Fiche de synthèse : intervention lors du colloque
« Réforme scolaire : trouver le bon rythme »
Nom collectivité :PONT DE B...
-8animatrices BAFA et ou CAP petite enfance
Les diplomes ou qualifications mentionnés sont ceux relatifs à l’animation. Ce...
Le point négatif pour les communes de 2013 :
Difficultés administratives liées au décalage entre textes de lois et réalité...
Mairie
Esplanade du Général de Gaulle
29590 Pont de BuislèsQuimerc'h
02.98.73.39.23
of 4

Réforme des rythmes scolaires - Pont de buis sur quimerch

Document diffusé lors du colloque du 14 novembre organisé par la Gazette des Communes sur la réforme des rythmes scolaires
Published on: Mar 4, 2016
Published in: Education      
Source: www.slideshare.net


Transcripts - Réforme des rythmes scolaires - Pont de buis sur quimerch

  • 1. Fiche de synthèse : intervention lors du colloque « Réforme scolaire : trouver le bon rythme » Nom collectivité :PONT DE BUIS LES QUIMERCH Nombre d’habitants : 3900 Nombre d’écoles :3 (école maternelle Park Gwen, Ecole primaire Lucie Aubrac, ecole maternelle et primaire Cornec) Nombre d’élèves :390 -Ecole Park Gwen : 107 -Ecole lucie Aubrac :142 -Ecole Cornec : 141 Elèves fréquentant le périscolaire avant la réforme : -Périscolaire matin et soir : entre 20 et 30 sur chaque accueil périscolaire matin et soir -ALSH mercredis : environ 50 enfants/mercredi -ALSH vacances : 40-50 /enfants par jour Elèves inscrits aux « TAP » : -Ecole Park Gwen : 88 (les 19 autres quittent l’école le midi et intègreront les TAP en cours d’année -Ecole lucie Aubrac : jour1 (132) jour 2(138) (4 élèves ne fréquentent pas du tout les TAP et 6 1 jour sur les 2 mais restent à l’école pour un cours de turc). -Ecole Cornec : 131 enfants (les 10 autres quittent l’école le matin et intègreront les TAP au cours de l’année). Quasi 100% de fréquentation en primaire. Elèves fréquentant le périscolaire maintenant : La fréquentation du périscolaire matin et soir est en hausse depuis le début de l’année. Pour les mercredis pour le moment le taux de fréquentation est le même. Cependant nous n’avons pas le recul nécessaire pour observer un changement dans le fonctionnement des familles. On observe toutefois sur les dernières semaines une baisse de fréquentation le mercredi après-midi. Est-ce pour les familles une nouvelle organisation ? un changement des temps associatifs ? Pour le moment pas de recul suffisant. Nombre d’animateurs périscolaires avant la réforme :12 1 directrice du service enfance jeunesse, attaché territoriale, 10 animatices dont 6 qui interviennent sur l’ensemble de l’offre périscolaire. -7 animatrices BAFA -2 ATSEM ( CAP petite enfance) -2 agents de BCD, formées au CAP petite enfance et au BAFA (temps du midi) Nombre d’animateurs périscolaires après la réforme : 18 -1 directrice du service enfance jeunesse, attaché territoriale, -2 directrices BAFD -2 ATSEM disposant d’une solide expérience au sein des écoles de la commune ; -3 ATSEM diplômées du CAP petite enfance et/ou du BAFA ; -2 agents de BCD, formées au CAP petite enfance et/ou BAFA ;
  • 2. -8animatrices BAFA et ou CAP petite enfance Les diplomes ou qualifications mentionnés sont ceux relatifs à l’animation. Certains animateurs ont cependant d’autres diplomes allant de BAC+2 (deug anglais, BTS) à BAC +5 (master professeur des écoles, master d’espagnol…) Recours aux associations ? Pour le 1er trimestre le choix a été fait de ne pas faire intervenir les associations afin d’asseoir le fonctionnement des TAP. Cependant elles ont été sollicitées pour intervenir dans un second temps sur les ateliers (temps forts/cycle de 2 mois…). Recours aux bénévoles ? Le choix d’un encadrement entièrement professionnel a été adopté par la municipalité. Toutefois, si des bénévoles souhaitent proposer des compétences nouvelles et de nouveaux ateliers, il est possible de l’envisager. Dans ce cas le bénévole pourrait animé un groupe mais toujours avec un animateur. Qu’il s’agisse de bénévoles ou d’associations, une convention sera mise en place avec la municipalité définissant ainsi le rôle et les responsabilités de chacun. Choix de l’organisation de la semaine : sous forme de tableau(cf