même s'il s'agit d'une travée indépendante. CARTE A7 CARACTERISTIQUES DES ELEaISSEMENTS Porter U dans les deux premières colonnes et passer carte suivante (A8) si l'ouvrage n'est pas élégi . à la
  • 21. 19 Sinon, il convient de remplir la carte A7 suivant les instructions ci-après. Dans le cadre du programme M C P on ne prévoit que deux types d'élégissements : . les élégissements de section rectangulaire. les élégissements de section circulaire. Par extension, les élégissements de section polygonale, comportant au moins 5 côtés sont traités comme des élé- gissements de section circulaire de même surface. Pour un ouvrage donné, on ne considère que des élégisse- ments de mêmes caractéristiques, -et équidistants deux à deux ; on suppose de plus que, en coupe transversale, leurs centres de gravité sont alignés sur une horizon- tale. Nombre d'élégissements par nervure (ce nombre est unique pour toutes les travées). HVIDE Hauteur de l'élégissement. Porter, pour les élégissements circulaires, le diamètre de cnaque élégissement ou de l'élégissement cylindrique équivalent, défini ci-dessus. Porter, pour les élégissements rectangulaires, la hauteur de la section de l'élégissement (côté perpendiculaire à l'extrados). [VIDE Largeur de l'élégissement. Ne rien porter pour des élégissements circulaires. Porter, pour des élégissements rectangulaires, la largeur droite de la section de l'élégissement (côté parallèle à l'extrados). ESPACE Distance, d'axe en axe, entre deux élégissements voisins. DELEG Distance du centre de gravité' des vides d'élégissement à l'extrados. Généralement DELEG = HDALTR/2. NVIDE
  • 22. 20 DG (I) Abscisses longitudinales des extrémités des élégisse- DD (I) ments. . Si la travée I est élégie, porter : pour DG (I), l'abscisse longitudinale de la section ori- gine des élégissements dans la travée (I) comptée à par- tir de son appui de gauche suivant le biais géométrique. . Si la travée I n'est pas élégie, porter deux longueurs telles que leur somme soit égale à la portée de la travée au cm près . (DG(I) + DD(I) = D(I)) DG(1) DD( 1 1 D(1) DG(2) DD (2~ DG(3) DD(3,) D (3) CARTE A8 CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE LA VOIE PORTEE . Les paramètres à indiquer sur cette carte décrivent l'u- sage qui sera fait de la largeur de la dalle, encorbelle- ments compris. Toutes les largeurs ci-après sont droites c'est-à-dire mesurées selon un axe perpendiculaire à l'axe longitu- dinal du pont. NVOIE Nombre de voies de circulation. Porter 0, si le nombre de voies est celui qui résulte de l'application de l'article 2 .2 du titre II (charges des ponts routiers) du Fascicule 61. Sinon, porter le nombre de voies de circulation à prendre en compte .
  • 23. 21 La somme des largeurs décrites ci-après doit obligatoire- rement être égale à la largeur droite de la dalle. La description transversale va de la gauche vers la droite pour un observateur parcourant l'ouvrage dans le sens de numérotation croissante des appuis . ETROTG Largeur du trottoir ou du passage de service de gauche. Largeur de la bande dérasée (non chargée) située à droite du dispositif de sécurité de gauche. En général porter 0,50 m lorsqu ' il existe un dispositif de sécurité (glissière ou barrière) le long de la chaussée. Porter 0 dans le cas contraire. ESURCH Largeur chargeable. Porter la largeur telle qu'elle est définie à l'article 2 du Fascicule 61, titre II. EDROI Largeur de la bande dérasée (non chargée) située à gauche du dispositif de sécurité de droite. En général porter 0,50 m lorsqu'il existe un dispositif de sécurité (glissière ou barrière) le long de la chaussée. Porter U dans le cas contraire. ETROTD Largeur du trottoir ou du passage de service de droite. I4CHAU Epaisseur initiale de la chaussée à prendre en compte pour l'étalement des charges (Le programme prend les 3/4 de cette valeur pour déterminer la longueur d'étalement). Valeur conseillée : 8 cm à 12 cm. CARTES AY CHARGES D'EXPLOITATION SUR L'ENSEMBLE DU TABLIER. Cette carte permet de définir les . charges applicables au tablier. STATUT Porter lOU, 200, 300 selon que le pont est de lère, 2ème ou 3èine classe (Fasc .61, II art .3). EGAU
  • 24. A CE 22 MASVOL Porter la valeur probable de la masse volumique du béton si celle-ci est différente de la valeur 2,5 T/m 3 fixée à l'article 4 .1 des D .C .C . (en cas d'emploi de béton léger, consulter le gestionnaire). OSSAM Coefficients multiplicateurs pour le calcul de la valeur (resp .OSSAm) caractéristique maximale, (resp . minimale) du poids de l ' ossature ; porter dans les cas courants et sauf justi- fications de valeurs différentes. OSSAM = 1,06 et OSSAm = 0,96 QSUPTM Valeur caractéristique maximale (resp . minimale) du (resp .QSUPTm) poids des superstructures au mètre linéaire de longueur de tablier pour l'ensemble de la section transversale. IQSP . porter 0 si l'ouvrage ne supporte pas de superstructures provisoires. . porter 1 si l'ouvrage supporte des superstructures pro- visoires à définir dans le tableau F, en construction. Définition des charges d ' exploitation - valeur des para- metres. Charge de type A(1) . . . 000 001 100 l ' ouvrage l'ouvrage l'ouvrage ne supporte aucune charge répartie. supporte la cnarge A(l) règlementaire. supporte une charge A répartie généralisée définie dans le tableau F. B Charges de type B . 000 l'ouvrage ne supporte aucune charge B . 001 l ' ouvrage supporte les charges B rè9lementaires. . 100 l'ouvrage supporte une charge B géneralisée définie dans le tableau F. . 101 l'ouvrage supporte une charge B généralisée et les charges B règlementaires . . 110 l'ouvrage supporte une charge B généralisée. L ' enveloppe des efforts introduits par cette charge B généralisée se cumule avec celle des efforts introduits par la charge répartie de type A. Charges à caractères particuliers La donnée CE est de la forme ijm, chaque indice corres- pondant à un type de charges à caractères particuliers. i - charges généralisées à caractères particuliers ; ces charges viennent en plus des charges militaires ou excep- tionnelles type D et E et sont affectées dans les combi- naisons d ' actions des mêmes coefficients de prise en compte X 9c .
  • 25. TR 23 j - charges exceptionnelles réglementaires. m - charges militaires (Fasc .61, II, art . 10). Le , programme permet de prendre en compte au maximum 3 charges exceptionnelles (en plus des charges militaires). Valeur des indices : . i 0 : pas de charge généralisée à caractères particuliers i : i charges généralisées à caractères particuliers à définir dans le tableau F. • j 0 : pas de charge exceptionnelle règlementaire. 1 : convoi exceptionnel type D. 2 : convois exceptionnels type D et E. . m 0 : pas de charge militaire. 3 : charges militaires Mc 80 et Me 80. 4 : charges militaires Mc 120 et Me 120. Exemple : CE = 124 correspond à l'admission sur l'ouvrage d une charge généralisée dont les caractéristiques se- raient à definir en carte F4 (1 carte), des convois ex- ceptionnels D et E, et des convois militaires Me 120 et Mc 120. Mode d'application des charges de trottoirs (art . 12 et 13 Fasc . 61, titre II). L'indicateur définissant ce mode d'application est de la forme i j k, chaque caractère ayant la signification sui- vante : i - un chiffre, différent de zéro, dans la colonne i si- gnifie que l'ouvrage supporte les charges de trottoir de densités PSTROT indiquée ci-après : Porter en général : . i = 1 si seul le trottoir de droite supporte la charge générale de densité PSTROT et la charge locale de densité PSTROL. . i = 2 si seul le trottoir de gauche supporte la charge générale de densité PSTROT et la charge locale de densité PSTROL. . i = 3 si les 2 trottoirs supportent la charge générale de densité PSTROT et la charge locale de densité PSTROL. j - un chiffre, différent de zéro, dans la colonne j in- dique comment le trottoir est séparé de Porter en général : la chaussée ; . j = 1 si le trottoir chargeable est séparé de la chaus- sée par un obstacle infranchissable (barrière normale ou lourde).
  • 26. 24 . j = 2 si le trottoir chargeable est en bordure de chaussée, c'est-à-dire séparé de cette chaussée par un obstacle franchissable (bordure, glissière) ou barrière légère ; dans ce cas le trottoir doit supporter la roue isolée de b t dé- finie à l'article 12 du Fasc .61, titreII. . j = 3 si l'ouvrage étudié est réservé à la circulation des piétons et des cycles ; dans ce cas on dis- pose sur la totalité de la largeur chargeable (trottoirs + piste cyclable) la charge uniforme a(l) règlenentaire définie à l'article 13 .2 du Fasc .61, titre II. k - porter k = 0 (ce coefficient est réservé à des déve- loppements futurs du programme). PS{ROT Densité de la charge générale de trottoirs en t/m 2 . Porter normalement : 0,150 t/m 2 pour un ouvrage sur voirie ordinaire O pour un ouvrage autoroutier. PSTROL Densité de la charge locale de trottoir en t/m 2 . Porter normalement : 0,450 t/m 2 pour un ouvrage sur voirie ordinaire U pour un ouvrage autoroutier. Rapport de la valeur fréquente à la valeur caractéris- tique des charges routières . Par défaut le programme prend les valeurs suivantes : *1 = 0,2 pour les ponts de première classe ~Vl = 0,4 pour les ponts de deuxième classe (P 1 = 0,6 pour les ponts de troisième classe. Valeur caractéristique en degrés Celsius du gradient thermique auquel est soumis l'ouvrage ; porter normale- mentA&= 12,0. Rapport de la valeur de combinaison à la valeur caracté- ristique ae la température considérée comme action d'ac- compagnement de toute autre action . Par défaut le pro- gramme prend Tu c 0,5. 1 AG-
  • 27. 25 CARTE A10 CHARGESSUR LES ENCORBELLEMENTSLATERAUX. Si la dalle calculée ne comporte pas d'encorbellements en coupe transversale (c ' est-à-dire si, dans la section de plus petite épaisseur, la portée de chaque encorbellement n'excède pas cette épaisseur), il n'y a pas lieu de remplir les colonnes 1 à 48 de cette carte. DQSUP2G DQSUP1D QSUP2G QSUPID Î Î S 2G 2D , S 1G S 1D QSUP Valeur caractéristique maximale (M) ou minimale (m) du 1 ou 2 poids des superstructures au mètre de longueur de G ou D tablier sur toute la partie du tablier comprise entre M ou m l'extrémité gauche (indice G) ou droite (indice D) du tablier en coupe transversale, et la première (indice 1) ou la seconde (indice 2) section d'encastrement de gauche ou de droite respectivement. REMARQUE : Pour une nervure de section rectangulaire, ou, plus généralement, s'il n'y a qu'une seule section d'encastrement on a : QSUP 1G = QSUP 2G ainsi que QSUP 1D = QSUP 2D DQSUP 1G Distance du point d'application de QSUP 1 ou QSUP 2 à : DQSUP 1D respectivement, la première ou la deuxième section DQSUP 2G d'encastrement, à gauche et à droite . Le point DQSUP 2D d'application de chaque QSUP . . . est le barycentre des charges de superstructures qui composent la charge totale QSUP . . . considérée en valeur moyenne probable.
