mercredi 9 décembre 2015
Sommaire
Immobilier de bureaux : livraison des deux premiers immeubles de Qu4drans
Agence France Presse Fil Gen - 26/ 11/ ...
Immobilier de bureaux : livraison des deux premiers
immeubles de Qu4drans
Paris, 26 nov. 2015 (AFP) -
La première phase du...
PME & RÉGIONS
IMMOBILIER
Quartiers d
'
affaires du Grand
Paris : ceux qui montent
et ceux qui souffrent . P. 25
Quartiers ...
Le chantier a démarré . Ce site , déjà
desservi par le RER C, sera dopé par
l
'
arrivée de la ligne 15du Grand
Paris Expre...
Les principaux quartiers d
'
affaires de la métropole du Grand
Paris Pôle
Répartition par parc de bureaux , en milliers de...
URBANISME
Toujours
de bureaux
I
Quartier Balard (XVe). Lesdeux premiersimmeublesdeQu4drans, de20 000 et 25800 m2signéspar ...
Uneaidefinancière
pourlestransformerenlogements
Y a-t-il pénurieouuntrop-plein de bureauxdansla capitale ? Plutôt la
secon...
Les deux premiers immeubles de Qu4drans
livrés
Les deux premiers immeubles de sept étages, de 20.000 m2 et 25.800 m2 de su...
Paris 15e : Qu4drans entame le second
round...
L'heure tourne au Qu4drans de la montre ! A l’occasion d’une conférence de ...
"Qu4drans" : première phase livrée
La première phase de "Qu4drans", composé de quatre immeubles de bureaux neufs dans un p...
Les bulletins d’abonnements sont à renvoyer par courrier à Immoweek accompagnés de votre
règlement. L'activation de votre ...
Livraison de bureaux neufs : pic historique
prévu d’ici fin mars 2016
La 25e édition de l’étude Grand Paris Office Survey ...
50%. Le 15e arrondissement est le plus concerné par cette vague de livraison notamment grâce au
programme Qu4drans (46 000...
Immobilier de bureaux : livraison des deux
premiers immeubles de Qu4drans
Paris - La première phase du projet immobilier Q...
OFFREFUTURE.
UN MARCHÉQUI
RESTERASOUS-OFFREUR
EN 2016
Le marché restera globalement sous-offreur en 2016, indiquant que la...
'
;'
11111
:; isg
trama
wieis
:Mina
dal ail
iorrunn
ïiage
GREENELLE», PARIS(15EmE)
e
D2 , LA DÉFENSE/COURBEVOIE(92)
Bellec...
-s
METROPOLITAN», PARIS(17ÉmE)
secteurestdésormaisconstituée de rares opérations de
restructurationdans des quartiers cent...
«Duo», PARIS(13'
.-
)
4 . 1
tdil
« 1 EULER», PARIS(8'
)
ficiant d
'
une adresse renommée et plus centrale. Certains
immeub...
Qu4drans livre ses deux premiers immeubles
Publié sur « Objectif Grand Paris Magazine» le 30/ 11/ 2015
L'
un des plus impo...
entreprises comme Microsoft France et TF1.
600 millions d
'
euros de budget
Malgré ces atouts , les deux premiers immeuble...
Grand Paris Office Crane Survey - Winter
2015 : pic historique de livraisons d'ici mars
2016 (Deloitte)
Profitez dès maint...
seule mise en chantier dans le quartier d'affaires, dans l'attente des prochaines opérations
d'envergure (dont Trinity et ...
Derrière le Balardqone,
les Qu4drans" cherchent à profiter
d'
un tissu dynamique
Tout le quartier Balardgone
inaugurépar l...
Immobilier de bureaux : un pic historique de
livraisons attendu d'ici mars 2016
La 25ème édition de l'étude Grand Paris Of...
sur le marché dans les six prochains mois. Focalisant sur les surfaces disponibles, 105 000 m!
sont attendus à horizon 201...
Recul de plus de 7% de la construction neuve,
baisse de moitié des surfaces mises en
chantier et pic historique de livrais...
dont moins du tiers était disponible au 30 septembre 2015.
Le ralentissement des mises en chantier fait écho à une offre d...
A propos de Deloitte
Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited,
socié...
PROJET QU4DRANS :
DEUX IMMEUBLES LIVRÉS
Deuximmeublesdebureauxissus
duprojetQu4drans,situésà proximité
duministèredela Déf...
Paris : Sodéarif et lcade livrent les 2 premiers bâtiments de Qu4drans
odéarif , filiale de Bouygues
Bâtile
ment
Ile-de-Fr...
Date : 27/11/2015
Pays : France
Emission : RADIO CLASSIQUE - La Matinale De Radio Classique
Diffusion : 07:07
Durée : 00:0...
of 32

PressClippingsQu4drans

Published on: Mar 4, 2016
Source: www.slideshare.net


Transcripts - PressClippingsQu4drans

  • 1. mercredi 9 décembre 2015
  • 2. Sommaire Immobilier de bureaux : livraison des deux premiers immeubles de Qu4drans Agence France Presse Fil Gen - 26/ 11/ 2015 Quartiers d'affaires du Grand Paris : ceux qui montent et ceux qui souffrent Les Echos - 02/ 12/ 2015 Toujours plus de bureaux ! Le Parisien Paris - 27/ 11/ 2015 Les deux premiers immeubles de Qu4drans livrés Batirama.Com - 26/ 11/ 2015 Paris 15e : Qu4drans entame le second round... Businessimmo.Com - 26/ 11/ 2015 "Qu4drans" : première phase livrée Immoweek.Fr - 26/ 11/ 2015 Batiweb.Com - 07/ 12/ 2015 Immobilier de bureaux : livraison des deux premiers immeubles de Qu4drans Romandie.Com - 26/ 11/ 2015 Offre future : un marché qui restera sous- offreur en 2016 Immoweek Magazine - 01/ 11/ 2015 Qu4drans livre ses deux premiers immeubles Objectifgrandparis.Fr - 30/ 11/ 2015 Grand Paris Office Crane Survey - Winter 2015 : pic historique de livraisons d'ici mars... Businessimmo.Com - 03/ 12/ 2015 Paris : derrière le Balardgone, les "Qu4drans" cherchent à profiter d'un tissu dynamique Première Heure Île De France - 04/12/2015 Immobilier de bureaux : un pic historique de livraisons attendu d'ici mars 2016 Directgestion.Com - 04/ 12/ 2015 Recul de plus de 7% de la construction neuve, baisse de moitié des surfaces mises en ch... Edubourse.Com - 04/ 12/ 2015 Proiet qu4drans : deux immeubles livrés Direct Matin - 03/ 12/ 2015 Paris : Sodéarif et Icade livrent les 2 premiers bâtiments de Qu4drans Immo Hebdo - 01/ 12/ 2015 07:07:14 Journal de l'économie - Un nouveau RADIO CLASSIQUE - La Matinale De Radio Classique - Date : 27/ 11/ 2015 3 4 7 9 10 11 13 15 16 20 22 24 25 27 30 31 32
  • 3. Immobilier de bureaux : livraison des deux premiers immeubles de Qu4drans Paris, 26 nov. 2015 (AFP) - La première phase du projet immobilier Qu4drans, composé de quatre immeubles de bureaux neufs situés dans un parc de 1,3 hectare, à proximité du ministère de la Défense à Paris, pour un investissement global de 600 millions d'euros, vient d'être livrée, ont annoncé ses promoteurs jeudi. Les deux premiers immeubles de sept étages, de 20.000 m2 et 25.800 m2 de surface locative, pouvant accueillir 3.771 personnes et 375 places de parking, ont été livrés le 22 octobre par les promoteurs Sodearif et Icade, ont précisé ces derniers. Construits "en blanc", ils sont à la recherche de locataires, pour des espaces à partir de 10.000 m2. Au total, 85.800 m2 de bureaux "répondant aux dernières exigences environnementales", seront créés dans le cadre de ce projet, au sein du quartier Balard, dans le 15e arrondissement de la capitale. Le chantier de construction des deux derniers immeubles débutera "en décembre", pour une livraison prévue "début 2018", ont annoncé Pierre Vaquier, directeur général d'Axa IM Real Assets investisseur et développeur du projet, et Thierry Laroue-Pont, président du directoire de BNP Paris Real Estate, commercialisateur de Qu4drans, lors d'une conférence de presse. Ces deux immeubles offriront une surface supplémentaire de 40.000 m2 et 330 places de parking. Signé par l'architecte Jean-Michel Wilmotte, le projet comporte la création d'un parc paysager de 1,3 hectare, "offrant des jardins et de nombreuses terrasses privatives pour chacun des quatre immeubles". ref/boc/bir ICADE | BNP PARIBAS Afp le 26 nov. 15 à 09 01. TX-PAR-FJS31 Tous droits de reproduction réservés PAYS : France SURFACE : 39 % PERIODICITE : Quotidien 26 novembre 2015 - Edition Fil Gen Page 3
  • 4. PME & RÉGIONS IMMOBILIER Quartiers d ' affaires du Grand Paris : ceux qui montent et ceux qui souffrent . P. 25 Quartiers d ' affaires du Grand Paris : ceuxqui montent et ceuxqui souffrent 31pôles tertiaires de plus de 200.000 mètres carrés irriguent le territoire , selon l ' IAU Ile-de-France. Faceà la multiplication récente de ces quartiers , une norme de certification Afnor sortira en 2017 pour les distinguer. IMMOBILIER Marion Kindermans mkindermans@lesechosfr La Défense est le porte-étendard des quartiers d ' affaires . Il est toutefois la surface émergée de l ' iceberg . Ces quartiers se sont multipliés et on en compte aujourd ' hui 31, qui attirent les gros sièges sociaux français et internationaux . Ils ont essaimé bien sûr à Paris intra-muros , mais aussi au-delà du périphérique , autour de Roissy-CDG , sur les Rives de Seine , vers Marne-la-Vallée ou du côté d ' Orly . Pour y voir plus clair sur ce phénomène , l ' Institut d ' aménagementet d ' urbanisme (TAU) 11e-de- France vient de dresser , à la demande de la mission de préfigurationde la métropole du Grand Paris , qui verra lejour au Prjanvier ,un recensement de ces hauts lieux du tertiaire . Mais n' est pas quartier d ' affaires qui veut . La définition était pour l ' instant assez floue . L ' IAU s' est appuyé sur des critères précis pour dresser son panorama : les sites