L’activité physique sur ordonnance
La pratique sportive chez l’enfant
Généralités
Développement psychomoteur
Socialisation
Coopération
Avoir l’esprit d’équip...
Bénéfices physiques
L’enfant est un organisme en croissance
La croissance est sous l’influence de 4 facteurs principaux
Gé...
Sport et masse osseuseFarpour Med&Hyg, 2003
Les adolescents qui ont une activité physique régulière ont une augmentation
d...
Obésité infantile
La prévalence des enfants obèses
3
5,1
10
16
1965 1980 1996 2000
J.P. Dommergues 2005
Résumé:
Inactivité physique et prédisposition
génétique
Sédentarité
Prédisposition génétique
Augmentation du stockage TGL
...
Postulat -1- : Glucose au repos
Le glucose joue un rôle mineur dans le métabolisme
musculaire au repos
Le glucose est vita...
Postulat -2- : Insuline
réduit la libération hépatique du glucose
augmente la consommation des tissus périphériques
sensib...
Postulat-3-:Insulino-Résistance
incapacité pour un taux normal de produire une réponse
biologique adaptée
est aggravée par...
Postulat-4-: Manifestations de la
résistance à l’insuline:
Hyperinsulinisme
Tolérance imparfaite au glucose
Taux circulant...
Postulat -5-: Autre(s) rôle(s) de l’insuline
(méconnus et/ou sous-estimés)
A . A .
Free Fat Acid
Réserves
IGF1
Postulat -6-: Glucose et exercice
Evolution du glucose sanguin
0
1
2
3
4
5
0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50
minutes
mmol.l-1...
Postulat-7-:Insuline, Glucagon et
exercice
• L’exercice constitue un stimulus « insuline like » pour la
captation du gluco...
Postulat -8-: Obésité
Aggravation dans les pays industrialisés
30% auront un surpoids ou seront obèses
Réduction de la qua...
Prévention par l’entraînement physique
: Bed-rest studies
Bed-rest studies
Musculo-résistance à l’insuline
Dès le 3ème jou...
Prévention par l’entraînement
physique en fonction de l’âge
L’effet de l’âge sur la tolérance du
glucose est gommé en corr...
Réversibilité de l’intolérance au glucose par
l’entraînement physique ?
Inactivité des sujets facilite résistance à l’insu...
Réversibilité d’une résistance à l’insuline et de la
tolérance au glucose par l’entraînement physique
?
Test de charge
50
...
Adaptation aux stimulationsAdaptation aux stimulations
fatigue
récupération
surcompensation
temps
niveau
progression
Conclusion
Effets bénéfiques de l’entraînement
Prévention
Traitement
sont progressivement
identifiés
admis
utilisés…
Conclusion
Effets bénéfiques de l’entraînement
sont fragiles
sont dégradés rapidement dès l’arrêt
dépendent de la motivati...
Conclusion
Les exercices doivent être variés…
…et mobiliser la plus grande masse
musculaire possible
of 22

Prevention de l'obesité activité physique sur ordonnance

Prevention de l'obesité activité physique sur ordonnance
Published on: Mar 4, 2016
Published in: Health & Medicine      
Source: www.slideshare.net