  • 28. 26 CHARGES SUR LES HOURDIS. Les colonnes 49 à 60 de cette carte ne sont à remplir que si l'on étudie une dalle nervurée (NERV> 2 en CARTE Ab). DQSUPH r QSUPH QSUPH M Valeur caractéristique maximale (M) ou minimale (rn) du m poids des superstructures au mètre de longueur de tablier sur les hourdis intermédiaires. DQSUPH Distance du point d ' application de QSUPH à la section d ' encastrement hourdis/nervure à gauche au hourdis. CARTE All COEFFICIENTS D'EXCENTREMENT. Les paramètres de cette carte doivent être introduits si le calcul par le programme des coefficients de majoration pour excentrement n'est pas demandé et si l'on a, en conséquence, porté U dans la case EXCENTR de la carte A3. Les coefficients de répartition transversale sont rela- >.i fs respectivement à la charge de trottoir à la charge A, aux charges Bc Bt Br, à la charge B généralisée aux charges militaires Mc et Me et aux charges exception- nelles généralisées ou règlementaires (pour les cas de charges exceptionnelles règlementaires, KCE1 correspond au convoi D, KCE2 au convoi E). On porte normalement 0 si on a préalablement porté 1 dans la case EXCENTR de la carte A3. Sinon on porte pour chaque cas de charge la valeur maxi- mum du coefficient de répartition transversale calculé suivant la convention ci-après. KTRG KTR D KA KBC KBT KBR KBG KM C KME KCE1 KCE2 KCE 3
  • 29. 27 Cependant il est loisible de donner la valeur 0 à un coefficient Km dont le cas de charge auquel il se rap- porte n'intéresse pas l'utilisateur. Prise en compte de la dégressivite transversale Les coefficients d'excentrement introduits doivent tenir compte des coefficients de dégressivité transversale. En particulier : . les coefficients KBC et KBT doivent tenir compte res- pectivement des coefficients b c et bc définis aux articles 5 .2 .2 . et 5 .4 .2 . du Fasc . 61-titre II. . le coefficient KA (1) doit tenir compte du coefficient al défini à l'article 4 .2 du fasc . 61-titre II. Calcul des coefficients K . si NV est le nombre de voies chargées qui produit l'ef- fet recherché, . si NVC est le nombre maximum de voies qu'il est possible de charger compte tenu du cas de charge envisagé, . si Ki est le coefficient d'excentrement relatif à une charge Pi , . si CDT(NV) est le coefficient de dégressivité transver- sale relatif aux NV voies chargées du cas de charge envi- sagé, ( E K i Pi ) x NV x CDT(NV) ( E P i ) x NVC CARTE Al2 CARACTERISTIQUES DU BETON AUX DIFFERENTES PHASES DE CALCUL. Age du béton lors .de la première mise en tension Porter généralement t 1 = 7 Résistance caractéristique du béton à la compression au temps t1 (tire) Age du béton lors de la seconde mise en tension Porter généralement t 2 = 28 Résistance ca r actéristique du béton à la compression au temps t2 (t/m ) alors, t1 fc t i t2 f ct2
  • 30. 28 Résistance caractéristique du béton à la compression à 28 jours (t/m 2 ). Age du béton lors de la mise en service Porter généralement MS = 90 Retrait final du béton (en 10 -4 ) Cr = 3 dans le quart Sud-Est de la France Cr = 2 dans le reste de la France Porter la valeur du facteur entrant dans le calcul du fluage du béton (BPEL art . 2 .1), si celle-ci est diffé- rente de 2 (cas des bétons traditionnels). POISSON Coefficient de Poisson pour le béton. Porter la valeur du coefficient de Poisson si celle-ci est différente de 0,2 valeur généralement adoptée pour le béton précontraint. Porter la valeur en 10 -5 du coefficient de dilatation thermique du béton si celle-ci est différente de 1 .10-5 CARTE A13 CARACTERISTIQUES DES ARMATURES DE PRECONTRAINTE. CARTE A14 En dimensionnenent on n'utilise qu'un seul système de précontrainte (CARTE A13). En vérification on peut utiliser deux systèmes différents de précontrainte (CARTES A13 et A14). Contrainte de rupture garantie de l'acier de p écontrain- te (t/m`) Valeur garantie de la contrainte limite con ' entionnelle d'élasticité de l'acier de précontrainte (t/m ) fc 28 MS er K f l DILAT f prg fpeg
  • 31. f f 29 Module de défgrmation longitudinale de l'acier de précon- trainte (t/m ). Par défaut le programme prend Ep = 19 400 000 t/m 2 , eg1000 Valeur garantie de la perte par relaxation à 1000 heures de l'acier de précontrainte (en %). Porter généralement : eg1000= 2,5 % pour les armatures à très basse relaxation (TBR) eg1000= 8 % pour les armatures à relaxation normale (RN) Seuil de relaxation Le coefficient tL 0 doit être pris égal à : 0,43 pour les armatures à très basse relaxation (TBR). 0,30 pour les armatures à relaxation normale (RN). 0,35 pour les autres armatures. SECAB Section d'acier de précontrainte d'un câble en milli- mètres carrés . DGAINE Diamètre d'encombrement de la gaine (en ni) (cf circulaire d'agrément et B .T .3 du D .O .A . du SETRA). RECULAN Rentrée d'ancrage se produisant lors du report de l'ef- fort de traction de l'armature sur le béton aux abouts (en m) (cf circulaires d'agrément et B .T .3 du U .G .A . du SETRA). Coefficient de frottement en courbe (en radians -1 ) (cf circulaires d'agrément et B .T .3 du D .O .A . du SETRA). Coefficient de perte de tension par unité de longueur (en m- i ) (cf circulaires d'agrément et B .T .3 du D .O .A. du SETRA). RAYMIN Rayon de courbure minimal des gaines (cf circulaires d'agrément et B .T .3 . du D .O .A . du SETRA). DECALAGE Ecart existant dans les parties les plus courbes du câble entre le centre de gravité des aciers durs et l'axe de la gaine. Porter généralement : 0,11 DGAINE s'il n'y a pas d'espaceurs d'aciers durs, ou une valeur plus faible si des espaceurs sont prévus. E P
  • 32. 30 REMARQUE Dans le cas d'une dalle de section rectangulaire ou ner- vurée il peut être envisagé, comme pour les dalles élé- gies, de regrouper les câbles en paquets (de deux câbles superposés verticalement si DGAINE est supérieur à 5 cm) . En ce cas, porter le même écart majoré d'un décalage fictif. CARACTERISTIQUES DES ARMATURES PASSIVES. Limj,te d'élasticité garantie des armatures passives (en t/m ). fel : pour le calcul du ferraillage longitudinal et transversal fe2 : pour le calcul des étriers. Contraintes limites de traction des armatures passives dans les constructions justifiées en classe III. Q—a cette contrainte de traction admissible en situa- tions de construction et d'exploitation sous l'ef- fet des combinaisons rares est normalement limitée a : 15 000 n (t/m2 ) feg = limite d'élasticité des aciers utilisés = coefficient de fissuration égal à 1 pour les ronds lisses et à la valeur fixée par les fiches d'identification pour les autres ar- matures (en général r1 = 1,6 pour les aciers HA). il cette contrainte est admissible en situations d'exploitation sous l'effet des combinaisons fré- quentes en section d'enrobage uniquement et limi- tée réglementairement à : gil = 6 120 t/m 2 Module de déformation longitudinale des aciers passifs en t/m 2 . Par défaut le programme prend Es = 20 400 000 t/m 2 . CARTE A16 DIMENSIONNEMENT AUTOMATIQUE DU TABLIER. Cette carte n'est à remplir que si CABLAGE vaut 1 (carte A3) . Dans le cas d'une vérification (CABLAGE = 4) les données ci-dessous ne seront pas prises en compte par le programme. fe l f e2 Es 2/3 f = eg o a = mi n ou
  • 33. 31 CLASBP Classe de vérification de l'ouvrage pour les justifica- tion des contraintes normales vis à vis de l'état-limite de service. Porter dans la colonne de droite, la classe de vérification adoptée pour l'ouvrage étudié telle qu'elle est définie à l'article 1 .3 du BPEL. Porter généralement 2 pour les ouvrages courants. K1 K2 K3 Valeur du rapport homographique K. La recherche du câblage est faite moyennant l'indication de trois valeurs particulières du rapport K défini ainsi : ec - e i K _ - — es - e i Ce rapport obligatoirement compris entre 0 et 1, définit 1'excentrement (er ) du cable concordant par rapport à l'excentrement des• limites supérieures (es ) et inférieures (e i ) du fuseau résultant (ces valeurs mesurées par rapport à la fibre moyenne sont positives vers le haut). Les trois valeurs particulières de K à porter dans le bordereau sont les suivantes : K1, valeur commune sur appuis intermédiaires. K2, valeur commune aux points de moments maxima en travées intermédiaires. K3, valeur commune aux abouts. En général on portera K1 = U K2 = 1 K3 = valeur à calculer en fonction de l'excentrement du câble moyen aux abouts. Cas particuliers. 1 - Pour un ouvrage à 2 travées, on porte : K1 : 0,2 K2 : 1 K3 : à calculer
  • 34. 32 2 - Pour un ouvrage à larges encorbellements, on porte : K1 : entre 0,2 et 0,3 K2 : 1 K3 : à calculer REMARQUES. 1. Pour le calcul de K3, on conseille : * pour une dalle rectangulaire ou sans encorbellements notables, de faire sortir le câble au niveau de la fibre moyenne (ec = 0) * pour une dalle à larges encorbellements, de faire sortir le câble à mi-hauteur de la dalle. 2. Vérifier que les corps d'ancrage, de barycentre e c , respectent les distances minimales entre eux et les distances au contour de la section d'about, particulièrement dans le cas d'épanouissement des câbles. Si cette condition est déterminante, réajuster la valeur de ec et en déduire K3. COUVS Couvertures minimales de béton aux points hauts et points COUVI bas du tracé de précontrainte. Porter la distance de la génératrice la plus excentrée des gaines au parement horizontal (Supérieur ou Inférieur) le plus proche. Les valeurs les plus courantes de COUVS et COUVI sont schématisées ci-dessous : ~ COUVS = DGAINE COUVI = D GAINE PCENT Pourcentage d'armatures mises en tension à une époque donnée. * Si l'ouvrage est mis en précontrainte en deux temps (une premiere mise en tension à t 1 jours et une seconde mise en tension à t 2 jours) . Porter le pourcentage d'armatures mises en tension à t 1 jours .