doiventproposer un parc de bureaux supérieur à 200 .000 m2, dont la pro Noisy-le-Grand menace dedécrocher mont d ' Est, c' estune pure catastrophe . »Ce constat sans appel vient d ' un professionnel de l ' immobilier de bureaux . Vieillissant , éloigné de la capitale , ce pôle tertiaire de 350 .000 m2, situé dans la ville la plus à l est de la Seine-Saint-Denis , est à bout de souffle . Les immeubles , construits dans les années 1970, datent . L ' arrivée en grande pompe portion des bâtiments à usage de bureaux est supérieure à 50 %%. Améliorer l ' attractivité Ce sont les éléments que l ' Afnor a retenus récemment pour mieux distinguerl' offre . L ' organisme certificateurtravaille , avec une commission composée d ' experts (Veolia , EPA Défense Seine Arche , GDF , Foncière des Régions , EPA Bordeaux Euratlantique...) sur un projet de norme sur « l ' aménagement durable des quartiers d ' affaires ». Le document devrait être finalisé d ' ici à fin 2017. listera des critères (accessibilité , niveau de services - traitement des déchets , parkings , loisirs ... - , état du bâti , gouvernance , actions environnementales. ..) pour évaluer « les performancesdes quartiers d ' affaires dans le cadre d ' une analyse comparative». Libre ensuite aux quartiers de se labelliser . « On a assisté à une explosion de ces quartiers ces dernièresannées , il leur faut maintenant pouvoir sedistinguer ,surtout àl ' international», insiste Bernard Leservoisier, chef du projet à l Afnor. Le Grand Paris est en pole position sur ses rivaux européens . « Nous devançons Londres en termes de sur d ' une annexe du ministère des Finances remonte à 2006 . On trouve bien quelques grands noms : IBM , Groupama , Lavazza .. mais cela fait longtemps qu' aucune implantation significative n' a été annoncée . Beaucoupdes immeubles sont vides . Il y a urgence à rénover l ' offre . « les loyers, assezbas, qui attiraient au début, ne pertnettent pas de restructurerSans compter lesproblèmes de sécurité» , constate un connaisseur du dossier Situé à moins de 20 kilomètres,Val de Fontenay s' sort bien mieux . - M .K. LesArdoines : face et de diversité de l' offre avec des campus , des bureaux . Avec desprix moins élevéset un parc plutôt attractif», indique Renaud Roger , économisteà l ' IAU , qui a piloté l ' étude . La plupart pratiquent des loyers modérésqui attirent les entreprises tout en permettant de rénover . « La moyenne se situe entre 300 et 450 euros le mètre carré », précise Christian de Kerangal , directeur général adjoint à l ' Institut de l ' épargneimmobilière et foncière . Sur ces 31 quartiers , l ' offre totalise 19 millionsde mètres carrés (sur un total de 39 millions de mètres carrés de bureaux) . Sans surprise , les quatre cinquièmes des surfaces sont localiséesdans les Hauts-de-Seine et à Paris , même si le panorama évolue. Mais , finalement , ne sont-ils pas trop nombreux ? A regarder le taux de vacance , qui atteint en moyenne 7,5 %% (contre 20 %% pour les bureaux en question peut se poser. « Ce chiffre està relativiser Sur Paris , on est à %%, alors qu' on atteint 10%% sur certains secteurs comme à Aubervilliersou même au Stadede France , à Saint-Denis » , dément Renaud Roger .Le Grand Paris Express pourraitencore faire bouger les lignes. un futur site enbord de Seine C' est une des plus grandes opérations d ' aménagement en France . Pasmoins de 300 hectares qui vont se transformer, à 3 kilomètres de Paris et à proximité d ' Orly , à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) ,en un gigantesque quartier à dominante économique. A côté d ' EDF et de Sanofi , qui a investi sur une nouvelle unité de production ,va émerger à l' horizon 2022 un programme de 300 .000m2 de bureaux et 80 .000m2 d' activités. Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 15-25 SURFACE : 64 % PERIODICITE : Quotidien RUBRIQUE : Pme & regions DIFFUSION : 125172 JOURNALISTE : Manon Kindermans 2 décembre 2015 - N°22078 Page 4
  • 5. Le chantier a démarré . Ce site , déjà desservi par le RER C, sera dopé par l ' arrivée de la ligne 15du Grand Paris Express et par le tramway T zen 5 « Vallée de la Seine ». « Ce sera un quartier d ' affaires en bord de Seine, avec un accèsaménagé au fleuve , dans un cadre de vie unique », vante Hugues Larnaudie , porte-parolede l ' EPA Orsa , qui pilote l ' opération. Belle perspective .- M . K. Landy-Pleyel: la revanche de Saint-Denis Le choix de Saint-Denis comme lieu d ' accueil du village Olympique dans le cas des JO à Paris est un galon de plus. Ce pôle tertiaire de 35 hectares de la Seine-Saint-Denis parti d' une friche industrielle moribonde , et aujourd ' hui quasi plein (il reste 2 hectares) , est déjà un modèle de réussite . En treize ans, il s' est imposé sur le marché ,avec , à terme , 500 .000 m2programmés . Ce n' était pas gagné d ' avance .Les premiers utilisateurs ont été séduits par des loyers hypercompétitifs et des moyens de transport efficaces : Generali ,ArcelorMittal , SNCF, Artelia .. mais il a fallu convaincre les salariés de venir dans le 93. Siemens , Engie ont complété récemmentle tableau ,tout comme SFR, qui vient d ' inaugurer son campus de 90 .000m2 (à terme 130.000) . Le point noir reste une vie de quartierfaiblarde . Cela s' arrange , avec 5.000 de commerces . - M . K. Montreuil :le quartierd ' affaires àvisagehumain Paris-Balard,lanouvelleoffreparisienne Boosté par l' arrivée du ministèrede la Défense à Balard le sud-ouest semue en quartier d' affaires . Pièce maîtresse:la future tour Triangle , 80 .000 de bureaux et d ' équipementsposés dans le Parc des Expositions , lui aussi rénové , par son propriétaire Unibail-Rodamco. Un projet ambitieux et controversé . « Le quartier se rénove , c' estune bonne nouvelle. Mais a-t-on besoin de bureaux en blanc Paris , alors que des immeublesrestent vides ? Celareste voir s' interroge le député parisienLes Républicains Jean-FrançoisLamour Une question à laquelle les professionnels de immobilier d ' affaires opposent leur « confiance ». « A Paris , l ' offre de bureaux neufs estrare . Nous avons de nombreuses visites , notamment degrands groupes », pas de tours mais des immeublesde cinq étages et une vingtaine d ' anciennes usines réhabilitées .Difficile d ' imaginer que le Bas-Montreuil est l ' un des plus gros quartiers d ' affaires du Grand Paris (420 .000 m2, 20.000 emplois) . BNP, Decathlon , Ubisoft ou l ' Urssaf ont posé leurs valises dans ce bout de ville jouxtant Paris et les quartiers populaires de Montreuil . Les années 1980 ont vu les créatifs du secteur de l ' image investir les usines les années 2000 pousser le pôle tertiaire. Aujourd ' hui , le quartier animé , doté de loyers attractifs ,bien desservi , séduit : la vacance est presque nulle et de nouveaux immeubles voient le jour ,comme ces 6 .000 m2 de Sopic. Et ce n' est pas fini , car la prochaine refonte des quartiers d ' affaires des portes de Paris va créer une nouvelledynamique . - L A. assure Jean-Manuel Rossi ,global head of development chez AXA IM-Real Assets , investisseur et développeur du projet Qu4drans. Signé Jean-Michel Wilmotte Un ensemble de quatre immeubles neufs (86 .000 m2)dans un parc de 1,3 hectare , signé par architecte Jean-Michel Wilmotte , pour lequel 600 millions d ' euros ont été investis. Le 22 octobre . deux premiers immeubles de sept étages ont été livrés par les promoteurs Sodearif et Icade . Signe de sa confiance », AXA lancera la deuxième tranche de travaux en décembre pour une livraison en 2018. Persuadé que la tour Triangle , dont les travaux sont encore loin de débuter « ne lui fera pas de concurrence », mais sera un signalfort d ' affirmation du quartier comme quartier d' affaires ». - L . A. Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 15-25 SURFACE : 64 % PERIODICITE : Quotidien RUBRIQUE : Pme & regions DIFFUSION : 125172 JOURNALISTE : Manon Kindermans 2 décembre 2015 - N°22078 Page 5
  • 6. Les principaux quartiers d ' affaires de la métropole du Grand Paris Pôle Répartition par parc de bureaux , en milliers de 200 VAL-D ' OISE Neuilly-Leva llois (rue de Villiers) 250 Neuilly (av. Charlesde-Gaulle)300 Les Bruyères 250 Charlebou rg 250 Na nterre-Préfecture Rueil-sur-Seine Champs-Pierreux 250 La Défense Quai de Gallieni 250 Rives de Seine 200 Point du Jour 200 Innovel Parc 500 HAUTSDE-SEINE 450 Les Louvres?es Pleyel 250 6.500 Paris - Quartier central des affaires Val de Seine 250 650 -Stade de France Porte d Aubervilliers itictor-Hugo 35bt Bas-Montreuil PARIS j- de Fontenay le_Mont d ' Est 350 Paris-Nord II 200 550 500 Pare Porte de 200 ESSONNE Parc Paris- y-Rungis SEINE- SAINT-DENIS pour les principaux quartiers d ' affaires. che VALDE-MARNE 39 millions de m2 de bureaux dont 19 millions «LESÉCHOS» Le Top 3 des quartiers d 'affaires en superficie 1. Paris : le quartier central des affaires de Paris (QCA) , 6,5 millions de mètres carrés 2. La Défense , 3,5 millions de mètres carrés 3 . Stade de France-La ndy 650 000 mètres carrés ( Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 15-25 SURFACE : 64 % PERIODICITE : Quotidien RUBRIQUE : Pme & regions DIFFUSION : 125172 JOURNALISTE : Manon Kindermans 2 décembre 2015 - N°22078 Page 6
