Entre 1950 et 1996, la population
totale du Rondônia est passée de
36 000 à 1,22 million d’habitants,
soit une augmentatio...
Un rapport de Greenpeace paru en août
2009 montre le lien entre l’expansion
foudroyante de l’élevage et la destruction
de ...
Le 24 août 2009, les représentants de quatre
organisations indigènes du peuple Surui ont envoyé
une lettre au ministre de ...
+ Gain d’argent avec le développement
de l’agriculture commerciale
+ Plus de travail pour une
population pauvre et aventu...
Population et dd2
Population et dd2
Population et dd2
Population et dd2
Population et dd2
of 9

Population et dd2

Published on: Mar 4, 2016
Source: www.slideshare.net


Transcripts - Population et dd2

  • 1. Entre 1950 et 1996, la population totale du Rondônia est passée de 36 000 à 1,22 million d’habitants, soit une augmentation de 330% en 45 ans. Ce boom s’est produit principalement durant les années 1970 et 1980 quand les programmes de colonisation furent mis en œuvre par le gouvernement. Plus précisément, le mouvement commença avec la réalisation de 1 500 km de la route BR-364, reliant Cuiaba à Porto Velho dans le Rondônia, et qui fut suivie par une vague de migrations de colons. Le nouveau contingent de migrants était alors constitué principalement de petits paysans sans terre de l’Etat du Parana, au sud du Brésil. J. IMBERNON, « Déforestation et pression démographique au Rondônia », Brésil, bois et
  • 2. Un rapport de Greenpeace paru en août 2009 montre le lien entre l’expansion foudroyante de l’élevage et la destruction de la forêt […]. En Amazonie selon Greenpeace, les éleveurs brûlent un hectare de forêt primaire toutes les 18 secondes. Et le Brésil est le 4e émetteur de gaz à effet de serre de la planète. C’est sur ces « fronts pionniers » […]. que se joue le drame de la déforestation amazonienne […]. Entre-temps, le Brésil est devenu le premier exportateur de bœuf au monde, avec 30 % du marché. Il possède le plus grand cheptel de la planète avec 200 millions de têtes dont 30 millions en Amazonie. J.-P. LANGELLUR, « Forêt amazonienne : les éleveurs au banc des accusés », Le Monde, 8 octobre 2009
  • 3. Le 24 août 2009, les représentants de quatre organisations indigènes du peuple Surui ont envoyé une lettre au ministre de la Justice pour dénoncer l’activité des madeireiros (exploitants de bois) qui agissent illégalement dans la « Terre indigène 1». Les Surui se sont réunis à l’occasion du 40e anniversaire du premier contact avec l’homme blanc. Almir Surui, le leader de ce peuple, a rappelé comment la fin de l’isolement a été désastreux. « Avant le contact, nous étions plus de 5000 et, trois ans plus tard, nous étions 250 personnes. La grippe, la rougeole et la tuberculose furent les principales causes de décès. Aujourd’hui, nous sommes 1250 à 1300 personnes réunies dans 24 villages. Aya info, n°42, septembre 2009 1. Une partie de la forêt est transformée en réserves indiennes et protégée.
  • 4. + Gain d’argent avec le développement de l’agriculture commerciale + Plus de travail pour une population pauvre et aventureuse – Déboisement accéléré de l’Amazonie – Destruction des sols – Baisse de la biodiversité – Baisse des capacités d’absorption de CO²

Related Documents