tableaux joints) Activités proposées pendant les TAP :(cf documents joints) Coût : Personnel animation : 46665 € Coordination : 7000 € Matériel : 10 000 € (investissement 5000/consommabls 5000) Soit un cout/enfant = environ 164 €/enfant Déduction à faire : aide de l’état de 50 € pour 2013 et aide de la CAF (53 €/enfant maximum) Gratuité pour les familles : oui/non, combien ? Les activités organisées dans le cadre des TAP sont gratuites pour les familles. La participation aux ateliers n’est pas obligatoire. Cependant, la municipalité n’exclut pas, dans la cadre d’un projet pertinent et nécessitant un surcout important pour la collectivité, de solliciter une participation financière des familles. Bilan rentrée : -les dysfonctionnements : Les plus grosses difficultés ont été rencontrées lors de l’année de préparation (changements de plannings du personnel, consensus familles/enseignants/animateurs/élus, préparations administratives…). La mise en place de la réforme a été longuement préparée et concertée ;l’organisation ne connait pas de dysfonctionnements particuliers. Quelques aménagements ont été revus dès la 1ère semaine mais relevaient de points internes de fonctionnement (articulation de la transition enseignants/animateurs, articulation avec le temps de sieste des maternelles…).
  • 3. Le point négatif pour les communes de 2013 : Difficultés administratives liées au décalage entre textes de lois et réalité du terrain (déclaration DDCS en juin /textes d’août . impossibilité de déclarer les TAP avanat la rentrée). Ces difficultés ont un impact financier direct puisque les prestations CAF sont soumises aux déclarations DDCS. Bilan des 1ers conseils d’école : Enfants/familles Les enfants montrent un intérêt certain à participer aux activités. La fréquentation des ateliers est très importante sur la commune (+95 %). Certains enfants peu scolaires (d’après les familles) disent se sentir mieux dans le cadre scolaire et appréhendent leur journée de classe différemment les jours de TAP (journée plus allégée, plus ludique…). Des discussions ont eu lieu lors des conseil d’école sur les ateliers qui posaient plus de contraintes (météo, locaux, moyens humains), des ajustements serotn apportés. Le débat avec les différents interlocuteurs est constructif. La mixité des groupes est appréciée (notion d’entraide, sortir du groupe classe…). Certains parents trouvent leurs enfants plus fatigués. On peut noterque cela concerne des enfants qui ne fréquentaient pas l’alsh du mercredi les années précédentes. Toutefois au niveau de l’école maternelle on peut remarquer les limites de notre organisation : trop d’interlocuteurs sur une même journée, fatigabilité des enfants, changement de rythme quotidien… Des aménagements sont à prévoir (autres propositions de rythme ? autres animations ? autres transitions école/TAP ?) Enseignants : Certains enseignants remontent le fait que les enfants semblent être plus attentifs sur les temps d’apprentissages et apprécient les 5 matinées de travail. D’autres enseignants ont trouvé les enfants plus fatigués sur la dernière semaine avant les vacances. Globalement ils apprécient le travail réalisé en lien avec la mairie ainsi que les projets mis en place sur les TAP. Certains enseignants sont venus sur le temps des TAP). Des projets communs sont envisagés. Les enseignements Le travail réalisé en amont (l’année précédent la mise en œuvre) est très important : -La phase de préparation administrative (avant-projet PEDT, PEDT, veille juridique, déclarations DDCS, partenariats CAF..). -Les rencontres/échanges avec chacun des acteurs de la réforme : familles, enseignants, animateurs, élus, associations. -Une bonne coordination est nécessaire avec les enseignants pour pouvoir articuler tous ces nouveaux temps (TAP, APC, périscolaire..) -Prévoir dans le PEDT un comité de pilotage, et préparer en amont l’évaluation, définir les indicateurs, les méthodes… - Faut-il aborder maternelles et primaire différemment ? Quel rythme pour l’école maternelle ? Coordonnées : Sandra GOMES Directrice du service enfance-jeunesse
  • 4. Mairie Esplanade du Général de Gaulle 29590 Pont de BuislèsQuimerc'h 02.98.73.39.23