  • 7. URBANISME Toujours de bureaux I Quartier Balard (XVe). Lesdeux premiersimmeublesdeQu4drans, de20 000 et 25800 m2signéspar l ' architecte Wilmotte, sont livrésmaispourl ' instant inoccupés. (Visuelcfarchlrecte Kapunki/Piateforrn LP/ S) D ' UN CÔTÉ , le nouveau ministère de la Défense, de l ' autre la Seine. Et aussi plus d ' un hectare d ' espace vert , le tout près du périphérique et à moins de cinq minutes des transportsen commun (métro bus, tramwayet RER). Les investisseurs d ' Axa IM-Real Assets et de BNP Paribas Real Estate en sont convaincus les deux immeubles fraîchement livrés de l ' ensemble Qu4drans trouveront rapidement preneurs_ « La très grande qualité n' est pas qu' un argument marketing . Les investisseurs internationaux veulent du neuf , de la qualité environnementaleet dela performance », assurent-ilsà l ' unisson , alors que la commercialisationcommence à peine. Selon un responsable des transactionschez BNP Paribas RealEstate, il y adéjà eu « detrès nombreuses visiteset de bons contacts »_Aucun n' a encore signé mais plusieurs grands groupes du secteur des nouvelles technologies et des médias seraient « intéressés » par ce « tissu urbain dynamique et en plein développement» du sud. Plusde3700 personnes peuventtravaillerauQu4drans D ' une capacité d ' accueil de plus de 3 700 personnes , cette première tranche de 45 000 m2 de bureaux avec parkings sera presque doublée d ' ici deux ans pour atteindre 86 000 1112. L ' opération , estimée à 600 MEuro , est « notre plus gros risque actuellement en matière d ' immobilier», commente Pierre Vaquier , directeurgénéral d ' Axa IM-Real Assets. Le pari semble d ' autant plus osé que les programmes se multiplient dans Paris (Triangle , Duo ...) et que près de 800 000 m2de bureaux restentvides , soit près de 5%% du parc. « Il faut seméfier des idées reçues, note toutefois Thierry Laroue-Pont , le président du directoire de BNP ParibasReal Estate. Lorsqu' on regarde les chiffres d ' activité , avec notamment39 transactions réalisées cette année, le marché de l ' immobilier de bureaux dans Paris intra-muros progresseplus que le volume francilien , qui lui est à la baisse ! Le taux de vacances dans Paris est précisément de4,6 %%. C' est très faible et nous prévoyonsune nette reprise des transactions. » L ' optimisme des développeurs de grands projets n' étonne en tout cas pasla mairie . L ' adjoint en charge du logement (PCF), JanBrossat,qui rêve de transformer les mètres carrés inoccupés en appartements , souligneque « les bureaux vacants sont globalement obsolètes. Si l ' on parvientà en faire de l ' habitation , il faut bien une offre ailleurs , pour compenser. » ÉLODIESOULIÉ Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 4 SURFACE : 38 % PERIODICITE : Quotidien DIFFUSION : 250095 JOURNALISTE : Élodie Soulié 27 novembre 2015 - N°nc - Edition Paris Page 7
  • 8. Uneaidefinancière pourlestransformerenlogements Y a-t-il pénurieouuntrop-plein de bureauxdansla capitale ? Plutôt la secondehypothèseselonAnnick Lepetit et d ' autres députés parisiensPS qui viennent defaire adopter à l ' Assembléenationaleunamendement pour faciliter la transformation des bureauxvacants ou obsolètesen immeubles d ' habitation. Letexte, intégrédans le projet de loi definances pour 2016, prévoit que lesbureauxtransformés en logementspourront être exonérésdu paiementde lataxe foncière durant les cinq ansqui suivent lestravaux de réaffectation. Selonlesrapporteurs del ' amendement, seuls380 000 m2de bureauxvides ont été autorisésà être transformés enlogementsenune décenniedans la capitale. B.H. Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 4 SURFACE : 38 % PERIODICITE : Quotidien DIFFUSION : 250095 JOURNALISTE : Élodie Soulié 27 novembre 2015 - N°nc - Edition Paris Page 8
  • 9. Les deux premiers immeubles de Qu4drans livrés Les deux premiers immeubles de sept étages, de 20.000 m2 et 25.800 m2 de surface locative, pouvant accueillir 3.771 personnes et 375 places de parking, ont été livrés le 22 octobre par les promoteurs Sodearif et Icade. Construits "en blanc", ils sont à la recherche de locataires, pour des espaces à partir de 10.000 m2. Au total, 85.800 m2 de bureaux "répondant aux dernières exigences environnementales", seront créés dans le cadre de ce projet, au sein du quartier Balard, dans le 15e arrondissement de la capitale. Début de la 2e phase en décembre Le chantier de construction des deux derniers immeubles débutera "en décembre", pour une livraison prévue "début 2018", ont annoncé Pierre Vaquier, directeur général d'Axa IM Real Assets investisseur et développeur du projet, et Thierry Laroue-Pont, président du directoire de BNP Paris Real Estate, commercialisateur de Qu4drans. Ces deux immeubles offriront une surface supplémentaire de 40.000 m2 et 330 places de parking. Signé par l'architecte Jean-Michel Wilmotte, le projet comporte la création d'un parc paysager de 1,3 hectare, "offrant des jardins et de nombreuses terrasses privatives pour chacun des quatre immeubles". Source : batirama.com Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.batirama.com/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 26 novembre 2015 - 14:17 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 9
  • 10. Paris 15e : Qu4drans entame le second round... L'heure tourne au Qu4drans de la montre ! A l’occasion d’une conférence de presse organisée dans les nouveaux bureaux de Qu4drans, Pierre Vaquier , directeur général d’ Axa IM - Real Assets et Thierry Laroue-Pont , président du directoire de BNP Paribas Real Estate , ont annoncé la livraison de la première phase de Qu4drans, nouveau grand ensemble situé à Paris dans le 15e arrondissement, à deux pas du Ministère de la Défense. Le calendrier de la phase 2 du projet a également été dévoilé : le chantier pour la construction des deux derniers immeubles débutera en décembre 2015 pour une livraison prévue début 2018.En revanche, motus et bouse cousue en ce qui concerne la commercialisation et les futurs utilisateurs des deux premiers bâtiments livrés (Sud et Est). Thierry Laroue-Pont a seulement confirmé "qu'une quarantaine de visites avait déjà eu lieu et que Qu4drans accueillerait plusieurs typologies de sociétés, des NTIC à l'administration, en passant par la défense, la finance ou l'industrie...". Des prospects dont les prises à bail devraient se faire sur des surfaces allant de 10 000 m! à... 40 000 m! (soit deux immeubles réunis).Mais si l'on ne connait pas encore les noms des futurs élus, nul doute qu'ils appartiendront à la jet-set des grands groupes et institutions. Un coup d'oeil par la fenêtre d'un des nouveaux bâtiments suffit pour comprendre "que l'environnement des grandes entreprises, des commerces et des activités, fait désormais du 15e arrondissement une extension naturelle du quartier des affaires". Accord, Microsoft, TF1, Safran... Autant de géants qui peuplent désormais le quartier en vogue du "Balargone", prochainement rejoints par les grands utilisateurs de Qu4drans.Et avec ses 86 000 m! d'immeubles neufs dans Paris intra-muros, Qu4drans pourrait bien faire des émules. Lancée en août 2013, la première phase de l’opération, livrée le 22 octobre dernier par les promoteurs Sodearif et Icade 65.71 | +0.43% , propose aux futurs occupants deux immeubles indépendants, représentant respectivement 20 000 m! et 25 800 m! de surface locative, construits sur sept étages et pouvant accueillir 3 771 personnes, ainsi que 375 places de parking.Baptisée "La place verte dans Paris ", une des spécificités de Qu4drans est d'allier "centralité, modularité et bien-vivre". Qu4drans se distingue en effet par la création d’un parc paysager de 1,3 hectare, offrant des jardins et des terrasses privatives pour chacun des quatre immeubles. Un parti-pris architectural fort, des volumes imposants et une attention particulière portée au confort des utilisateurs viennent compléter la desserte de ce nouvel équipement, accessible par le RER C, la ligne 8 du métro et les lignes T2 et T3 du tramway."Ce projet comporte tous les critères visant à créer de la valeur pour nos clients investisseurs et répondre aux attentes des utilisateurs, en ce compris la prise en compte des critères environnementaux. Cet ensemble de bureaux est une opportunité unique dans Paris répondant à une demande forte pour des immeubles neufs et performants. Nous sommes très confiants en la qualité de ces immeubles, et le démarrage dès décembre de la deuxième phase de ce projet en est la confirmation. », explique Pierre Vaquier.Au total, plus de 35 000 m3 de béton et 4 000 tonnes d’acier auront été nécessaires pour voir sortir de terre la phase 1 de l’opération. Côté jardin, ce sont plus de 15 000 végétaux et bulbes plantés qui vont éclore au printemps prochain . Le même dynamisme et savoir-faire sera mis à l’oeuvre pour la construction des deux nouveaux immeubles de Qu4drans, Nord (15 750 m!) et Ouest (24 250 m!) qui offriront une surface complémentaire de 40 000 m! et 330 places de parking supplémentaires."La livraison de la première phase de Qu4drans et le lancement de la phase 2 marquent une étape majeure dans la commercialisation. Le projet plait au marché, les premières visites sont très positives, la possibilité pour les entreprises de moduler leur prise à bail à partir de 10 000 m! retient l’attention. Au-delà du prestige de l’adresse et de son accessibilité unique, les utilisateurs potentiels sont marqués par l’ancrage des bâtiments au sein d’un tissu économique et urbain très dynamique et la possibilité de développer des services sur-mesure...", conclut Thierry Laroue-Pont, toujours aussi mystérieux les futurs acquéreurs des lieux... Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.businessimmo.com/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 26 novembre 2015 - 13:10 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 10
  • 11. "Qu4drans" : première phase livrée La première phase de "Qu4drans", composé de quatre immeubles de bureaux neufs dans un parc de 1,3 hectare, à proximité du ministère de la Défense, dans le quartier Balard à Paris 15ème, pour un investissement global de 600 millions d'euros, vient d'être livrée. Les deux premiers immeubles de sept étages, de 20 000 m2 et 25 800 m2 de surface locative, pouvant accueillir 3 771 personnes et 375 places de parking, ont été livrés par les promoteurs Sodearif et Icade, ont précisé ces derniers. Construits "en blanc", ils sont à la recherche de locataires, pour des espaces à partir de 10 000 m2. Au total, 85 800 m2 de bureaux "répondant aux dernières exigences environnementales", seront créés dans le cadre de ce projet. Le chantier de construction des deux derniers immeubles débutera "en décembre", pour une livraison prévue "début 2018", ont annoncé Pierre Vaquier, directeur général d'Axa IM Real Assets investisseur et développeur du projet, et Thierry Laroue-Pont, président du directoire de BNP Paris Real Estate, commercialisateur de "Qu4drans", lors d'une conférence de presse. Ces deux immeubles offriront une surface supplémentaire de 40 000 m2 et 330 places de parking. L'ensemble est signé par l'architecte Jean-Michel Wilmotte. (AFP) Elliott Katane Journaliste En savoir plus Entreprise liée(s) Icade• BNP Paribas Real Estate• Sodéarif Axa Investment Managers• Professionel(s) lié(s) Thierry Laroue-Pont• Pierre Vaquier• Vous avez déjà un compte Connexion automatique Mot de passe oublié ? Espace abonnement L’Abonnement au pack Privilège Club La complémentarité du journal et du web : la lettre quotidienne "le 13 heures de l'immobilier", la lettre hebdo papier, les magazines, l’accès privilégiés au site ImmoWeek et aux Immomails exclusif. La Lettre papier et les Magazines Les infos indispensables à tout professionnel• Les transactions réalisés à la location et l’investissement• Les carrières des pros du secteurs• Les portraits pour connaître les hommes clés qui font l'actualité immobilière,• Les analyses pour mieux comprendre l'événement avec le point de vue de spécialistes• incontestés Le Web Immoweek Un accès 24h/24, 7j/7 pour retrouver l'info indispensable. Des outils vraiment pratiques: les mails exclusifs réservés aux abonnés, plus une banque de données indispensable, les transactions depuis janvier 2002 mais aussi les pros qui font l’immobilier (accès aux fiches TrombinImmo et TrombiLogement remises à jour). Pack privilège club• Immoweek tertiaire Abonnez-vous Pour moins de4!/jour Pack privilège club• Immoweek logement Abonnez-vous Pour moins de2!/jour Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.immoweek.fr/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 26 novembre 2015 - 09:29 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 11
  • 12. Les bulletins d’abonnements sont à renvoyer par courrier à Immoweek accompagnés de votre règlement. L'activation de votre compte ne sera effectué qu'à réception de votre bulletin dûment rempli. Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.immoweek.fr/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 26 novembre 2015 - 09:29 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 12
  • 13. Livraison de bureaux neufs : pic historique prévu d’ici fin mars 2016 La 25e édition de l’étude Grand Paris Office Survey publiée par Deloitte souligne que la production de bureaux neufs en cours est en recul de 7% dans la Métropole du Grand Paris. Les mises en chantier ont pratiquement été divisées par deux en six mois en l’absence d’opérations d’envergure tandis que les livraisons ont baissé de 8%. Un pic historique de livraisons est pourtant attendu d’ici fin mars 2016 : 600 000 m2 de bureaux neufs devraient arriver sur le marché. Vie des sociétés | Le 07 décembre 2015 Sur le même sujet Qu4drans : la première phase est livrée• « Nous avons besoin de construire », François Hollande• Les bâtiments de bureaux en 1ère position des opérations certifiées• L’étude Grand Paris Office Survey a été réalisée par Deloitte en collaboration avec la société Explore et avec l’appui de Business Immo. Cette 25e édition recense de façon exhaustive toutes les opérations neuves et les restructurations de bureaux « en blanc » de plus de 1000 m2 en chantier sur le territoire de a Métropole du Grand Paris, ainsi que celles livrées au cours des six derniers mois, soit entre le 1e avril et le 30 septembre 2015. Sur l’ensemble de la Métropole, on a compté 20 nouveaux chantiers dont 60% des surfaces sont pré commercialisées. Les surfaces mises en chantier dans la Métropole ont pratiquement été divisées par deux en six mois : 210 000 m2 ont été lancés cet été soit - 30% par rapport à la moyenne constatée sur les 12 ans d’existence de l’étude. L’étude explique ce résultat « par l’absence d’opérations d’envergure, notamment de campus « clef en main » : la taille unitaire moyenne des nouveaux chantiers se positionne à 10 000 m2 et aucune nouvelle opération ne dépasse le seuil des 25 000 m2 ». Avec 73 opérations, 1.48 million de m2 étaient en cours de construction au 30 septembre 2015. Bien que l’encours de production soit en retrait de 115 000 m2 sur six mois, il se maintient au-dessus de la moyenne historique. Le niveau de livraison a chuté de - 8% par rapport à l’édition précédente mais il reste en adéquation avec la moyenne constatée dans l’étude. Ces six derniers mois, 330 000 m2 ont été livrés pour 25 opérations. D’ici à fin mars 2016, 600 000 m2 neufs dont 520 000 m2 en première couronne devrait arriver sur le marché. Bien sûr, les chiffres varient suivant les secteurs géographiques : si Paris Intra-muros maintient une dynamique de construction soutenue, « le niveau des mises en chantier en première couronne est particulièrement bas au regard des tendances historiques ». Paris, meilleur de la classe en terme de production neuve Bien qu’en recul de 6% par rapport à l’édition précédente, la production neuve parisienne se maintient à un niveau élevé : avec 27 grues, 440 000 m2 sont en chantier dans la capitale, soit 50% de plus que la moyenne de l’étude. Ce niveau élevé de la production permet de contrer la baisse conséquente des mises en chantier sur six mois : 9 opérations totalisant 100 000 m2 ont été lancés cet été contre 15 chantiers pour 260 000 m2 lors de l’édition précédente. « Les 12e et 13e arrondissements concentrent 45% des mises en chantier dans trois programmes développant plus de 45 000 m! », souligne l’étude tandis que le Quartier central des affaires (QCA) « ne voit que deux nouvelles grues faire leur apparition pour une surface totale inférieure à 8 000 m! ». Ces six derniers mois, 130 000 m2 dans neuf opérations ont été livrés soit 70% de plus que la moyenne calculée depuis 2004. Le taux de commercialisation de ces opérations dépassent les Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.batiweb.com/ PAYS : France TYPE : Web Pro et Spécialisé 7 décembre 2015 - 15:46 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 13
