L’état des soldes de gestion (E.S.G) :
La connaissance du seul résultat net de l’exercice est
insuffisante
pour porter une...
‫موقع النقلة بالمجان تحت الصيانة إستعدادا إلمتحانات المقبلة‬
‫2014. انتظرونا..‬
‫/‪http://na9la-free.blogspot.com‬‬
of 2

Na9la Mathematiques Financieres

Na9la Mathematiques Financieres
Published on: Mar 3, 2016
Published in: Education      
Source: www.slideshare.net


Transcripts - Na9la Mathematiques Financieres

  • 1. L’état des soldes de gestion (E.S.G) : La connaissance du seul résultat net de l’exercice est insuffisante pour porter une appréciation sur la manière dont le résultat est obtenu. On distinguant différents niveaux dans les produits et les charges, on peut calculer, pour chaque niveau, une fraction du résultat global, appelé : état des soldes de gestion (E.S.G) Il est composé de deux tableaux : + Le tableau de formation de résultat (T.F.R) + Le tableau de calcul de l’auto financement (A.F) après le calcul de la capacité d’auto financement. (C.A.F). A) Le T.F.R : 1) La marge brute (M.B) : MB = Ventes de marchandises – Achats revendu de marchandises. 2) La production de l’exercice (P.E) : PE = Ventes de biens et services produits + Variation des stocks de produits + Immobilisations produits par l’entreprise pour ellemême . 3) Consommation de l’exercice : (C.E) CE = Achats consommés de matiéres et fournitures +Autres charge Externes. 4) La valeur ajoutée : (V.A) VA = Marge brute +Production de l’exercice – Consommation de l’exercice. 5) Excédent brut d’exploitation (E.B.E) ou insuffisances brute d’exp. (I.B.E) E.B.E ou I.B.E = Valeur ajoutée + subventrons d’exploitation – impôts et taxe –charges de personnel 6) Résultat d’exploitation : (R.E) (+ ou -) RE = EBE + autres produits d’exploitation – Autres charges d’exploitation + reprise d’exploitation – Dotation d’exploitation 7) Résultat courant. (R.C) (+ ou -) RC = RE ± Résultat financier. 8) Résultat Net de l Exercice : (R.N) (+ ou -) : R.N=RC (+/-) Résultat non courant – impôts sur les résultats. La capacité d autofinancement et l autofinancement. A) La capacité d’autofinancement (CAF) : a) Définition : « La capacité d’autofinancement (CAF) correspond à la capacité de l’entreprise à générer des ressources internes découlant de la réalisation de la réalisation de son activité globale, courante et non courante. » La capacité d’autofinancement est d’avantage sur indicateur de ressources potentielles que des ressources effectives, c’est également un indicateur de performance de l’activité pour l’entreprise . b) Calcule de la CAF : La CAF peut être calculé de deux manières : en amort ou en aval du CPC ; qu’on qualifie de méthode soustractive et de méthode additive. • La méthode soustractive : CAF = EBE + Produits encaissables Charges décaissables La méthode additive: La CAF peut être définie en parlant du résultat net de l’Exercice (niveau aval du compte résultat). CAF = (Résultat net + Dotations* - Reprises** Produits de cession d’immob + Valeur net d’amortissements des immob cédées) * A l’exclusion des dotations relatives aux Actifs et Passifs circulants et à la Trésorerie ** Sauf les reprises relatives aux actifs et passifs circulants et à la Trésorerie. Le concept d autofinancement: a) Définition: « L’autofinancement est un indicateur du potentiel de financement interne dont peut disposer l’entreprise, c’est donc un moyen de financement dégagé par l’entreprise du fait de son activité. » b) Calcul de l Autofinancement: Selon l’affectation de l’autofinancement, on distingue souvent: • L’autofinancement de maintien : financement d’investissement de remplacement. • L’autofinancement de croissance : financement d’investissements nouveau. L’autofinancement résulte de la CAF diminuée de la distribution des bénéfices aux actionnaires. AFI = CAF