  • 35. 33 En général, on conseille de porter 60, car ce pourcentage est suffisant pour permettre le décintrement .de l'ouvra- ge. * Si l'ouvrage est mis en précontrainte en une seule fois: Porter 100 si toutes les armatures sont mises en tension a t 1 jours. Porter 0 si toutes les armatures sont mises en tension à t 2 jours. MODE Nature des ancrages. Porter 0 si on ne tonnait pas a priori le mode de tension le plus avantageux pour l'ouvrage . Le programme détermi- nera alors le mode de tension optimum (types d'ancrages à chaque extrémité) automatiquement. Porter 1 si la mise en tension est assurée par un ancrage actif à l'extrémité gauche de l'ouvrage et si l'autre ex- trémité comporte un ancrage mort pour tous les câbles. Porter 2 si la mise en tension est assurée par un ancrage actif à l'extrémité droite de l'ouvrage et si l'autre ex- trémité comporte un ancrage mort pour tous les câbles. Porter 3 tous les câbles sont munis d'un ancrage actif à leurs deux extrémités (valeur habituelle pour les ou- vrages construits en une seule phase). Porter 4 si les ancrages actifs des câbles, tirés d'un seul côté, sont alternativement prévus à l'une et à l'au- tre extrémité de l'ouvrage. Tension à l'origine des armatures de précontrainte (cf art . 3 .1 du BPEL) . La valeur maximale de cette tension ne doit pas dépasser la plus faible des valeurs suivantes : - valeur figurant dans l'arrêté d'agrément du procédé de précontrainte utilisé. - 0,80 f prg (cf cartes A13 et A14) - 0,90 f peg (cf cartes A13 et A14) CARTE A17 TASSEMENTS Les tassements interviennent au cours du calcul selon les modalités définies par la carte A3 . Les données de cette carte A17 ne sont à fournir que si TASMENT = 2 en colonne 9 de la carte A3 .
  • 36. 34 Variation admissible de la contrainte limite de traction du béton de l ' ouvrage en présence de tassements aléatoires . En d'autre terme A& mini + A 0` est la contrainte limite de traction du béton en section d'enrobage de l'ouvrage en service toutes pertes déduites en présence des tassements probables et aléatoires. YOUNG Valeur comprise entre 3 et 5 servant à déterminer la va- leur Ei28/YOUNG du module de déformation du béton utilisé par le programme dans le calcul des efforts dus aux tas- sements des appuis, Ei 28 étant la valeur du module de de- formation instantanée du béton à 28 jours . Sauf préci- sions contraires, porter YOUNG = 1 + Kfl , Kfl ayant la valeur définie en carte Al2. Fraction des tassements probables et aléatoires définis ci-après, prise en compte dans les calculs de combinai- sons à l'état limite de service ; porter normalement 1. TPi Tassement probable de l'appui i 0 Ti Valeur absolue du tassement aléatoire de l'appui i CARTE A18 DIMENSIONNEMENT DES APPAREILS D'APPUI. (cf J .A .D .E sous dossier A et B .T .4 du O .O .A . du S .E .T .R .A .) COMPRENV Compression admissible moyenne des appareils d'appuis en élastomère sous charge permanente. COMPRENV = 5U0 à 750 t/m 2 (valeur conseillée) COMPREBV Compression admissible moyenne des articulations par sec- tion rétrécie de béton, sous charge permanente. COMPRENBV = 2 500 t/m 2 (valeur conseillée) COMPRENS Compression admissible moyenne des appareils d'appui en élastomère sous charges maximales. COMPRENS = 1 000 à 1 500 t/m 2 (valeur conseillée) COMPREBS Compression admissible moyenne des articulations par sec- tion rétrécie de béton, sous charges maximales. COMPREBS = 4 OUO t/m 2 (valeur conseillée) SYMAP Symétrie longitudinale des appareils d'appui Porter 0, s'il n'y a pas de symétrie Porter 1, s'il y a symétrie longitudinale Porter 2, si les appareils d'appui sur les appuis intermediaires sont tous identiques. KTP
  • 37. 35 TYPAP i Type des appareils d ' appui utilisés au droit de l'appui i Porter 0 si l'appareil d ' appui est constitué par une sec- tion rétrécie de béton. Porter 1 si l'appareil d'appui est en élastomère fretté. Porter 2 si l'appareil d'appui est d'un type différent des deux précédents. NNPi Nombre d'appareils d'appuis dans la ligne d ' appui consi- dérée. Porter 1 dans le cas d'une section rétrécie de béton con- tinue sur toute la longueur de l'appui (cas des ponts droits ou peu biais reposant sur des voiles continus) .
  • 38. 36 TABLEAU B - CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE LA STRUCTURE CARTE B1 CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES TRANSVERSALES VACOUTRA Ce paramètre indique les VAriations éventuelles des COUpes TRAnsversales. Porter 0, si l'ouvrage présente des caractéristiques transversales constantes tout le long de l'ouvrage. Porter 1, si l'ouvrage est de hauteur variable et présen- te une ou plusieurs nervures dont la largeur mesurée à l'intrados, varie d'une section à l'autre suivant le schema ci-dessous. Porter 2, si l'ouvrage est de hauteur variable et présen- te une ou plusieurs nervures dont la largeur, mesurée à l'intrados, demeure constante . A 111__ ~ ~-- y ., VACOU"R.4 =2 VACOUTRA =1 HDALTR Epaisseur de la dalle en travée. Porter l'épaisseur minimum de la dalle (à mi-portée). HDALAP Epaisseur de la dalle sur appuis. Porter l'épaisseur maximum de la dalle (sur appuis) .
  • 39. 37 EDALLE 1 Largeur droite d'une nervure à l'intrados ; cette largeur est mesurée entre les arêtes inférieures dans la section de plus petite hauteur. [DALLE 2 G Largeur droite de l'encorbellement de gauche (G) ou de D droite (D), mesurée entre la section d'encastrement G ou D la plus proche de l'axe de la nervure et les bords li- bres de la dalle : (voir schéma ci-dessous). EDALLE 3 G Largeur droite du premier gousset (correspondant D respectivement à HDALLE 3 G et HDALLE 3 D) rencontré à partir de l ' extrémité gauche ou droite des encorbellements. HDALLE 2 G Epaisseur de la dalle aux extrémités des encorbellements D de gauche (G) et de droite (D). HDALLE 3 G Epaisseur du premier gousset rencontré à partir de l'ex- D trémité gauche (G) ou droite (D) des encorbellements. Ne rien porter si la coupe transversale de la dalle ne comporte pas , de gousset HDALLE 4 G Epaisseur du deuxième gousset rencontré à partir de l'ex- D trémité gauche (G) ou droite (D) des encorbellements vers la fibre médiane de la dalle. Ne rien porter s'il n'y a pas de deuxieme gousset. E DALLE 2G E DALLE 1 E DALLE 2D - - a--~ E DALLE 3G H DALLE 2G H DALLE 3G H DALLE 4G 1 I-~ I HDALTR H DALLE 2D H DALLE 3D H DALLE 4D • ~E DALLE 3D Compte tenu des dispositions adoptées on doit avoir: * HDALLE2 . + HDALLE3 . + HDALLE4 . < HDALTR * EDALLE3 . EDALLE2. * EDALLE2G + EDALLE1 + EDALLE2D = ETROTG + EGAU + ESURCH + EDROI + ETROTD
  • 40. 38 CARTE B2 CETTE CARTE N'EST A REMPLIR QUE SI NERV> 2. Largeur droite du hourdis mesurée entre les arêtes infé- rieures de deux nervures (voir schéma ci-dessous) dans la section de hauteur minimum. Largeur du hourdis mesuré entre les sections d'encas- trement du premier gousset (défini par HH3). Largeur du hourdis intermédiaire entre les origines des premiers goussets. Hauteur minimum du hourdis intermédiaire. Hauteur du premier gousset. Hauteur du second gousset ou du parement de la nervure dans la section de hauteur minimum LH1 LH2 LH3 HH2 HH3 HH4 • HH 2 HH 3 HH4 LH I On doit vérifier: * HH2 + HH3 + HH4 HDALTR * LH3 < LH2 < LH1 * EDALLE2G + EDALLE1 x NEkV + LH1 x (NERV - 1) '+ EDALLE2D = ETROTG + EGAU + ESUkCH + f=UROI + ETRÙTD CARACTERISTIQUES DE LA DALLE NERVUREE EQUIVALENTE (pour les calculs de répartition transversale) ANERV * Epaisseur moyenne des aines des nervures . le programme determine normalement lui meme cette épaisseur ; on ne remplira donc pas cette case dans les cas courants .
  • 41. 39 EPAIS * Epaisseur du hourdis . Le programme prend normalement EPAIS = HH2 ; cette disposition peut, dans certains cas, conduire à sous-estimer notablement certains efforts, on pourra donc porter ici une valeur de EPAIS différente de HH2 en se référant aux exposés de MM . CART FAUCHART sur les calculs de flexion transversale pour sa détermination (cf Annales de l'I .T .B .T .P . Juillet-Aout 1970). HNERV * Hauteur d'une nervure pour le calcul de l'inertie de tor- sion ; Le programme prend normalement pour calculer l'i- nertie de torsion d'une nervure dans une travée, la hau- teur minimum dans cette travée ;on pourra éventuellement en remplissant la donnée HNERV imposer une inertie de torsion qui sera alors identique pour toutes les travées. AL(1) * Largeur de la dalle en encorbellement mesurée à partir de l ' axe de la nervure de rive : cette donnée ett normale- ment déterminée à partir des données de la carte B1. AL(2) * Distances entre-axes des nervures : cette donnée est nor- malement déterminée à partir des autres données de la carte B2. * REMARQUE Utilisation des données EPAIS, ANERV, HNERV, AL(1), AL(2) L'utilisation de ces données doit normalement être réser- vée aux calculs d'ouvrages dont les caractéristiques transversales sortent du cadre prévu par le programme (par exemple lorsque les caractéristiques géométriques Aire, Inertie etc . . . sont introduites à l'aide du tableau D et donc lorsque INERTIE = 0 - carte A3). Toutefois ces données peuvent être utilisées indépendem- ment les unes des autres. CARTES B3A - B3B HAUTEURS DE LA DALLE a CARTES B8A - B8B Ce tableau n'est à fournir que si l'on étudie une dalle de hauteur variable présentant un intrados parabolique Porter dans ce cas, la hauteur de la dalle dans chaque section de la travée i. Dans les autres cas (hauteur constante ou hauteur varia- ble avec gousset) on ne fournit pas ces cartes .