Transcripts - Prevention de l'obesité activité physique sur ordonnance

  • 1. L’activité physique sur ordonnance
  • 2. La pratique sportive chez l’enfant Généralités Développement psychomoteur Socialisation Coopération Avoir l’esprit d’équipe Travailler ensemble Bénéfice : Sociale Physique Intellectuel Intégration dans le groupe Une partie de l’apprentissage de la vie
  • 3. Bénéfices physiques L’enfant est un organisme en croissance La croissance est sous l’influence de 4 facteurs principaux Génétique Hormones Nutrition Sollicitation du squelette
  • 4. Sport et masse osseuseFarpour Med&Hyg, 2003 Les adolescents qui ont une activité physique régulière ont une augmentation de leur masse osseuse de 9 à 17% Sont nécessaires 30 à 60 min/j d’activité physique cumulée = 3,5 heures / semaine Alimentation saine et équilibrée
  • 5. Obésité infantile La prévalence des enfants obèses 3 5,1 10 16 1965 1980 1996 2000 J.P. Dommergues 2005
  • 6. Résumé: Inactivité physique et prédisposition génétique Sédentarité Prédisposition génétique Augmentation du stockage TGL Hypertrophie adipocyte Résistance adipocytes à l’insuline Diminution de la clairance plasmatique des AGL Résistance musculaire à l’insuline Hyperinsulinisme Augmentation de la néoglucogenèse Augmente la consommation de glucose hépatique Hyperglycémie et DNID Toxicité du glucose Diminution de la stimulation de la clairance du glucose par l’insuline Perturbation pancréatique Déficit en insuline Réduit la clairance du glucose
  • 7. Postulat -1- : Glucose au repos Le glucose joue un rôle mineur dans le métabolisme musculaire au repos Le glucose est vital pour le métabolisme cérébral à l’état basal Portmans J. Oxydation du glucose au cours de l’exercice. Métabolismes aérobies. Bioénergétique de l’exercice musculaire et de l’entraînement physique. PUF Ed le biologiste chap II ;146-217
  • 8. Postulat -2- : Insuline réduit la libération hépatique du glucose augmente la consommation des tissus périphériques sensibles Muscles = + de 90% de la clairance d’une charge orale ou intraveineuse en glucose Baron and coll. Rates and tissue sites of no-insulin and insulin- mediated glucose uptake in humans. Am J Physiol 1988;255
  • 9. Postulat-3-:Insulino-Résistance incapacité pour un taux normal de produire une réponse biologique adaptée est aggravée par le surpoids et l’obésité Khan CR. Insuline resistance, insuline insensitivity and insulin unresponsiveness: a necessary distinction. Metabolism 1978 Suppl 2:1893-902
  • 10. Postulat-4-: Manifestations de la résistance à l’insuline: Hyperinsulinisme Tolérance imparfaite au glucose Taux circulant plus haut que la normale Augmentation du risque vasculaire et tensionnel Précède le développement du diabète Ivy JL Exercise and Insuline resistance Sports Med 1997 Nov 24(5): 321-336
  • 11. Postulat -5-: Autre(s) rôle(s) de l’insuline (méconnus et/ou sous-estimés) A . A . Free Fat Acid Réserves IGF1
  • 12. Postulat -6-: Glucose et exercice Evolution du glucose sanguin 0 1 2 3 4 5 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 minutes mmol.l-1 50 w 100 w 150 w 200 w 300 W Artère Veine
  • 13. Postulat-7-:Insuline, Glucagon et exercice • L’exercice constitue un stimulus « insuline like » pour la captation du glucose par le muscle. • La diminution de l’insuline plasmatique sous l’effet de l’exercice est liée à une diminution de sécrétion. • Il est nécessaire d’avoir au moins 30’ d’effort pour qu’une baisse de l’insulinémie soit objective. • Il faut des efforts prolongés > à 1 heure pour augmenter de façon significative la concentration plasmatique du Glucagon.
  • 14. Postulat -8-: Obésité Aggravation dans les pays industrialisés 30% auront un surpoids ou seront obèses Réduction de la qualité et de l’espérance de vie Complication chez le sujet âgé: Diabète Problème cardiaque Problème d’autonomie Problème orthopédique Coût énorme pour la société
  • 15. Prévention par l’entraînement physique : Bed-rest studies Bed-rest studies Musculo-résistance à l’insuline Dès le 3ème jour Même chez le sujet en bonne santé D’autant plus marquée que le sujet est obèse Diminue significativement avec l’exercice Myllynen and coll. Glucose intolerance and insulin resistance accompany immobilization Acta Med Scand 1987 222: 75-81 Mikines KJ and coll. Seven days of bed rest decrease insulin action on glucose uptake in leg and whole body J. Applied Physiol 1991 70: 1245-54
  • 16. Prévention par l’entraînement physique en fonction de l’âge L’effet de l’âge sur la tolérance du glucose est gommé en corrigeant l’obésité et l’inactivité. Zavaroni and coll. Effect of age and environmental factors on glucose tolerance and insulin secretion in a worker population. J. Am Geriat Soc 1986;34:271-75
  • 17. Réversibilité de l’intolérance au glucose par l’entraînement physique ? Inactivité des sujets facilite résistance à l’insuline et intolérance au glucose. Zavaroni and coll. Effect of age and environmental factors on glucose tolerance and insulin secretion in a worker population. J. Am Geriat Soc 1986;34:271-75 Effets de l’exercice sur la tolérance au glucose si suffisamment intense (50 à 75% de FC de réserve) Les effets ne sont patents qu’après 1 an Holloszy and coll. Effects ofexercise on glucose tolerance and insulin resistance. Acta Med Scand Suppl 1986; 711:55-65
  • 18. Réversibilité d’une résistance à l’insuline et de la tolérance au glucose par l’entraînement physique ? Test de charge 50 100 150 200 250 300 0 30 60 90 120 150 180 Temps (minutes) glycémie(mg/100ml) Holloszy and coll. Effects of exercise on glucose tolerance and insulin resistance. Acta Med Scand Suppl 1986; 711:55-65 avant après Test de charge 0 50 100 150 200 250 0 30 60 90 120 150 180 Temps (minutes) insulinémie(µU/ml) avant après
  • 19. Adaptation aux stimulationsAdaptation aux stimulations fatigue récupération surcompensation temps niveau progression
  • 20. Conclusion Effets bénéfiques de l’entraînement Prévention Traitement sont progressivement identifiés admis utilisés…
  • 21. Conclusion Effets bénéfiques de l’entraînement sont fragiles sont dégradés rapidement dès l’arrêt dépendent de la motivation, du renouvellement des efforts et des conseils… dépendent du type, de la durée, de la fréquence
  • 22. Conclusion Les exercices doivent être variés… …et mobiliser la plus grande masse musculaire possible

Related Documents