  • 14. 50%. Le 15e arrondissement est le plus concerné par cette vague de livraison notamment grâce au programme Qu4drans (46 000 m2). Au 30 septembre 2015, on recense 285 000 m! disponibles à horizon 2017 L’ensemble des transactions, à la location ou à la vente, a représenté 60 000 m2 dans sept opérations, soit un peu plus du tiers du volume placé identifié dans toute l’étude. La Mairie de Paris assure à elle seule 40% de la demande placée intra-muros avec deux opérations lancées en « gris ». L'Ouest parisien attient son niveau le plus bas de production neuve Avec 29 chantiers au 30 septembre 2015, la production neuve dans le département des Hauts-de-Seine atteint son niveau le plus bas (710 000 m2) depuis 12 ans et chute de 20% en un an. « Ce fléchissement de la production neuve s’explique principalement par le très faible volume mis en chantier sur la période : seulement 65 000 m2, disponibles aux deux tiers, ont été lancés dans sept opérations », précise l’étude. Les nouveaux chantiers se situent surtout dans le secteur des Affaires de l’Ouest où trois nouveaux programmes développant 38 000 m2 ont été lancés. A La Défense, le lancement de la Tour E+ (15 000 m2) relance la construction neuve après trois années sans une seule mise en chantier dans le quartier des affaires. Le ralentissement des mises en chantier s’explique par « une offre déjà disponible abondante mais aussi par l’importante vague de livraisons dans les six prochains mois ». Si durant l’été, seules huit opérations ont été livrées (120 000 m2), dont moins du tiers était disponible au 30 septembre 2015, 320 000 m2 neufs vont être livrés dans les six mois à venir. 105 000 m2 de surfaces disponibles sont attendues à horizon 2016. Enfin, la demande placée dans l’ouest parisien a représenté 90 000 m2 dans cinq transactions locatives. Nord et Est de Paris : la production neuve en chute libre « L’absence de lancement de nouveaux chantiers d’envergure dans le Nord et l’Est de Paris depuis un an et demi va générer une importante chute de la production neuve à court terme », avance l’étude. La production neuve enregistre une nouvelle diminution de plus de 10% en six mois et se positionne à 330 000 m2 à fin septembre 2015. Seules quatre nouvelles grues sont apparues dans les départements de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne totalisant moins de 40 000 m2. Les livraisons représentent le double des mises en chantier totalisant 80 000 m2 (dont 60 000 m2 sur la seule commune de Saint-Denis dans quatre programmes) ; les disponibilités immédiates représentant 27 000 m2. L’encours de production devrait fortement chuter ces six prochains mois, 200 000 m2 devant être livrés et pré commercialisés à près de 90%. « Seuls les lancements de nouveaux campus « clés en main » dans les mois à venir, pourraient limiter cette chute spectaculaire », estime l’étude. Avec une seule opération, lancée « en gris » à Bobigny, l'activité locative est restée très limitée cet été. « Cette édition met en évidence une probable tension en 2017 sur la disponibilité de bureaux neufs. Le marché parisien y échappera grâce à une forte dynamique de production constatée depuis plusieurs éditions et creuse ainsi l'écart avec l'ensemble des autres secteurs tertiaires de la Métropole du Grand Paris. En un an, sur le seul territoire de la ville de Paris, les mises en chantier ont représenté le double du niveau annuel moyen constaté sur les douze ans du Grand Paris Crane Survey. A l'échelle de la Métropole, ce dynamisme ne suffit pas à compenser la langueur constatée en première couronne. », commente Brice Chasles, Associé Real Estate chez Deloitte. R.C Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.batiweb.com/ PAYS : France TYPE : Web Pro et Spécialisé 7 décembre 2015 - 15:46 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 14
  • 15. Immobilier de bureaux : livraison des deux premiers immeubles de Qu4drans Paris - La première phase du projet immobilier Qu4drans, composé de quatre immeubles de bureaux neufs situés dans un parc de 1,3 hectare, à proximité du ministère de la Défense à Paris, pour un investissement global de 600 millions d'euros, vient d'être livrée, ont annoncé ses promoteurs jeudi. Les deux premiers immeubles de sept étages, de 20.000 m2 et 25.800 m2 de surface locative, pouvant accueillir 3.771 personnes et 375 places de parking, ont été livrés le 22 octobre par les promoteurs Sodearif et Icade, ont précisé ces derniers. Construits en blanc, ils sont à la recherche de locataires, pour des espaces à partir de 10.000 m2. Au total, 85.800 m2 de bureaux répondant aux dernières exigences environnementales, seront créés dans le cadre de ce projet, au sein du quartier Balard, dans le 15e arrondissement de la capitale. Le chantier de construction des deux derniers immeubles débutera en décembre, pour une livraison prévue début 2018, ont annoncé Pierre Vaquier, directeur général d'Axa IM Real Assets investisseur et développeur du projet, et Thierry Laroue-Pont, président du directoire de BNP Paris Real Estate, commercialisateur de Qu4drans, lors d'une conférence de presse. Ces deux immeubles offriront une surface supplémentaire de 40.000 m2 et 330 places de parking. Signé par l'architecte Jean-Michel Wilmotte, le projet comporte la création d'un parc paysager de 1,3 hectare, offrant des jardins et de nombreuses terrasses privatives pour chacun des quatre immeubles. ref/boc/jpr ICADE BNP PARIBAS (©AFP / 26 novembre 2015 09h00) Les dernières news - Sika: Ethos obtient le droit de se porter partie prenante - Principales informations avant-Bourse Energie renouvelable: contrat de 202 M d'euros pour Bouygues à... - Romandie.com vous souhaite une excellente journée ! ALERTE - Un Palestinien tué lors d'un raid de l'armée israélienne à... Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.romandie.com/news/ PAYS : Suisse TYPE : Web International 26 novembre 2015 - 09:05 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 15
  • 16. OFFREFUTURE. UN MARCHÉQUI RESTERASOUS-OFFREUR EN 2016 Le marché restera globalement sous-offreur en 2016, indiquant que la qualité du stock disponible devrait, à court terme , se détériorer » affirme Ludovic Delaisse. Dans cette nouvelle analyse toujours aussi précise , le directeur du département bureaux et du pôle développement de Cushman & Wakefield dresse, une nouvelle fois , un portrait complet de l' offre de grandes surfaces (qui vient enrichir , une fois par an, l' Observatoire de l' offre que nous publions mensuellement dans notre lettre (?Immoweek Tertiaire »). Un autre précieux outil pour dresser un bilan et mieux préparerl' avenir ... près un 1' r semestre2015 assezcalme, le marché des bureaux d ' Ile-de-Francea connu un net regain d ' activité au trimestre, sanstoutefois retrouver les niveaux de l' an passé. Le bilan est donc mitigé , le fléchissementdesgrandestransactions, l' importancedesrenégociations et la poursuite des libérations limitant à 1 %% la baissedu volume de l' offre disponible par rapport à la même période en 2014. Cette stabilité d ' ensemblecache, néanmoins, d ' importantes disparités selon les secteurs géographiques, avecdes taux de vacancevariant du simple au double et une activité locative très inégalement répartie. Un assèchement de l' offre qui s' accentue C' est dans la Capitale que le rythme d ' absorption de l ' offre de grandes surfacesest le plus soutenu, tendance d ' autant plus significative qu' elle ne concerne pasuniquement sespôles d' affairesles plus établis. À la fin du 3emetrimestre 2015, 20 transactionssupérieuresà 4000 m2 ont ainsiété recenséesà Paris, illustranten particulier le succèsd ' immeubles lancés« en blanc », livrés (« Parisquare », dans le lierne; « 3-5 Friedland », dans le ou encore en chantier (« #cloud.paris >> , dans le 2eme; « Passio» et « Opalia », dans le 13eme). Lesmarchésde l ' re couronnesont dans l ' ensemble moins dynamiques, même si plusieursgrandes opérations ont animé la période estivale, à l ' exempledes prisesen location par l ' OCDEet CarlsonWagonlit Traveld ' « ln/Out » et « Kinetik», à Boulogne Billancourt ou par Sogecap et Astrazenecade « D2 » et « Carpe Diem », à La Défense. Cestransactions ont accentué l' assèchementde l ' offre de qualité francilienne, même siles opportunités d' implantation y demeurent relativement abondantes tous types de biens confondus. Cette dichotomie est illustrée par une analyseplus détaillée du stock disponible à moins de six mois, constitué à 16 %% seulementde surfacesneuves/restructurées, contre 25 %% un an auparavant. Cette tendance n' évoluera guère dansles mois à venir. De fait, si les livraisonsatteindront en 2015 leur plus haut niveau depuis 2009, seuls21 %% des mètres carrésattendus cette année sont encoredisponibles. Lestockne serapasplus fourni l ' an prochain, puisqu' à peine 220000 m2en chantier à livrer en 2016 n' ont pas été absorbés. Danslespôlestertiaires les plus établis, et tout particulièrementà Paris, laconcurrence entre utilisateurspour saisir les meilleures opportunités de bureaux neufs/restructurés devrait donc rester vive. Plusieursdes transactions phares de 2015 (Richemontau 33, rue Lafayette, dansle 9eme; Accor, dans « Sequana», à IssylesMoulineaux...) indiquent, en outre, que les grandessurfacesrénovéesou de secondemain de qualité continuerontde