  • 42. 40 COUPES TRANSVERSALES CALCULABLES -ep--te-a aux eessins ci-contre lors de la mise au point car_ ooreereau (cf . commentaires) - to :te : tes serrions transversales définies ci-après peuvent étre elecies. - L pa n ne nacnuree ee cnaoue coupe transversale déf,nit la section cont. les caracte-istiaues sont décrites au tableau B bordereau ces Connee :. E DALLE 1 H DALTR H DALAP ÿ -- EDA.LL : ~ .= EDA__E ~. HbAL_E _ .= HDA_LE '. JA2,LTF- _ i, E DA_' E E DALLE 2D > : >, v H DALLE 2D H DALLE 3D r. EDAL-E 3C H DALAP ! DALLE 3D A E DALLE EDALLE 2 .= EDALLE 3. HDALTR = HDALLE 2 .+ HDALLE 3. VACOUTRA = 1
  • 43. 41 TYPE 3 E DALLE 3G , E DALLE = E DALLE 1 E DALLE 3D H DALLE 2G H DALLE 3G TYPE 4 E DALLE 2G HDALTR = HDALLE 2 .+ HDALLE 3. VACOUTRA = 1 EDALLE 3 .# 0 E DALLE 1 E DALLE 2D V H DALLE 2G H DALLE 3G H DALTR < H DALAP Ÿ ~---- EDALLE 2 .= EDALLE 3. HDALTR-CHDALLE 2 .+ HDALLE 3 .)>0 VACOUTRA = 2 EDALLE 3 .20 H DALLE 2D H DALLE 3D TYPE 5 E DALLE 2G E DALLE 1 E DALLE 2D H DALLE 2G H DALLE 3G H DALTR H DALAP V LH DALLE 2D H DALLE 30 --------- --- ,,E DALLE 3C E DALLE E DALLE EDALLE 2 .>EDALLE 3 .4 HDALTR-(HDALLE 2 .+ HDALLE 3 .)>0 VACOUTRA = 2 E DALLE 3D
  • 44. 42 TYPE 6 HDALLE 2G H DALLE 3G H DALLE (G H DALLE 2D H DALLE 3D H DALLE (D E E DALLE 2G E DALLE t E DALLE 2D A LE DALLE 3G E DALLE 3D E DALLE HDALTR = HDALLE 2.+ HDALLE 3 .+ HDALLE 4. VACOUTRA = 1 TYPE 7 H DALLE 2G H DALLE 3G H DALLE 4G H DALLE 2D H DALLE 3D H DALLE (D HDALTR- (HDALLE 2.+ HDALLE 3 .+ HDALLE 4 .)>O VACOUTRA = 2
  • 45. 43 TYPE 8 EDALLE 2G EDALLE LH 1 _ E DALLE I EDALLE 2D1 LH 3 ::•~.?::::g<>:: ;;~?,:; ;«::sr E DALLE 3CC H HH 33 HH tHH 4 =I=LH 2 E BALLE 3Q H DALLE 2G H DALLE 3G HDALLE lG Y L. H DALLE 20 H DALLE 3C H DALLE LD NERV = 2 VACOUTRA = 1 HDALTR = HDALLE 2 .+ HDALLE 3 .+ HDALLE 4. HDALTR = HH2 + HH3 + HH4 LH1 3 LH2 > LH3 TYPE 9 NERV = 2 VACOUTRA = 2 HDALTR-CHDALLE 2 .+ HDALLE 3 .)>G HDALTR-(HH2 + HH3)>O EDALLE 2 . = EDALLE 3 . LH2 = LH1 HDALLE 4 . = 0 HH4 = 0 NERV = 2 VACOUTRA = 2 HDALTR-(HDALLE 2 .+ HDALLE 3 .)20 HDALTR-(HH2 + HH3) 20 HALLE 4 .=0 HH4 = 0 LH2 = LH1 TYPE 10
  • 46. 44 TYPE 11 E DALLE 2 EDALLE I LH 1 EDALLE 1 LH I E DALLE I E DALL 2D NERV = 3 VACOUTRA = 0 EDALLE 3 .= 0 HDALLE 3 .= 0 HDALLE 4 .= 0 LH1 = LH2 = LH3 HH3 = 0 HH4 = 0 HDALTR = HDALAP TYPE 12 ~E DALLE 2G E DALLE 1 LH I E DALLE 1 x *4 E DALLE 2D HH 2 H H 3 H H 4 H DALLE 2G H DALLE 3G NERV = 2 VACOUTRA = 0 HDALLE 4 .= 0 LH3 = 0 HDALTR-(HDALLE 2 .+ HDALLE 3 .)30 HDALTR-(HH2 + HH3 + HH4)ZO HDALTR = HDALAP
  • 47. 45 TABLEAU C - VERIFICATION DE LA PRECONTRAINTE Ce tableau qui permet de décrire les caractéristiques d'une famille de câbles à vérifier, n'est à remplir que si la donnée CABLAGE vaut 4 (CARTE A3). Définition d'une famille de cables. Le programme MCP a été conçu de manière à permettre la vérification automatique d'une précontrainte mise en oeu- vre par des câbles éventuellement non filants, ce qui a conduit à considérer des familles de câbles regroupant chacune des câbles de mêmes caractéristiques ayant de plus, aux distances entre corps d'ancrage près, mêmes abscisses d'origine et d'extrémité. Si une famille ainsi définie doit être mise en tension en deux temps, l'utilisateur doit prévoir une famille sup- plémentaire car toutes les armatures d'une famille doi- vent être tendues le même jour . Dans le cas général de plusieurs familles de câbles, cha- que famille peut être constituée de l'une ou l'autre des deux catégories d'armatures dont les caractéristiques géométriques et mécaniques figurent dans les cartes A13 et A14 du tableau A. Le tableau C proposé ne permettant la vérification que d'un seul tracé, l'utilisateur doit remplir autant de ta- bleaux C qu'il y a de familles de câbles ; ce nombre est limité à 8. Les familles de câbles doivent être décrites dans l'ordre de leurs mise en tension . CARTE CO CARACTERISTIQUES DE LA FAMILLE DE CABLES. CLASBP Classe de vérification de l'ouvrage définie pour les jus- tifications des contraintes normales vis-à-vis de l'état- limite de service. Porter, dans la colonne de droite, la classe de vérifica- tion adoptée pour l ' ouvrage étudié, telle qu'elle est dé- finie à l'article 1 .3 du BPEL .
  • 48. 46 NPH Identification de la phase (donnée non opérationnelle). Porter normalement 1. NFC Nombre de familles de câbles à vérifier (NFC .8). NUM Numéro de la famille de câbles considérée. ARMA Porter 1 si les armatures appartiennent au premier sys- tème de précontrainte ; les caractéristiques géométriques et mécaniques de ces armatures sont alors introduites sur la carte A13. Porter 2 si les armatures appartiennent au second système de précontrainte ; les caractéristiques géométriques et mécaniques de ces armatures sont alors introduites sur la carte A14. Nombre de câbles que comporte la famille considérée. Numéro de la travée dans laquelle commence la famille, Numéro de la section de la travée ICI dans laquelle com- mence la fami l le, Numéro de la travée dans laquelle s'arrête la famille, Numéro de la section de la travée IC2 dans laquelle s'ar- rête la famille, exemples 21/1 21/1 21 ICI = 1 JC1 = 1. IC2 = 3 JC2 = NDTV + 1 21 1 18 21 :C1=1 JCl=4 IC2=3 JC2=18 Age du béton lors de la mise en tension des armatures de la famille considérée ; cette valeur doit âtre égale à tl ou t2 définis en carte Al2. NCAB ICI JC1 IC2 JC2 MT
  • 49. 47 Nature des ancrages. Porter 1 si la mise en tension est assurée par un ancrage actif à l'extrémité gauche de l'ouvrage et si l'autre ex- trémité comporte un ancrage mort pour tous les câbles. Porter 2 si la mise en tension est assurée par un ancrage actif à l'extrémité droite de l'ouvrage et si l'autre ex- trémité comporte un ancrage mort pour tous les câbles. Porter 3 si tous les câbles sont munis d'un ancrage actif à leurs deux extrémités. Porter 4 si les ancrages actifs des câbles, tirés d'un seul côté, sont alternativement prévus à l'une et à l'au- tre extrémité de l'ouvrage. Tension à l'origine des armatures de précontrainte (cf article 3 .1 du BPEL), la valeur maximale de cette tension ne doit pas dépasser la plus faible des valeurs suivantes : - valeur figurant dans l'arrêté d'agrément du procédé de précontrainte utilisé. - 0,80 fprg (cf cartes A13 et A14) - 0,90 f peg (cf cartes A13 et A14) CARTES CiA ORDONNEES DE LA FAMILLE DE CABLES PAR RAPPORT et A L'INTRADOS. CARTES CiB Ne rien porter dans la section de la travée i considérée si cette section se situe hors de l'intervalle (ICI, JC1) (IC2, JC2). Sinon, porter la valeur de l'ordonnée du câble moyen de la famille considérée dans les sections de la travée I. Remarque L'attention de l'utilisateur est attirée sur le fait que l'ordonnée dont il s'agit est l'ordonnée du centre de gravité du câble moyen et non l'ordonnée de la gaine ; la donnée DECALAGE définie en carte A13 et A14 n'étant en ce cas pas considérée. MODE o—p
  • 50. 48 TABLEAU D — CARACTERISTIQUES GÉOMÉTRIQUES L'utilisation du tableau D correspond aux cas d ' ouvrages de formes complexes dont la géométrie transversale sort du cadre prévu par les données du tableau B. Ce tableau n'est donc fourni que si l'on a porté INERTIE = 0 en carte A3 . On remplira autant de tableaux D qu'il y a de travées. CARTES D1 CARACTERISTIQUES GÉOMÉTRIQUES à D24 Chaque carte décrit une section de calcul : * les cartes D1 à D21 concernent les sections courantes. * les cartes 022 et D23 concernent-les sections de fin de gousset gauche et d'amorce de gousset droit. * la carte D24 concerne la section déterminante de la travée. Remarque : Nombre de cartes à remplir * VACOUTRA = 0 (carte B1), l'ouvrage étant d'inertie constante, l'utilisateur ne remplit que la carte D1, les cartes D2 à 024 n'étant pas fournies. * VACOUTRA = 1 ou 2 (carte B1) ; l'ouvrage est d'inertie variable, l'utilisateur doit remplir : . les (NDIV + 1) premières cartes (si NDIV <20 les cartes D de NDIV + 2 à 21 restent vierges) . les cartes D22 et D23 si IGUUS= 1 (cf . carte Ab) . la carte D24 AIRE Aire de la section brute. STAT Moment statique de l'aire brute par rapport à l'extrados de la dalle .
  • 51. 49 XIN moment d'inertie de la section par rapport à la fibre moyenne. WS distance de la fibre supérieure de la dalle au centre de gravi- té. WI distance de la fibre inférieure de la dalle au centre de gravi- té. ETA rendement géométrique de la section. CARTE D25 CARACTÉRISTIQUES DE LA DALLE RECTANGULAIRE ÉQUIVALENTE Pour le calcul de la répartition transversale des efforts lon- gitudinaux et des efforts de flexion transversale, le programme substitue à la dalle réelle une dalle rectangulaire équivalente de largeur DEB, de même inertie de flexion longitudinale et de même hauteur que la section médiane de la travée concernée. Les données de la carte D25 n'ont un sens que si NERV = 1 (car- te A5) ; si NERV - 2 la carte D25 reste vierge. BG distance de l'extrémité gauche de la dalle_ équivalente par rap- port à l'axe de la nervure. BD distance de l'extrémité droite de la dalle, équivalente par rap- port à l'axe de la nervure. DEB largeur totale de la dalle équivalente DEB = BG + BD. DEB
  • 52. 50 Remarques (1) Etude de la répartition transversale des efforts longitudinaux ou de la flexion transversale (cas où EXCENTR = 1 ou MOTRAN = 1 carte A3). a) cas ou EXCENTR = 1 ou MOTRAN = 1 (carte A3) Dans le cas d'ouvrage de formes complexes ces effets sont étudiés par le programme dans les conditions suivantes : * NERV = 1 (carte A5) ; l'ouvrage est alors considéré comme une dalle simplement nervurée : l'utilisateur doit remplir les cartes D25 . L'étude est faite suivant la méthode de MM . GUYON MASSONNET. * NERV .. 2 (carte A5) ; l'ouvrage est alors considéré comme une dalle à nervures multiples : l'utilisateur doit remplir les cases hachurées (ANERV - ÉPAIS - HNERV - AL (1) - AL (2)) de la carte B2 . L'étude est faite suivant la méthode de MM . CART FAUCHART. b) cas ou EXCENTR = 0 et MOTRAN = 0 (carte A3) On remplira en conséquence les données de la carte All (coefficients de répartition transversale). (2) Dans le cas où l'on a porté INERTIE = 0, on doit également por- ter en carte A3 : DIMAP = 0 [TRIER = 0 les sections correspondantes du calcul ne pouvant être effec- tuées . De plus l'étude à l'Etat-Limite Ultime et à l'Etat- Limite de Service en section fissurée (cas de la classe III du BPEL) ne sera pas fournie .