distribution de Bénéfices Cash flow =AFT- besoin en fonds de roulement Les charges fixes : Les frais de structure ou frais fixes sont des charges liées à la structure de l’entreprise ou de la section (équipement ; encadrement ….) et pratiquement indépendantes de son activité. Parmi les frais de structure, on range généralement les charges suivantes : + L’amortissement des équipements et des constructions. + Les charges d’encadrement : appontements des cadres et de maîtrise. + Les primes d’assurances et certains impôts : Taxe urbaine…. Donc les frais de structure sont pratiquement fixes indépendamment des changements du chiffre d’affaires, de production et de l’activité. B) Les charges variables : Les frais d’activité ou frais variables sont des charges étroitement liées à l’activité de l’entreprise ou de la section. Certaines charges, par exemple, Achats de marchandises, Consommation de matières et salaires, Varient proportionnellement à l’activité de l’activité de l’atelier, ou de la section. Parmi aussi les frais d’activité, On trouve : - La main d’ uvre. - Matières consommables : Energie, eau, gaz ….., - Fournitures de bureau : Papier, encre ……., Le seuil de rentabilité : A) Définition : « Le seuil de rentabilité d’une entreprise ou d’une fiction est le niveau de vente ou d’activité pour lequel l’entreprise ou la fiction couvre la totalité de les charges pour bénéfice ni perte.» on l’appelle encore chiffre d’affaires critique ou point mort. Le seuil de rentabilité peut donc redéfinir comme « Le chiffre d’affaire pour lequel la marge est égale au total des charges fixes. » B) Analyse : Le chiffre d’affaire d’une entreprise doit couvrir l’ensemble de ses charges et donner un profit qui mesure la rentabilité l’entreprise. La marge sur coût variable ou bénéfice brut est égale à la différence entre le chiffre d’affaire et les charges variables. Elle est donc proportionnelle au chiffre d’affaire. M / CV = CA –CV Seuil de rentabilité =chiffre d’affaire X charges fixes/Marge / coût variable Le besoin de fonds de roulement : Le BFR est un concept important dans l’analyse de l’équilibre financier et dans celle de la Trésorerie. Le BFR correspond au besoin d’argent ressenti par l’entreprise pour financer son fonctionnement normal exactement pour financer le déroulement de son cycle d’exploitation. égalité fondamentale est : Fonds de roulement = Besoin de F de R + Trésorerie. La Trésorerie nette: La trésorerie nette set une résultante qui provient du rapprochement entre l’équilibre financier dit stable, le FDR et l’équilibre financier dit cyclique schématisé par le BFR. FDR = Besoin en fonds de roulement + Trésorerie nette. FDR Besoin de fonds de roulement = Trésorerie nette. Ou Trésorerie nette = FDR BFR = Trésorerie Actif Trésorerie Passif. les ratios : L’étude des ratios permet d’analyser de façon systématique et expressive la situation, l’activité, le rendement de l’Entreprise considérée et de procéder à des comparaisons ou de rapports. A) Les ratios de structure financière: 1) ratio de financement permanent : R1= capitaux permanent/ actif immobilisé Ce ratio fondamental doit être supérieur à 1, ce qui traduit l’existence d’un FOR positif 2) ratio d’indépendance financière : R2 = capitaux propres/capitaux permanent ce ratio exprime le degré d’indépendance vis-à-vis de ses créances permanents , on exige souvent que ce rapport soit > à 0,5. 3) ratio de liquidité de l’actif : R3 = Actifs circulants /Actifs total Permettant d’apprécier l’importance relative des capitaux circulants. 4) ratio de solvabilité générale : R4 = Actif total/capitaux étrangers Il mesure la sécurité dont jouissent les créances à long terme et
  • 2. ‫موقع النقلة بالمجان تحت الصيانة إستعدادا إلمتحانات المقبلة‬ ‫2014. انتظرونا..‬ ‫/‪http://na9la-free.blogspot.com‬‬