tirer leur épingle du jeu: à Paris et dans diverses communes des Hauts de Seine, ces dernières permettent, en effet, à des entreprisesde réduire leurscoûts d ' occupation tout en conservantune adressede qualité. L ' analysede l ' offre future permet d ' envisagerune augmentation du nombre d ' opportunités proposéesaux grands utilisateursà partir de 2017. Le retour à l ' équilibre général du marché d ' Hede-Francen' est pas pour autant garanti. Leslancements « en blanc », s' ils sont plus nombreux qu' il y a quelques mois, sont majoritairement concentrésdansles pôlestertiaires lesplus établis. Pariset le quartier desaffairesde l ' ouest(QAO) concentrent, ainsi, près de 60 %% des mètres carrésen chantier actuellement disponibles en Ile-de-France, tandis que les secteursde report pâtissentde la prudenced ' investisseursconditionnant les lancementsà la précommercialisationde tout ou partie de l ' opération. Paris, un marché en pleine effervescence C' estpar Parisque nousdébutons notre analysede l ' offre future. Cet honneur est d ' autant plusjustifié que la Capitale est le principalmoteur du marché, concentrant 46 %% desvolumes commercialisésen Ile-de-Francedepuis janvier (760000 m2 placés, soit une haussede 12 %% entredébut janvier et fin octobre). Paris domine également l ' activité de construction, totalisant plus de 600000 rn2de bureauxen chantier. Si les surfacesde moins de 10000 m2sont relativementbien représentées, lesopérations de plus grande envergure, neuves ou restructurées, sont quant à ellesassezrares, contraignant lesobjectifs de rationalisationdes utilisateurs parisiens. À plus long terme, et si les opportunités foncièreset la mutabilité du tissu urbain parisien demeurent par nature limitées, cesderniers bénéficieront de nouvelles restructurationsde bureauxlibéréspar de grandesentreprisesou de la poursuite de vastesprojets d ' aménagement aux portes de la Capitale. Encorerécemment illustrées par quelques opérations majeures, comme la vente de l ' ensemble « Penthemont- Tous droits de reproduction réservés ImmoWeek Magazine PAYS : France PAGE(S) : 21-24 SURFACE : 332 % PERIODICITE : Bimestriel 1 novembre 2015 - N°7 Page 16
  • 17. ' ;' 11111 :; isg trama wieis :Mina dal ail iorrunn ïiage GREENELLE», PARIS(15EmE) e D2 , LA DÉFENSE/COURBEVOIE(92) Bellechasse» - futur siège de Saint Laurent - à la Foncièredes 6emeet 7erneArrondissementsde Paris, lescessionsde l' État pourraientégalementjouer un rôle dansle renouvellement de l ' offre de quartiers trèscentraux, mêmesile gisementdes biensles plus exceptionnelstend évidemment à setarir. Lesquartiers les plus prestigieux sont, comme toujours, très peu offreurs. Depuisla priseà bail du « 3-5 Friedland» et la location d' une partie du 1, rue Euler, l ' offre restructurée de plus de 10000 m2du quartier de l' Étoile n' estainsi plus constituée, d ' ici la fin de 2017, que du « 23-25 Kléber » et du « 173-175 Haussmann». Une fois cesdeuxoffres absorbées, et sachantque le 7emearrondissement ne propose plus aucune solution de report de ce gabarit, les utilisateursles plus captifsdu 8ern' arrondissementpourraient être plus nombreux à renégocierleur bail. Cette pénurie devrait également favoriser l ' écoulement des surfacesde seconde main les plus qualitatives du quartier central desaffaires(QCA), principalement constituéesdes 16000 m2de « Capital 8 » ou, sur une surfacemoindre, desbureauxlibéréspar Clifford Chancedans» Vendôme-SaintHonoré ». Cependant, il existed ' autressolutions pour des entreprises moins dépendantesdu prestige de leur adresseou prêtesà explorer d ' autres territoires. Exane, dont le choix s' est récemment porté sur « #cloud.paris », fait ainsi figure de pionnier et pourrait inciter d ' autres utilisateurshistoriques du « Triangled ' Or» à opter pour lesoffresles plusqualitativesde quartierstrèsappréciésdes nouvellesgénérations de cadressupérieurs. Comme « #cloud.paris», ces alternatives sont majoritairement concentréesdans la Cité Financière. Assezraresd' ici lafin de 2016, elles y serontensuite plus nombreuseset plus diversesen raisondes libérations réaliséespar de grands utilisateurs historiques du QCA, qu' il s' agisse des assureurs des grands boulevards (Generali, boulevard Haussmann; Allianz, rue de Richelieu)ou de la SNCFprès de la gare Saint Lazare(le projet « Intown », place de Budapest). Ces offres seront complétées, mais pasavant 2018, par deux restructurationsdans le le , arrondissement: la poste du Louvre et la Samaritaine, projet dont le permisde construire a été définitivementvalidé en juin par le Conseild ' État après une bataille juridiquede plusieursmois. L ' extensiondu QCA Au-delà du succèsde laCité Financière, le marchéparisien bénéficieraégalement de l ' arrivée à maturité du secteur Clichy- Batignolles, autre marqueur de l' extension du QCA hors de ses frontières traditionnelles. L ' absorption rapide de « Rezo » et « Strato» et lestransactionsen courssurde futuresoffres à livrer d ' ici 2017 ne laissent, en effet, guèrede doute quant aux chances de succèsde ce quartier auprèsde grands utilisateurs parisiens. LaZac Clichy-Batignolles, dont l ' accessibilitésera renforcée dès 2019 par le prolongement de la ligne 14 du métro, pourrait éga- LE HUB, LEVALLOIS(92) lementoffrir une adresseparisienneaux entreprisesde Levallois Perretou Neuilly sur Seine. Dansces deux communes, les offres de qualité de plus de 10000 m2 disponiblesd' ici la fin de 2017 secomptent , en effet, sur les doigts d' une main. D' autres offres du 17emearrondissementdevraient aussitirer leur épingle du jeu. C' est le cas du « Metropolitan », ancien siège de GDF Suezou encore d ' « Ora » qui, situé dansle secteurde projet de la porte Pouchet, bénéficierade l ' arrivéede la ligne 14, ainsique du prolongementde la ligne T3 du tramway. Comme dans le QCA, le nombre de grandes offres de qualité demeure très limité à court terme dans ParisCentreEstet Paris RiveGauche. La pénurie s' annonce même durable dans le 7éme arrondissement, aprèsla priseà bail de surfacesrécemment libérées(Bredin-Pratdans lesanciensbureauxde Latham& Watkins au 51-53, quai d ' Orsay). En revanche, d ' autres arrondissements retrouvent bel et bien un certain équilibre. C' est le cas du 15èr' e, dont l' offre de qualité sera notamment gonflée ces prochains mois par la mise sur le marchéde biens restructurésde secteurs centraux (« 10 Grenelle», « Greenelle») et de grands programmesneufssur les Maréchaux(«Qu4drans»). Cesoffres pourraient attirer un large spectred' utilisateursoriginairesde quartiers plus ou moins prestigieux de la Capitale, leur donnant l' occasionde regrouper leurséquipes, tout en modernisant leur immobilier. ParisCentreEsten pénurie Cette même logique contribuera, sans nul doute, au succèsdes quelques ensemblesà développer entre 2016 et 2019 dans la ZacParisRiveGauche(«Be Open »,« Eléments», « Austerlitz », « Panorama »), parallèlement à l ' avancée d ' autres projets majeurs du secteur(siège du Monde, Halle Freyssinet, rénovationde la gared' Austerlitz). Bienéchelonnéesdans letemps, ces offresserontcomplétées par quelqueslibérations (92, avenuede France). Enfin, le succèsde ce pôletertiaire d ' envergure, prisépar les acteursde la banque-assuranceet de l ' administration, sera parachevéà partir de 2020 parla livraisonde deux ensemblesde 50000 et 90000 m2situésaux deux extrémitésde la Zac: le lot A7/A8 et» Duo », opération mixte» iconique » désormaisdotée d ' un permisde construire. Finaliséesces derniersmois, l ' absorptiondéfinitive de» PushedSlab» (Zac Rungis)et la commercialisationrapide de « Passio» et « Opalia » (Zac Joseph Bédier) nouspermettent, par ailleurs, d ' être optimistes quant aux chancesde succès de projets plus isolés du 13enie, à l ' exemple d' « Axiome ». Développé par Vinci, cet immeuble de 12000 m' de la Zac PaulBourget devrait, à l ' instar des opérations précédemmentcitées, répondre aux objectifs de rationalisation de grandsutilisateurs de l' arrondissement. L ' ampleur de l ' offre à venir dansParisRiveGauchecontrasteavec la situation durable de pénurie dans Paris Centre Est. « Parisquare » tout juste loué par Publicis, l ' offre de qualité du Tous droits de reproduction réservés ImmoWeek Magazine PAYS : France PAGE(S) : 21-24 SURFACE : 332 % PERIODICITE : Bimestriel 1 novembre 2015 - N°7 Page 17