  • 53. 51 TABLEAU E - ETUDES B .P . EXTRA RÉGLEMENTAIRES L'utilisation du tableau E est réservée aux cas de calculs non conformes au BPEL, si l'on a préalablement porté BPEL = 0 en carte A3. CARTE El CONTRAINTES LIMITES DEFINISSANT LA CLASSE DE VERIFICATION. Conventions de signes : Les contraintes suivantes sont positives si elles correspondent à des compressions et négatives si elles correspondent à des tractions. Contraintes limites en section d'enrobage CY—mini °—QL,2 n,2 Contrainte limite minimale du béton en section d'enrobage à ne pas dépasser à la mise en tension respectivement à t l et a t2 jours . Contrainte limite minimale du béton en section d'enrobage sous la combinaison quasi permanente, c'est-à-dire les charges per- manentes (poids propre + superstructures + tassements probables s'il y a lieu). Contrainte limite minimale du béton en section d'enrobage sous la combinaison fréquente, c'est-à-dire sous la combinaison des charges de longue durée, de la fraction y l des charges d'ex- ploitation et 'Po O- du gradient thermique s'il y a lieu. Contrainte limite minimale du béton en section d'enrobage sous la combinaison rare en l'absence de tassement aléatoire (por- ter le signe + si l'on désire une compression résiduelle en service). Contraintes limites hors section d'enrobage Mêmes significations que celles des contraintes plus haut relatives à la section d'enrobage. a— X Cr—mini, 2
  • 54. 52 Coefficient définissant la contrainte limite de compression du béton à la mise en tension : f cj l ôbj Coefficient définissant la contrainte limite du béton sous l'effet de la combinaison rare en service toutes pertes dédui- tes :fc2a /Xbv Coefficient définissant la contrainte limite de compression du béton sous l'effet de la combinaison quasi permanente en servi- ce toutes pertes déduites : fc28/ âbQL CARTE E2 COEFFICIENTS RELATIFS AUX CALCULS DES COMBINAISONS D'ACTIONS. COEFCN Les coefficients ci-contre permettent de determiner les valeurs COEFCB représentatives des actions assimilables aux valeurs des D .C .79 CUEFCM à partir des valeurs nominales pour les actions suivantes : COEFCT charge A - charges B - charges militaires ou exceptionnelles - CUEFCC charges de trottoir - charges non permanentes appliquées en cours de construction. 3 Coefficients similaires aux coefficients de l'article 7 des 1GMAX D .C .79 servant à la détermination des sollicitations pour la y 1GMIN justification à l'Etat-Limite Ultime. X .)CA Les coefficients ci-contre, relatifs aux charges non permanen- QCB tes sont similaires aux coefficients y F1Q1 de l'article 7 des QCM D .C . 79 servant à la détermination des sollicitations à l'Etat OCT Limite Ultime . Ils concernent dans l'ordre : la charge A - les â QCC charges B - les charges militaires ou exceptionnelles - les charges de trottoir - les charges non permanentes appliquées en cours de construction. CARTES E3 DIVERS COEFFICIENTS Xs Coefficients d'affinité entrant dans la définition des diagram- mes de calcul de contraintes-déformations des matériaux que âp sont respectivement l'acier pour le ferraillage longitudinal, l'acier dur de précontrainte et le béton en vue de la justifi- cation à l'Etat-Limite Ultime de résistance. -'01 Coefficients servant à déterminer les valeurs caractéristiques Pl maximales (P1) et minimales (P2) de l'action de la précontrain- DP1 te. P02 En respectant les notations de l'article 4 .1 du BPEL on rappel- P2 le que : DP2 o-Pi = P01 . upo - DPI A o'-pj PI p 2 = P02 . 50 - DP2 A ( —P j ~ P2 Ô b QL
  • 55. 53 CARTE E4 MODULES ET CALCUL DES DÉFORMATIONS DU BÉTON Eij(t1) Modules d'élasticité de déformation instantanée du béton à la Eij(t2) mise en tension a t l jours et a t2 jours en t/m E i 28 Modules de déformation instantanée du béton en service en t/m 2 , Ni Coefficients d'équivalence acier - béton correspondants aux dé- Nv formations instantanées et différées du béton entrant dans le calcul de la déformation du béton jusqu'à la décompression et dans la justification à l'état limite de service. 3 (t l ~ Valeurs de la loi d'évolution du retrait servant à la déter~ni- 3 t1 nation des pertes de precontrainte par retrait du béton ; les 3 (t 2 -t l ) notations sont celles de la carte Al2, les valeurs étant don- 3 MS-t1) nées pour t i t1 jours, (t2 - t l ) jours, (MS - t 1 ) jours 3 (MS-t 2 ) et (MS - t 2) jours . On rappelle, en suivant les notations de l'article 2 .1 du BPEL, que : r (0) = O et r (t-► c ) = 1. Valeurs du coefficient de fluage pour l'évaluation des pertes de précontrainte par fluage du béton respectivement à t l jours, à t 2 jours et en service. remarque : Choix de la classe de vérification La donnée CLASBP (classe de vérification du BPEL) de la carte A16 (s'il s'agit d'un dimensionnement) ou de la carte CO (s'il s'agit d'une vérification) n'a plus de signification dans le cas d'une étude extra-réglementaire . Toutefois, elle permet d'orienter les calculs effectués par le programme, à savoir : (par analogie avec le BPEL). CLASBP = 1 ou 2 : justifications E .L .S . (en section supposée non fissurée) justifications E .L .U. CLASBP = 3 : justifications E .L .S . en section supposée non fissurée justifications E .L .U. justifications E .L .S . en section fissurée. Kf l l Kf l 2 Kf l 3
  • 56. 54 TABLEAU F - CHARGES D'EXPLOITATION GENERALISEES Ce tableau qui permet de décrire les charges d'exploita- tion généralisées n'est à remplir que si le chiffre des centai- nes des données A, B, CE ou si IQSP est différent de 0 (CARTE A9). CARTE F1 CdARGES B GENERALISEES. Carte à remplir seulement si le chiffre des centaines de la donnée B (cf . carte A9) vaut 1. N ~ 8 LONGENC U) U) U) U) Essieux rouleaux ~ LARGES Essieux classiques w V) w a. ~ABESS2 N LARGES LARGENC LARGENC ABESS 3 ABESS i ABESS 5 TYPES= 0 TYPES = 1 NCAM Nombre de véhicules par voie de circulation ; ce nombre doit être inférieur ou égal à 6. NES Nombre d'essieux par véhicule ; ce nombre doit être inférieur ou égal à 6. TYPES 1 : Essieux classiques composés de deux roues. C) : Essieux du type "rouleau". A noter que tous les essieux doivent être du même type. ESAV Dans les calculs de flexion transversale pour la charge du ESAR type B, les essieux de numéro ESAV à ESAR (bornes comprises) seront pris en compte. LONG ENC Longueur d'encombrement d'un véhicule. LARG ENC Largeur d'encombrement d'un véhicule .
  • 57. 55 LARG ES Largeur de l'essieu type "rouleau" (si TYPES = 0) ou dis- tance d'axe en axe des deux roues d'un même essieu (si TYPES = 1). 0 : le coefficient de majoration dynamique est calculé selon les dispositions prévues par le règlement (F . 61, II). 1 : le coefficient de majoration dynamique doit etre lu dans la case suivante DYNAM Donnée à remplir seulement si DYNA = 1. Valeur du coefficient de majoration dynamique valable pour l'ensemble de l'ouvrage . Prendre la valeur enveloppe pour l'ensemble des travées pour être dans le sens de la sécurité tant vis-à-vis de la flexion longitudinale que vis-à-vis de la flexion transversale. CDTB (i) Coefficient de dégressivité transversale relatif aux ca- mions B en fonction du nombre i de files considérées . Si le nombre de files de camions (NFC) est inférieur au nombre de voies de circulation, porter 0 dans les coefficients CDTB (i) pour i = (NFC + 1) à NVOIE. JBGN * On ne remplira pas ces données si la charge d'exploita- JBGX * tion décrite dans cette carte n'existe pas en situation de construction . L'utilisation de ces données est décrite plus loin. XLARB Largeur de l'essieu normal, pour la détermination du pas de déplacement transversal des charges. Une largeur de 0,25 m qui impose un pas de déplacement de 0,125 m est normalement adoptée si l'on ne remplit pas cette case. CARTE F2 La carte F2 définit longitudinalement le véhicule en pré- cisant les abscisses et le poids de chaque essieu par rapport à une origine donnée . On prendra l'essieu avant du véhicule comme essieu d'origine (ABESS 1 = 0) ; les essieux seront numérotés dans l'ordre et on fournira pour chacun d'eux son abscisse (ABESS i) par rapport à l'es- sieu d'origine et son poids (POESS i). CARTE F3 CHARGE A GENERALISEE. Cette surcharge généralisée n'est prise en compte que si le chiffre des centaines de A est égal à 1 (cf . carte A9). DYNA
  • 58. 56 densité de chargement P longueur charge¢ PAS PAS PAS PAS PAS La carte F3 définit une charge A généralisée à partir de données supplémentaires qui sont, pour une longueur uni- taire PAS exprimée en mère, les charges générales de chaussée (exprimées en t/m ) A (0), A (1), A (2), A (3), A (4) pour une longueur chargée de 0, PAS, 2 PAS, 3 PAS, 4 PAS . Adopter normalement pour PAS une valeur entière voisine du quart de la somme des deux portées les plus longues. LVOIE Largeur nominale d'une voie V O (cf . art . 4 .2 du Fasc . 61, titre II). CDTA (i) Coefficient de dégressivité transversale relatif à la charge A correspondant à i voies chargées . (i = 1 à NVOIE) JAGN * On ne remplira pas ces données si la charge d'exploita- JAGX * tion décrite dans cette carte n'existe pas en situation de construction. L'utilisation de ces données est décrite plus loin. CARTE(S) F4 CHARGES A CARACTERES PARTICULIERS GENERALISEES. A remplir seulement si le chiffre des centaines de CE (cf . carte A9) est supérieur ou égal à 1. Remplir un nombre de cartes F4 égal à ce chiffre . Chacune d'elles décrit une charge généralisée à caractères parti- culiers sous forme d'un convoi de deux véhicules identiques analogues aux charges militaires. Q J w u LOCHE LOCHE Q J w ! ESCHE u v7 w i Véhicule à chenilles Véhicule à action repartie ESCHE = CHELA
  • 59. 57 TITRE Identification en caractères alphanumériques du convoi (6 caractères). 0 : Les coefficients de majoration dynamique sont calcu- lés suivant les dispositions prévues par le règlement (Fasc .61, II) pour les charges militaires . 1 : Le coefficient de majoration dynamique de la charge généralisée valable pour l'ensemble de l'ouvrage doit être lu dans la case suivante. Si IDYCHA = 1, valeur du coefficient de majoration dyna- mique, valable pour l'ensemble de l'ouvrage, applicable à la charge généralisée. PUICHA Masse totale de chacun des deux chars. Distance entre-axes maximale (resp . minimale) des impacts des deux véhicules. Cas particuliers. Lorsque LMAX = LMIN, ces données correspondent à un entre-axes constant à respecter entre les deux véhicules. Lorsque LMAX = LMIN > 100 m, un seul véhicule est pris en compte dans le calcul des efforts. Lorsque LMIN <100 et LMAX > 1U0 : la distance est variable mais supérieure à LMIN. LARGCHA Largeur d'encombrement du véhicule . Elle est égale à deux fois la distance minimale entre l'axe longitudinal de la charge et le bord de la largeur chargeable. Distance d'axe en axe des deux chenilles . Pour un véhicu- le à action répartie, comme par exemple, l'une des remor- ques de la charge exceptionnelle type D ou E, prendre ESCHE = CHELA = demi largeur d'impact (cf . figure). JMINEG * On ne remplira pas ces données si la charge exception- JMAXEG * nelle décrite dans cette carte n'existe pas en situation de construction. L'utilisation de ces données est décrite plus loin. IDYCHA DYCHA LMAX LMIN LOCHE CHELA ESCHE Longueur d'une chenille. Largeur d'une chenille .
  • 60. 58 CARTE F5 SUPERSTRUCTURES PROVISOIRES QSUPP M Valeur caractéristique maximale (resp . minimale) du m poids des superstructures provisoires au mètre linéaire de longueur de tablier pour l'ensemble de la section transversale. QSPP DQSPP 1G QSPPHM 1 ou 2 DQSPP 1D QSPPHm G ou D DQSPP 2G DQSPPH M ou m DQSPP 2D Ces paramètres ont la même signification que ceux notés .QSUP . et ici notés .QSPP . (cf définition des paramètres de la carte A10) . JQSPN * Ces paramètres définissent les dates d'application des JQSPX * superstructures provisoires ; leur utilisation est décri- te en note ci-dessous. * NOTE : Dates d'application des charges. Les paramètres notés J . . .N et J . . .X permettent de définir les dates d'applications des différentes charges aux- quelles ils se rapportent : Les charges en question se- ront présentes du jour J . . .N inclus au jour J . . .X inclus. Le programme comparera ces dates aux données, t 1 , t 2 et MS définis en carte Al2. Par exemple : JQSPN = t1 + 1 et JQSPX = t 2 implique que les superstructures provisoires ne seront prises en con- sidération que pour la vérification a t 2 jours. Si J . . . N> 0 et J . . . X = 0, le programme considère que J . . . X = infini. Enfin si ces données ne sont pas remplies le programme considère que : J . . . N = MS J . . . X = infini.
  • 61. 59 NOTES
  • 62. Page laissée blanche intentionnellement
  • 63. OUVRAGE PROGRAMME UTILISE : _ 61 . commande de calcul automatique (A envoyer en deux exemplaires) Identité de l'ouvrage : Commune Département: Voie portée . Voie franchie : Pièces jointes et remarques particulières: ORGANISME DEMANDEUR Raison sociale: Adresse: Commune: Ingénieur responsable : Code postal Téléphone(*): Télex 0 Organisme demandeur 0 A tenir A disposition A l'accueil du SETRA 0 Organisme désigné ci-dessous: Raison sociale: Adresse: Commune: Code postal A l'attention de : Téléphone(*): Nombre de photoréductions supplémentaires (** demandé: ENVOI FACTURATION 0 Organisme demandeur 0 Organisme destinataire 0 Organisme désigné ci-dessous: Raison sociale : Adresse : Commune: Code postal A l'attention de : Téléphone(*) : Commande adressée au Fait h le 19 SETRA Département des Ouvrages d'Art Ouvrages- types 46 avenue Aristide Briand B .P . 100 - 92223 BAGNEUX (FRANCE) Téléphone : 16-1-664 14 77 Télex : 260 76 3F (signature du demandeur) répétée en lettres majuscules pour lisibilité: (*) Ne pas omettre l'indicatif complet (**) Deux photoréductions au format 21 x 29,7 sont fournies avec la note de calcul originale ; les exemplaires supplémentaires sont facturés en sus .
  • 64. Titre au passage TABLEAU A : DONNÉES GÉNÉRALES 3 ni . E 7 6 9 10 11 12 13 I/ IS 16 17 19 19 20 21 22 2 3 2 1 2 5 2 6 27 2 9 2 9 3 0 3 11 3 2 3 3 1 3 1 15 136 37 , > 11 9 40 1/ 1 1 /2 / 3 ; / / /6 461 / 7 ' 1 / 1 9 160 61 16263 5/155I56I67,M6916061!6216316/16566I67166,69170 71 72 uww Cadre riserri ou S E T RA MCP-EL Z L y, z Z C f / C W ¢ ¢ N W7 N O ¢ G t y, 7 r t ¢ ~ W L W 4 2 7 ! G t ` W G 7 G n a P 't i 1 f 1 , f E 9 K " 1 2 t 3 , t, 1S 1E 17 16 19 20 21 1 22 , 23 ' 2l l 25 i 26 i27 ! 29 29 1•30 Î L ~ Ccrccterstiaues generaies De l'ouvrage Ponts - dalles d ' inertie variable Ponts-dalles a une ou plusieurs nervures Ponts - dalles élégies W – ~ Z C G W ¢ ~= Z _ , 7 ¢ 2 r ~ I W • W W, WW i~ I W i W • < < f ' < I U At t • t R C C 4! t r INEFV~ND~vIMAr 1svOftnNjs,NlAe`PON' r f I I[ IE lt Î BIAIS 1BIAIS L ` D (1)ABOUT D (2) D(3) D(5) D16) Caracteristiquer oes goussets ! L E 4 , A GOU`_ IC GOUS 2C GOUS 2C GODS 3G GOUS 3C GODS 1G GOUS /D GODS SG GOUS 5D GOUS 6G Eleç,SSerI,en erre carre nest remplie que st PONT f I - carte A5-) ESPACE DELEG Ccracte r ctlaues géométriques de la vole portée EvICE_rI DG 111 DO 11) DG (2) DO (2) DG (3) DO (3) DG (t) DD(l) DG(5) DD (S) DO (6) DD 16) E`p : EGA . ~ ESURCH EDR01 ETROT D HCHAU L E << Charges sur l'ensemble du tablier i s-A• TRA B PSTROLPST ROTOSSAM A6CEIOSP iVoBOSUPTMOSSAm Q SUPTm 1 i L 1oL 0 0 O, ces cases ne sont remplies que Cnaraes sur les encorbellements latéraux et sur es hourdis intermédiaires si NERV - I - carte A5 - ICSUFIGM 0SUP1Gm DOSUPIG CSUPIOK/ OSUP1 Dm DOSUPID OSUP2GM OSUP2Gm DOSUP2G OSUP2DM OSUP2Dm OOSUP2D OSUP H M OSUP Hm DOSUP H L 1' Coefflclen l c d ' excentrement ( Cette carte nest remote que si EXCENTR = 0 - carte A3 ) K A I K B C e e l KBR K8G KMC KME KCE 1 KCE 2 KCE 3 Caracterlstlques du béton aux différentes phases du calcul • 12 I . tc 2 fc, 2 tc ze V 5f t K 11 poissoN DILAT
  • 65. MCP-EL i TABLEAU A (suite) : DONNÉES GÉNÉRALES Caracté r istiques des armatures -de précontrainte (1•' système ) .n mm 2 1 lA 13 t vrg 111 t v .g111 E l) il) •l. DiAINE(11 RECULAN(1) IRAYMIN(1) rueCALAGE(11f (1) ♦ (1)sECAe (11 'Pg 1000(1)l iLs( II Caractéristiques des armatures de précontrainte ( 2'm• système) ( Mettre 0 en première colonne s'il n'y a pas de 2 èm ' système) cc mm 2 A 1< tvrg (2) EP (2)e .g t (2) r7:;;,i...:$7. •l. Pg 1000(21 . µ.(2) SECAI (2) DAINE (2) RECULAN (2) - 1 f (2) ♦(2) IRAYMIN(2) k7ECALA6E(2) A 15 Caractéristiques des armatures passives 6WEt%Ni:it (To tfwl Dimensionnement automatique 1 Cette carre n'est remplie que si CABLAGE 1 ou 2 - carte A3) K 1 K 2 COUPS COUVI _0 0I A 16 CL AS BP K3 1 Kt PCEN1 MODE aPa Tassements eT1KTP TP1 TP37P2 AT2 j A 1? G if) YOUNG 1 . , 1573 TP 4 674 TP 5 e7 5 7P6 eT6 T P 7 e77 A 1E Dimensionnement des appareils d'appuis 0 1 0 1 0 1 0 NB • Le tableau A comporte obligatoirement 18 cartes • Dans les cas couronts il n'est pas nécessaire de remplir les cases hachurées: les paramètres qui y sont situés sont alors initialisés à des voleurs régle- mentaires ou courantes ou calculés par le programme . COMPRENV COMPREB V COMPREN S COMPREBS SYMAP d ~ .':- NAP APP 1 â i APP 2 NAP NAP APPS APP< NAP APPS NAP â i NAP APP 6 NAP APP7 0 0 1 O )
  • 66. MCP -EL TABLEAU B : CARACTÉRISTIQUES GEOMÉTRIQUES DE LA STRUCTURE Caractéristiques géométriques transversales Nervure EDALLE 2DEDALLE 3G~EDALLE 3DIHDALLE2G H DALLE 2D DALLE 3G DALLE 3D H DALLE AG H DALLE MDACOUTRI HDALTR HDALAI E DALLE 1 1E DALLE 2G Ia 1 140,0, 1 Hourdis ( si NERV .1 mettre _0 en colonne 1 et passer aux cartes suivantes éventuelles ) LHI LH2 HH 2 H H 3 HH ANERV EPAIS HNERY ~ ALH I AL (2) 1 I I i 1 I LH3 B 2 Hauteurs de la dalle dans les ( N DIV • 1 ) sections par travée . ( Ce tableau n ' est à fournir que si l 'on étudie une dalle dont l ' intrados est parabolique ) VACOUTRA 1 ou 2 et IGOUS . 0 1 i „ ,ll, I1 I. B3A I B3B BcA BcB 1 „ 1 „I I I„ 1 1 [, l l,11 858 1 f B6A[ I Î , B6B ~ 1 1 1 11 ,11I11,, 87A ll11 11,11 . I I 1, , 1 1„ 11 I „ 1 I , NB . Le tableau B comporte au minimum 2 cartes , plus ( 2 x NT) cartes pour un intrados défini par l 'utilisateur . . Cases hachurées : mime remarque que pour le tableau A . , B7B BeA B8B