  • 18. -s METROPOLITAN», PARIS(17ÉmE) secteurestdésormaisconstituée de rares opérations de restructurationdans des quartiers centraux (« Fhive » et « Coeur Marais», dansle 3eme)et de projets de création marquant l ' aboutissementde vastesopérations d' aménagement aux portes de Paris. « Tempo » et le Parcdu Millénaire 4 devraient, ainsi, profiterdu développement de programmes résidentielset commerciauxd' envergure, comme de la mise en service, prévue d ' ici la fin de 2015, de la gare RosaParksdu RERE. Mais l' évolution la plus notable tient, sans doute, à l ' amorce d ' un renouvellement du parcde bureaux du secteurde lagare de Lyon. Deux opérationsde restructuration sont, en effet, attendues dansce marché très prisédes utilisateurs, maisdoté d' un parc d ' IGH vieillissants et peu efficients: « Vivacity » en 2017, avant l' ex-tour Van Gogh en 2018, parallèlementà l ' édification d ' une nouvelleoffre dans le quartier de Bercy(« BercyCrystal »). LaDéfense: un marché envoie de normalisation La diversité de l ' offre et la correction desvaleurs ont permis un net rebond de lademande placéeà La Défenseen 2014, année record depuis 2008 grâce au succèsde ses offres les plus qualitatives(«Majunga », « First», «CarpeDiem »...). Latendance est restéepositive en 2015, plusieurstransactionsd ' envergureayant un peu plusentamé lestock neuf du quartier d' affaires(Sogecap dans« D2 » et Astrazenecaet CSCdans « Carpe Diem :,), qui offredonc désormaismoins de solutionsde cetype. L ' écart avec desoffres plus économiques devrait même se creusercesdeux prochainesannées, puisque le stock neuf/restructuré de plus de 10000 m2 ne serapasregarni avant la fin de 2017et l ' arrivéesur le marchédes40000 m2de « Window », suivisdes 50000 m2de la tour Trinity. Dans le même temps, la poursuite des libérations continuera d ' alimenter le stockde seconde main de La Défense qui, toutes surfaces confondues, demeurera, par conséquent, l' un desmarchés les plus offreurs d ' He-de-France. La pause de la production de surfaces neuves à La Défense devrait profiter à sesoffres existantesles plus qualitatives, pour peu que leursconditions de bail demeurent attractives. Plusieurs programmes neufs(les soldesde « First », « Majunga », « D2 » et « Carpe Diem »), rénovés ou de seconde main (« Coeur Défense ») pourraient ainsi connaître le succès, notamment auprèsd' entreprisesde secteursplus onéreux, moins pourvus et offrant moins de possibilitésd ' extension. Lesmeilleuresoffres de La Défensereprésentent, ainsi, une solution de report pour les grands utilisateurs parisiens, mais aussi pour les entreprises de certaines communes voisinesdu QAO. Levalloiset Neuilly ne proposent que quelques surfacessupérieuresà 10000 m2, entre grands ensembles neufs/restructurés(« Alegria », à Neuilly) et vastes immeubles sièges rénovés (« Carré Champerret », à Levallois). Lestransactionsen cours indiquent, en outre, que ces offres devraient êtrerapidement absorbées. En 2017 et 2018, le I I 111 ;,, 111111111111111 f 7rrii ' el -1 Ii»' !Ogif,' 11111111 1111117 .111ji. - - « AUSTERLITZ», ZACPARISRIVEGAUCHE(13) stock « prime> ne seraguère plus fourni , principalement constituéde « Hub » et du solded ' « Ecowest», à Levalloiset, surtout, de la restructuration des 25000 m2du 190-192, avenueCharles de Gaulle, à Neuilly (« Kosmo »). L ' assèchement de l ' offre dans le Sud-Ouest La situation est quelque peu différente dans le Sud-Ouest. Évoluant en 2015 à contre-courant des autres marchés de lère couronne, ce secteura récemment engrangé de grands succès locatifs (Carlson et Boursoramadans « Kinetik », l ' OCDE dans « ln/ Out »...). Levolume de lademande placéey afficheainsi une haussede 53 %%sur un an à lafin du mois d ' octobre, qui explique l ' assèchementde l ' offre neuve/restructuréede plusde 10000 m2 du secteur. À l' horizon 2016, cette offre est essentiellement concentrée à Boulogne Billancourt (« LeCristallin »), mêmesi la ville d' Issyles Moulineaux propose encore plusieurssurfacesde taille intermédiaire dansde grands ensemblesneufs, rénovésou de secondemain («Noda », « Nouvel Air », « Bordsde Seine1 »). Cette situation de pénurie ne perdurerapasau-delà de 2016, ce qui devrait aider le Sud-Ouest à demeurer l ' un des principaux moteurs du marché d' He-de-Franceet à attirer d' autres grands utilisateursparisiens. À Boulogne, lamise surle marchéde la restructurationde « Quai Ouest » - libéré par SFRdepuis son regroupement à Saint Denis - sera, ainsi, complétée à plus ou moins longue échéance par les opportunités offertes dans le Trapèzeet I' lle Seguin. Plusieursopérations en coursou à lancer donnent également la mesurede l' ampleur du renouvellement à venir du stock d ' Issyles Moulineaux. Aux restructurationsd ' immeubleslibérésparde grandesentreprisesau profit d ' offres neuvesdu secteur (« L ' Open » et « Axe Seine », ancienssiègesde Coca-Colaet YvesRocher)s' ajoutent, en effet, plusieursprojets de création d ' envergure, à l ' exemple des immeubles à développerà partir de 2017 en bord de Seine («Quaistal »)ou à proximitéde futures stations du Grand Paris Express(« Bonne Energie)>) . Secteurs de report: des atouts à faire valoir Les marchés de report de lee couronne sont aujourd ' hui les moins animésd ' He-de-France. Lesvolumescommercialiséset les mètrescarrésen chantier y sont, en effet, assezbas, illustrant l ' attentismedes utilisateurset la prudence persistantedes investisseurs. Certainsde ces marchéscontinuent, en outre, de subir la concurrence de pôles voisins majeurs, situation qui ne devrait pas évoluerde façon significativetant que le rapport de forces avec les bailleursrestera généralement favorable aux preneurs. Plusieurs actifs rénovés ou de seconde main de La Défense (« Between», (< Pacific», « Europlaza»...) pourraient, ainsi, être mis à profit par les utilisateursde secteursproches moins établis pour moderniserleur immobilier à moindre coût, tout en béné Tous droits de reproduction réservés ImmoWeek Magazine PAYS : France PAGE(S) : 21-24 SURFACE : 332 % PERIODICITE : Bimestriel 1 novembre 2015 - N°7 Page 18
  • 19. «Duo», PARIS(13' .- ) 4 . 1 tdil « 1 EULER», PARIS(8' ) ficiant d ' une adresse renommée et plus centrale. Certains immeubles du QAO («Crystal Défense», à Nanterre; « Mozaïk », à Rueil Malmaison)et les offres de la Boucle de Seine les plus prochesde La Défenseet les mieux desservies(«West Plaza», à Colombes; « DéfenseAutrement », à LaGarenneColombes) ont toutefois quelques atouts à faire valoir. Parailleurs, letiming semble idéal pour certainescommunesdu sud des Hauts de Seine, dotées d ' une meilleure accessibilité depuis l ' extensionde la ligne 4 du métro et la mise en servicede la ligne 6 du tramway. Les offres neuves de Montrouge («White », « Fairway») et Châtillon («Area Prima») constituent, ainsi, des solutionscrédiblespour de grands utilisateursdu Sud- Ouest dont les besoins immobiliers immédiats seraient contraints par la pénurie de l ' offre de qualité du secteur. Toutefois, la fenêtrede tir serefermeraassezrapidement comptetenu de l ' ampleur des projets à développer à Issy les Moulineaux ou de prochaineslibérations constituant autant de solutions plus économiques. Quelques secteursdu sud de 111ede-France, plus excentrés, mais moins onéreux et mieux reliés dans les années à venir au systèmede transport régional, ont également de bonnescartesen main. Bagneuxet lvry sur Seine offrent, parexemple, un potentiel de développement important, lié à la réalisation d ' opérations d ' aménagement urbain d' envergure(ZacVictor Hugo, lvry Confluences)et au prolongement de lignesde transport en commun (ligne 4 du métro). D' autressecteurs, au Nord et à l' Est, constituent une alternative évidente pour des utilisateurscherchant à réduire leurscoûts et à profiter de la proximité du métro. C' est le cas des meilleures offres du nord des Hauts de Seine (« Pointe Métro 2 », à Gennevilliers)ou, à partir de 2017, de certaines communes de SeineSaint Denis comme Bobigny (« Irrigo »). Celles-ci bénéficierontnotamment de la raréfactionde l' offre de qualité à Saint Denis, où seulesdeux opérations neuvesde plus de 10000 m2 sont potentiellement livrablesd' ici 2017 («Gallium » et une partied ' « Universeine»). De telles offres sont également rares à SaintOuen, exclusivementreprésentéesd ' ici la fin de 2016 par les 13600 m2 de l ' ancien siège de CRIT. Le stock sera toutefois regarni dès2017 par plus de 30000 m2de bureauxà l ' entrée du nouvel écoquartier des Docks (« Influence »), dans un secteur moins proche de Paris, maisaisément accessiblepar la ligne 41 du métro. Ce lancement « en blanc » tranche avec l ' absencede développements spéculatifs dans la plupart des secteurs de report de couronne, où les projets ne sont le plus souvent lancésqu' après avoir trouvé un utilisateur C' est le cas de l ' Est, dont l' offre future de qualité supérieure à 10000 m2 à l ' horizon 2017-2018est principalement constituée du soldede deux opé- « CARPEDIEM», LA DEFENSE(92) rationsà Montreuil: la Tour 9 et « Altaïs », partiellement louée par la Ville pour y loger sesservices. Lesautres projets de l ' Est concernent deszones plus éloignéesdu coeur de l' agglomération, à l ' exempledesdéveloppementsen courssurle territoire de Marne laVallée («Le Greenwich») ou lesprojets potentiels prévusà plus long terme dans le secteurdes Mailles Horizon, à Noisy le Grand. Un éventuel rééquilibrage