  • 67. MCP -EL TABLEAU C : VÉRIFICATION DE LA PRÉCONTRAINTE Caractéristiques de la famille de câbles CIASBP _ 0 0 r Le tableau C n'est à fournir que si la donnee CABL AGE 4 (cf. colonne Il carte A3) I CO MTARMA N CABNFC NUM JC 2 MODEJet IC2 QpoNPH 0, 0,0,Or IC 1 Or Ordonnées de la famille de câbles par rapport à l'intrados dans les ( NDIV . 1) sections par travée. CIA . 1 1 C1B C2A C2 B C3A C3B _ 1 1 CGA CGB C 5A C5B C6A C6B 1 r 1 1 11 I1 1 1 1 11 NB : On fournira (2 x NI .l) x NFC cartes pour le tableau C nécessaires pour la vérification ( CABLAGE 4)
  • 68. MCP-EL 66 TABLEAU D CARACTÉRISTIQUES GEOMETRIQUES TRAVÉE N ° Si l 'ouvrage est d 'inertie constante, ne pas fournir les cartes D2 à D24. ~ D1 AIRE 1021 l STAT XIN ws WI ETA 1 I I I I I 11111111,1 1 , 1 1 - 1 1 1 1 , I 1 I D 3 1 I , 1 11111 ' 111 I I 1- t I 1 I ~ I 1 I li l i , n I I1, I111~II 111~1-~ I ~ I l 1 I L I 1 1 1 1 I I - 1 I I I I ~ i I 1J7 f IIII11111~I1I111111 - 1111 I~I 1 I [D81 T~ 1 1 1 ~ 1 1 ~ 1 - 1 [ 1 I A Î I 1 ~ D91 11 IIIII[ 111I11 1—JI I~1 ) ( D,O I 1 ► ~ ~ 1 I I I I I-1 i I 1 I ! I I l I I I I 1 1 1 I 1 1 1 I I-I 1 I I I I I i D12 I ► I l I 1 I I 1 l—I l 1 I ~ [ l 1D131 i 1~1I1II1II~I1~I - III[II ► f D14 I I 1 1 1 11 1-~ 1 I 1 ~ 1 J J15f j i ; 111 11 11 1111[ 1~1 - 111~ III ~~I I D16 ~ I I I I 1 - I 1 I I I I J I17 f I j I t I t t j I t t j I1 1 1 1 D18 I I I I I I 1 I I I I I I I I-I Î I I 1 I I I I J D19 I I I I I I I 1 1 I - I l t 1 I I I I f020] I~ IIIIi I11 I111-11111111 X11 I D211 I 1 1 1 1 11 I ~ I I 1 1 1 I-~ ~ 1 1 1 ~ 1 Section de fin de gousset gauche 1J22 11I1 I Ii il I IIIII [ I-11 I1 Section d'amorce de gousset droite ( D25 I 1 I 1 I I ~ I D23I I 1 1 I I I I 1 I 1 I- 1 I I (A l 'abscisse 0,4D(l) ou0,5D(I)ou0,6D(NT) 1 D 2 4 I I I 1 1 I _ I 1 - 1 1 ICaractéristiques de la dalle équivalente BDBG DEB
  • 69. MCP - EL TABLEAU E CARTES BP GENERALISEES CONTRAINTES LIMITES EN SECTION D' ENROBAGE CONTRAINTES LIMITES HORS SECTION D . ENROBAGE _---,,-._ E 1 111 12I ~ Qt 117,2 (I I) }i2 112) ITQ L,2 , 2 t1`mini2 T Dj T Ev TeoL TOC ETAT LIMITE D UTILISATION T QL ULTIME T OC ULTIME E 2 COEFCA COEF CB COEF CM COEF C T COEF CC T F3 T Fl Grim( TFI Gmm TQCA YO CB Y0 CM TocT YO CC COEFFICIENT D AFFINITE PRECONTRAINTE EFFET MAX EFFET MIN E Te DP2DP 1PC1 P C2 MODULES BETON EQUIVALENCE ACIER BE TON LOI DU RETRAIT L01 DU FLUAGE E 1 ; t 1 ) E 4 E 28 ni fly r ( t1) r'It2) . r (t2-tt ) r (w5-t1) r ( MS-t2) Kits Kit2 Kât 3 N.B . Le tableau E n'est (ourn: que s B PEL 0 ( carte A3 ) e tableau E comporte oblrgatorrement 4 cartes
  • 70. MCP- EL TABLEAU F : CHARGES GÉNÉRALISÉES Charge civile généralisée ( véhicule à essieux ) NCAM NES TYPES ES AV ES AR LONG ENC LARG ENC LARG ES DYNA DYNAM CDTB (1) CDTB (2) CDTB (3) CDTB l<1 COTE (5) CDTB(6) JBGN JBGX xLARG 0 0 0 0 0 0 ABESS 1 POESS 1 ABESS 2 POESS 2 ABESS 3 POE SS 3 ABESS 4 POESS L ABESS 5 POESS 5 ABESS 6 POESS 6 Charge civile généralisée ( action répartie) COTA (1) COTA (2) COTA 13) COTA (4) CDTA (5) COTA (6) JAGN JAGXPAS L VOIEA (0) A(2) A(L)A (1) A (3) ttm 2 I „7,2 1 ;m1 i Charges exceptionnelles généralisées ( véhicules à chenilles) TITRE IDICHA DYCHA POICHA LMAX L MIN LARGCHA LOCHE CHELA ESCHE JMINEG JMAXEG I F 4 1 TITRE IDICHA DYCHA POICHA L MAX L MIN LARGCHA LOCHE CHELA ESCHE JMINEG JMAXEG TITRE IIDICHA LARGCHA JMAXEGDYCHA POICHA L MAX LMIN LOCHE CHELA ESCHE JMINEG 1 F43 Superstructures provisoires ~ F 5 OSUPPM OSUP Pm OSPPIGM OSPP1Gm DOSPP1G QSPP1DM OSPPIDm DOSPPID OSPP2GM OSPP2Gn DOSPP2G OSPP2DM OSPP2Dm DOSPP2D OSPPHM OSPPHm DOS PPH JOSPN JOSPX NB Composition du tableau F • Cartes FI et F2 ces cartes ne sent à fourmi- que si le chiffre des centaines de B ( carte A9) est égal à 1 • Carte F3 cette carte r'es' à fou-nir que si le chiffre des centaines de A ( carte A9) es' égal à 1 . • Cartes F41 à FG3 on feu'r 'c c ._'a^' de cartes F4 que de charges exceCI,onnelles génercl ;sées (chiffre des restores ce :o _+canée CE , carte A9) • Carte F5 cette carte • es' à t curn . - que si la donnée lO S P ( carte A9) est égal à 1 Cases hachurées mime remarque r, .< r •cb eau A .
  • 71. 69 NOTE DE CALCUL COMMENTÉE (EXTRAITS)
  • 72. 70 MINISTERE DE L'URBANISME DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS SERVICE D'ETUDES TECHNIQUES DES ROUTES ET AUTOROUTES (S .E .T .R .A .) DEPARTEMENT DES OUVRAGES D'ART XX XX XXXXXXXXXX XXXXXXXXXXX XXXXXXXXXXXX XX XXX XXX XXXXXXXXXXXX XXXXXXXXXXXX XXXXXXXXXXXX XI( XXXX XXXX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XXXX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XXXXXXXXXXXX XXXX XXXXXXXXXXXX XX XX XX XX XXXXXXXXXXX XXXX XXXXXXXXXXXX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XX XXXXXXXXXXXX XX XXXXXXXXXXXX XXXXXXXXXXXX XX XX XXXXXXXXXX XX XXXXXXXXXXXX XXXXXXXXXXXX NOTE DE CALCUL DE PONT DALLE EN BETON PRECONTRAINI A TRAVEES CONTINUES D'INERTIE VARIAHLF (VERSION 84 .1) ra :ssar .<sr . .s .rsrrsr asrss . u . .ss .r . NOTICE D'UTILISATION DU PROGRAMME MCP-EL EXEMPLE D'APPI ICAIION sr .r . .rr .s . .r .rs . .s . . . .s . . . .rss .rs .rsrrr .s rr CALCUL NUMERO 0001 DATE 22/10/84 LA REMISE A UN ENTPEPRENFUR DE LA PRESENTE NOTE DE CALCUL N'ATTENUF FN RIEN SA RESPONSABILITF ET NE LE DISPENSE PAS NOTAMMENT DES OBLIGATIONS OUI LUI INCOMBENT EN VERTU DE L'ARTICLE 29 DU CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES GENERALES DE MEME, SA REMISE A UN BUREAU D'ETUDFS NE DECHARGF PAS CELUI-CI DE SA RFSPONSABILIIE DI CONCEPTEUR, NOTAMMENT EN CF QUI CONCERNE LE CHOIX DES DONNEES ET LES ADAPTATIONS EVFNTUEI LES A SON PROJET DES RESULTATS DU CALCUL POUR TOUS RENSEIGNEMENTS CONCERNANT CE CALCUL VEUILLEZ CONSULTER : -------------- -------- ------------------------------------------- MR XXXX. 4 nom Je 1'ingdnieur ayant pris en charge 1e calcul S .E .T .R .A. 46 AVENUE ARISTIDE BRIAND BP 100 92223 BAGNEUX TELEPHONE NUMERO (1) 664 14 77 TELEX NUMERO 260 763 F LE PROGRAMME MCP-EL A ETE CONCU AU DEPARTEMENT DES OUVRAGES D'ART DU S .E .T .R .A . PAR MME J .JACOB INGENIEUR I .N .S .A MR V .LE KHAC INGENIEUR E .N .P .C. MR L .LABOURIE INGENIEUR DES T .P .E .
  • 73. 71 SOMMAIRE DE LA NOTE DE CALCUL ttttfifttattttftttltttttttttt P 1 CARACTERISTIQUES DE L'OUVRAGE P 2 CARACTERISTIOUES DES MATERIAUX P 3 CARACTERISTIQUES DES APPUIS P 4 HYPOTHESES RELATIVES AU DIMENSIONNEMENT DE LA PRECONTRAINTE P 5 BASES DU CALCUL EN BETON PRECONTRAINT P 7 RAPPEL DES OPTIONS DU CALCUL P 8 CALCUL DES CARACTERISTIQUES MECANIQUES DE L'OUVRAGE P 9 CARACTERISTIQUES TRANSVERSALES DU TABLIER P 12 CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DES SECTIONS BRUTES P 15 CARACTERISTIQUES TRANSVERSALES DE LA DALLE RECTANGULAIRE EOUIVALENTE P 16 CALCUL DES INCONNUES HYPERSTATIQUES P 17 LIGNES D'INFLUENCE DES ROTATIONS SUR APPUIS P 18 LIGNES D'INFLUENCE DES MOMENTS SUR APPUIS P 20 LIGNES D ' INFLUENCE DES EFFORTS TRANCHANTS P 21 LIGNES D'INFLUENCE DES REACTIONS D'APPUIS P 22 AIRES DES LIGNES D'INFLUENCE PAR TRAVEE P 23 LIGNE D'INFLUENCE DE LA DERIVEE SECONDE DU MOMENT SUR APPUIS P 26 CHARGES PERMANENTES P 27 COEFFICIENTS DE MAJORATION DYNAMIQUE P 28 COEFFICIENTS D'EXCENTREMENT P 43 RECAPITULATION PAR TRAVEE DES CHARGES MAJOREES POUR EXCENTREMENT ET DES COEFFICIENTS CORRESPONDANTS F 44 ETUDE DES TASSEMENTS P 45 MOMENTS FLECHISSANTS EXTREMES PAR CAS DE CHARGE P 61 COMBINAISONS DES MOMENTS FLECHISSANTS P 64 EFFORTS TRANCHANTS EXTREMES PAR CAS DE CHARGE P 81 COMBINAISONS DES EFFORTS TRANCHANTS P 84 REACTIONS D'APPUIS EXTREMES PAR CAS DE CHARGE P 85 COMBINAISONS DES REACTIONS D'APPUIS P 86 DIMENSIONNEMENT DE LA PRECONTRAINTE P 87 CARACTERISTIQUES DES FAMILLES DE CABLES P 88 CARACTERISTIQUES DES FAMILLES DE CABLES P 89 CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DES SECTIONS NETTES P 92 CALCUL DES PERTES STATIQUES P 96 CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DES SECTIONS HOMOGENEISEES P 99 TABLEAU DES PERTES DE TENSION PAR FAMILLE P 101 TABLEAU DES TENSIONS DANS LES ARMATURES PAR FAMILLE P 107 FORCES DE PRECONTRAINTE PAR FAMILLE P 109 MOMENTS HYPERSTATIQUES SUR APPUIS P 113 CONTRAINTES NORMALES DU BETON A LA FIN DE LA MISE EN TENSION P 116 CONTRAINTES NORMALES DU BETON A LA FIN DE LA MISE EN TENSION P 119 CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DES SECTIONS HOMOGENEISEES P 122 CONTRAINTES NORMALES DU BETON A LA MISE EN SERVICE DE L'OUVRAGE P 125 CONTRAINTES NORMALES DU BETON A LA MISE EN SERVICE DEFINITIF P 128 JUSTIFICATIONS A L'ETAT LIMITE ULTIME P 131 RECAPITULATION DES CONTRAINTES DE BETON P 132 REACTIONS HYPERSTATIQUES DE PRECONTRAINTE SUR APPUIS P 133 REDUCTIONS D'EFFORTS TRANCHANTS P 135 VERIFICATION AU CISAILLEMENT - CALCUL DES ETRIERS P 139 DEFORMEE DE L'OUVRAGE APRES DECINTREMENT P 140 DEFORMEE DE L'OUVRAGE EN SERVICE A VIDE P 141 LIGNES D'INFLUENCE DE LA DEFORMATION EN MILIEU DE TRAVEE P 143 AVANT METRE Voir bordereau des données correspondant page 117 du manuel ------------------------------------------------------------ CARACTERISTIQUES DE L'OUVRAGE tlltttllitltttilltYtftifttfit ----------------------------- I UNITES : METRES ET TONNES I I SAUF MENTION PARTICULIERE I ----------------------------- MCPEL 0001 PAGE 1 CARACTERISTIOUES GENERALES - ------------------------- OUVRAGE A 3 TRAVEE(S) DE LONGUEUR NOMBRE DE NERVURE(S) 1 LONGUEUR DES ABOUTS : 0 .400 METRES Portées biaises, selon biais géométrique BIAIS GEOMETRIQUE 80 .00 GRADES SYMETRIQUE LONGITUDINALEMENT PAS DE SYMETRIE TRANSVERSALE TROTTOIR DE GAUCHE BANDE DERASEE GAUCHE LARGEUR CHARGEABLE BANDE DERASEE DROITE TROTTOIR DE DROITE 1 .000 M 0 .500 M 7 .500 M GOUSSETS POSITION LONGITUDINALE (EN METRES) GOUSID GOUS2G GOUS2D GOUS3G GOUS3D GOUS4G GOUS4D GOUS5G GOUSSD GOUS6G 8 .400 8 .400 8 .400 8 .400 PLAT SUR APPUI : 1 .00 M PAS D'ELEGISSEMENTS La position des élégissements est rappelée ici s'il y a lieu - ------------------ CHARGES DE CALCUL Les charges d'exploitation appliquées (cf carte A9) sont récapitulées ci-dessous. ----------------- OSSAm = 0,96 OSSAM = 1,061 POIDS PROPRE DALLE SEULEMENT (CP) 0 .960 t CP < CP < 1 .060 t CPI MASSE VOLUMIQUE DU BETON 2 .500 T/M3 POIDS DES EOUIPEMENTS : OSUPT MAX = 3 .980 T/M OSUPT MIN = 3 .260 T/M GRADIENT THERMIQUE 12 .0 DEGRE C - VALEUR D'ACCOMPAGNEMENT (PSITETA) : 0 .500 4' 00- L'OUVRAGE EST DE CLASSE 1 - NOMBRE DE VOIES 2 - EPAISSEUR CHAUSSEE 0 .080 M VALEUR D'ACCOMPAGNEMENT DES CHARGES A CARACTERE NORMAL (PSI1) : 0 .600 . 4'1 CHARGE REGLEMENTAIRE A(L) CHARGES REGLEMENTAIRES B CHARGES MILITAIRES REGLEMENTAIRES MC120 ET ME120 DEUX TROTTOIRS CHARGES : CHARGE GENERALE = 0 .150 T/M2 CHARGE LOCALE = 0 .450 T/M2 SEPARATION ENTRE TROTTOIR ET CHAUSSEE INFRANCHISSABLE POIDS DES EQUIPEMENTS SUR LES ENCORBELLEMENTS -------------------------------------------- OS1GMA OS1GMI DOS1G QSIDMA OSIDMI DOS10 OS2GMA OS2GMI D0S2G QS2DMA OS20MI DOS20 0 .860 0 .780 1 .375 1 .150 1 .040 1 .800 0 .790 0 .710 1 .240 1 .080 0 .980 1 .760 COEFFICIENTS DE MAJORATION POUR EXCENTREMENT DES CHARGES - ------------------------------------------------------ LES COEFFICIENTS SONT CALCULES PAR LE PROGRAMME Les coefficients introduits en données sont rappelés ici s'il y a lieu 30 .000 M 42 .000 M 30 .000 M 1 .500 M0 .500 M
  • 74. 72 CARACIFRISTIQUES DES MATERIAUX ararrararrrrr .aar ram a .. CARACTERISTIOUES DU BETON AGE DU BETON A LA PREMIERE MISE EN TENSION : 10 JOURS t 1 AGE DU PETON A LA SECCNDE MISE EN TENSION 28 JOURS t2 AGE DU BETON A LA MISE EN SERVICE 90 JOURS MS RESISTANCE CARACTERISTIQUE A LA COMPRESSION A LA PREMIERF MISE EN TENSION : 2500 . T,'M2 RESISTANCE CARACTERISTIOUE A LA COMPRESSION A LA SECONDE MISE FN TENSION 3500 . 1'M2 RESISTANCE CARACTFRIST IODE A LA COMPRESSION A 28 JOURS : 3500 . T/M2 RESISTANCE CARACTERISTIQUE A LA TRACTION A 28 JOURS r 270 . T'M2 MODULE DE DEFORMATION LONGITUDINALE INSTANTANEE A 78 JOURS MODULE DE DEFORMATION LONGITUDINALE DIFFEREF PAR FLUAGE MODULE DE DEFORMATION LONGITUDINALE DIFFEREE TOTALE -4 RETRAIT FINAL DU BETON EN 10 3 .0 Lr COEFFICIENT DE POISSON 0 .2 . V -5 COEFFICIENT DE DILATATION THERMIQUE EN 10 PAR DEGRE C : 1 .00 FACTEUR ENTRANT DANS LE CALCUL DU FLUAGE DU BETON KFL = 2 .00 CARACTERISTIOUES DES ARMATURES DE PRECONTRAINTE TYPE 1 CONTRAINTE DE RUPTURE GARANTIE CONTRAINTE LIMITE CONVENTIONNELLE D'ELASTICITE MODULE DE DEFORMATION LONGITUDINALE RELAXATION A 1000 HEURES SEUIL DE RELAXATION (MUO) SECTION D'UN CABLE DIAMETRE D'ENCOMBREMENT DE LA GAINE RENTRES D'ANCRAGE COEFFICIENT DE FROTTEMENT EN COURBE COEFFICIENT DE PERTE EN LIGNE RAYON DE COURBURE MINIMAL DES GAINES EXCENTREMENT AXES GAINE-CABLE DANS LES SECTIONS DE COURBURE MAXIMALE CARACTERISTIQUES DES ARMATURES PASSIVES --------------------------------------- LIMITES O'ELASTICITE GARANTIE - FERRAILLAGE LONGITUDINAL ET TRANSVERSAL 40000 . T/M2 - ETRIERS 40000 . T/M2 CONTRAINTES LIMITES DE TRACTION EN CLASSE III - COMBINAISON RARE ET CONSTRUCTION 24480 . T/M2 = ~a - COMBINAISON FREQUENTE EN SECTION D'ENROBAGE 6120 . T/M2 • 6 41 MODULE DE DEFORMATION LONGITUDINALE 20400000 . T/M2 Es CARACTERISTIOUES DES APPUIS MCPEL 0001 PAGE 3 "4, TASSEMENTS APPUI 1 APPUI 2 APPUI 3 APPUI 4 APPUI 5 APPUI 6 APPUI 7 TASSEMENT PROBABLE (EN M) 0 .020 0 .010 0 .010 0 .020 T: TASSEMENT ALEATOIRE (EN M) 0 .010 0 .010 0 .010 0 .010 A 1: VARIATION LIMITE DE LA CONTRAINTE LIMITE DE TRACTION : -150 . T/M2 - EN PRESENCE DE TASSEMENTS MODULE D'ELASTICITE DIFFERE CALCULEE AVEC YOUNG = 3 .000 FRACTION DES TASSEMENTS PRISE EN COMPTE - A L'ETAT LIMITE DE SERVICE APPAREILS D'APPUIS (Données non opérationnelles) APPUI 1 APPUI 2 APPUI 3 APPUI 4 APPUI 5 APPUI 6 APPUI 7 TYPE D'APPAREIL D'APPUI T 1 T 1 1 NOMBRE D'APPAREILS D'APPUIS 3 3 3 3 COMPRESSION ADMISSIELE (EN T/M2) : (APPAREIL D'APPUI ELASTOMERE) SOUS CHARGES PERMANENTES 750. SOUS CHARGES MAXIMALES 1500. SYMETRIE LONGITUDINALE DES APPAREILS D'APPUIS a O SYMBOLISE UNE ARTICULATION PAR SECTION REDUITE DE BETON (ARTICULATION FREYSSINET) 1 SYMBOLISE UNE PLAQUE D'APPUI SEMI-MOBILE A BASE O 'ELAS TOME RES (APPUI NEOPRENE) 2 SYMBOLISE TOUT AUTRE TYPE D'APPUI QUE L'UTILISATEUR DEVRA DIMENSIONNER 3599172 . T/M2 1709086 . TiM2 1199390 . T/M2 190323 . T/M2 168900 . T/M2 19400000 . r/M2 2 .50 % 0 .430 FPRG 1668 . MM2 0 .080 M 0 .005 M 0 .18 /RAD 0 .0020 /M 6 .0 M 0 .009 M ACT 1 .000 = KTP (SECTION RETRECIE DE BETON) O. 0 . MCPEL 01101 PAGE 2 Ces I'aramétres sont calot: par le programme dans le d'un calcul reylementaire Ic tl fct2 fc 29 f t 28 6,28 El 28 Ev28 . DILAT fprg fpeg Ep Pg 1000 SECAB tep mm2 ) D GAINE R ECULAN ,P RAYMIN DECALAGE = lei = fe2

Related Documents