en... 2017 et 2018 Ce tour d ' horizon de l ' offre future montre, au final, que les opérationsde bureauxà venir demeurent assezinégalement répartiesdansle temps et selon lesdifférents secteursgéographiques de I' lle-de-France. À quelques exceptionsprès, le marché restera toutefois globalement sous-offreur en 2016, indiquant que la qualité du stock disponible devrait, à court terme, se détériorer. Ce stock pourrait être regarni en 2017 et 2018 compte tenu des lancements récemment réaliséset de l ' ampleur de certaines opérations potentielles. Un tel rééquilibrage reste toutefois à confirmer.Ainsi, la tendancedesgrands utilisateursà se positionnertrès en amont sur de nouvelles opérations suggère que le stockà livrer d ' ici 2018 pourrait avoirété largement entamé bien avant cette date. C' est d ' autant plus plausibleque la reprise économiquedevrait s' accélérer à partir de 2016, s' accompagnant d ' un rebond descréations d ' emploistertiaires qui accroîtront les besoinsimmobiliers desentreprises. Parailleurs, s' il reste importantdansde nombreuxsecteursde report, le potentiel de développementen 1e' e couronnetarde à seconcrétiser. Compte tenu des délaisincompressiblesde construction et silesconditions de marchéne s' y améliorent pastrès prochainement, nul doute que ces marchésdemeureront peu offreurs dans les deux ou trois prochainesannées. La tendance des utilisateurset des investisseursà privilégier lessecteursles plus établis et lesplus centraux car les mieux desservisdevrait, toutefois, évoluer à plus long terme , au fur et à mesurede l' avancéedes travauxliés à la mise en servicedesdifférentes lignesde métro du Grand ParisExpress et de leur raccordement au réseaurégional existant. Quelques hubs peu prisésactuellement pourraient en profiter, tirant parti également de l' élargissementprobable descritèresde recherche d ' investisseurspouraccueillir de nouvellesopérations de grande ou très grande taille... I LudovicDelaisse Tous droits de reproduction réservés ImmoWeek Magazine PAYS : France PAGE(S) : 21-24 SURFACE : 332 % PERIODICITE : Bimestriel 1 novembre 2015 - N°7 Page 19
  • 20. Qu4drans livre ses deux premiers immeubles Publié sur « Objectif Grand Paris Magazine» le 30/ 11/ 2015 L' un des plus importants projets tertiaires de la Capitale sort de terre . Du moins une partie . Deux des quatre immeubles de bureaux de l ' opération Qu4drans , située dans le 15e arrondissement de Paris , viennent d ' être livrés. Le programme tertiaire se dévoile enfin à l ' ouest de Paris , à quelques mètres du pont du Garigliano . Les bâtiments Sud et Est , d ' une surface totale de 45 000 mètres carrés , pourront accueillir près de 3 700 utilisateurs au sein d ' un vaste campus qui ambitionne d ' offrir plus qu' un site dédié au travail . Des espaces de restauration et des salles de sports en rezde-chausséeou encore un jardin d ' un hectare , qui sera ouvert au public en journée , ont pour objectif de favoriser les échanges . Le tout à proximité des transports en commun , juste en face du « Balardgone » , le nouveau ministère de la Défense , et à quelques pas des sièges sociaux de grandes Tous droits de reproduction réservés objectifgrandparis. URL : http://www.objectifgrandparis.fr/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 30 novembre 2015 - 17:51 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 20
  • 21. entreprises comme Microsoft France et TF1. 600 millions d ' euros de budget Malgré ces atouts , les deux premiers immeubles n' ont pas encore trouvé preneur ... Chez l ' investisseur , on se rassure comme on peut . « Environ 50 %% des opérations lourdes se commercialisent après leur livraison » , explique Pierre Vaquier , directeur général d ' Axa IM - Real Assets . Du côté du commercialisateur , même exercice : « À Paris intra-muros , qui enregistre un taux de vacance inférieur à 5 , on peut parler de pénurie d ' opérations neuves » , déclare Thierry Laroue-Pont , président du directoire de BNP Paribas Real Estate .La confiance règne donc chez les acteurs du projet , et il le faut bien . Le budget global de l' opération s' élève à plus de 600 millions d ' euros , une somme qu' il leur faudra vite rentabiliser. En attendant , la deuxième tranche de Qu4drans se prépare à entrer en chantier pour une livraison début 2018 . Au total , le campus proposera 86 000 mètres carrés de bureaux et 705 places de parking. Juliette Kinkela http :/ / .objectifgrandparis .fr/ ?page=actu&tarticle=325 Tous droits de reproduction réservés objectifgrandparis. URL : http://www.objectifgrandparis.fr/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 30 novembre 2015 - 17:51 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 21
  • 22. Grand Paris Office Crane Survey - Winter 2015 : pic historique de livraisons d'ici mars 2016 (Deloitte) Profitez dès maintenant des avantages de " Mon Business Immo ": En direct du Simi - La 25ème édition de l'étude Grand Paris Office Crane Survey souligne, qu'en retrait de 115 000 m! sur six mois, l'encours de la production dans la Métropole se maintient néanmoins au-dessus de la moyenne historique. Avec 73 programmes, 1,48 million de m! étaient en cours de construction au 30 septembre 2015. Après le regain d'activité constaté l'hiver dernier, les surfaces mises en chantier dans la Métropole ont presque été divisées par deux en six mois : seulement 210 000 m! ont été lancés cet été, un niveau inférieur de plus de 30 % à la moyenne constatée sur les 12 années d'existence de l'étude. Par ailleurs, l'automne et l'hiver 2015 vont voir un pic historique de livraison : plus de 600 000 m! neufs vont arriver sur le marché d'ici fin mars 2016, soit le double de la cadence habituelle des livraisons, dont 520 000 m! en première couronne, faisant décroitre brutalement l'encours de production de bureaux de la Métropole. Une situation contrastée suivant les secteurs géographiques. Paris : maintien à un niveau très élevé de la production neuve Avec 27 grues, 440 000 m! sont en chantier dans la capitale, soit 50% de plus que la moyenne de l'étude mais en recul de 6% par rapport à l'édition précédente. 100 000 m! dans neuf opérations ont été lancés ces six derniers mois, un volume soutenu, au-dessus de la moyenne historique. Les 12e et 13e arrondissements concentrent 45% des mises en chantier dans trois programmes développant plus de 45 000 m!. Le QCA ne voit que deux nouvelles grues faire leur apparition pour une surface totale inférieure à 8 000 m!. Fort du pic historique de mise en chantier constaté il y a six mois, la capitale a vu ainsi se lancer 260 000 m! en un an. En parallèle, 130 000 m! ont été livrés dans neuf opérations : c'est 70% de plus que la moyenne calculée depuis 2004. Le taux de précommercialisation de ces opérations dépasse les 50% et les principales disponibilités se trouvent dans le 15e arrondissement, notamment au sein du programme Qu4drans (46 000 m!). Par ailleurs, au 30 septembre 2015, on recense 285 000 m! disponibles à horizon 2017. La demande placée a été contenue et fragmentée cet été, représentant 60 000 m! dans sept opérations, soit un peu plus du tiers du volume placé identifié dans toute l'étude. La Mairie de Paris assure à elle seule 40% de la demande placée intra-muros avec deux opérations lancées "en gris". L'Ouest parisien : plus bas niveau de production neuve depuis 4 ans Conséquence de la léthargie qui touche le marché de La Défense et du niveau de l'offre immédiate et future, la production neuve dans le département des Hauts-de-Seine repasse sous la moyenne de l'étude à 710 000 m! soit une diminution de près de 20% sur un an. Le Secteur des Affaires de l'Ouest continue d'animer la production neuve alors que La Défense atteint son point le plus bas depuis 12 ans. Avec sept opérations, seulement 65 000 m!, disponibles aux deux tiers, ont été lancés cet été. Les nouveaux chantiers se concentrent dans le Secteur des Affaires de l'Ouest. A La Défense, le lancement de la tour E+ (15 000 m!), précommercialisée à 45%, met fin à trois années sans une Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.businessimmo.com/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 3 décembre 2015 - 16:42 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 22
  • 23. seule mise en chantier dans le quartier d'affaires, dans l'attente des prochaines opérations d'envergure (dont Trinity et Hekla). L'été a vu la livraison de huit opérations dans le département représentant seulement 120 000 m!, dont moins du tiers était disponible au 30 septembre 2015. Le ralentissement des mises en chantier fait écho à une offre déjà disponible abondante et à l'importante vague de livraisons dans les six prochains mois : 320 000 m! neufs vont ainsi arriver sur le marché dans les six prochains mois. Focalisant sur les surfaces disponibles, 105 000 m! sont attendus à horizon 2016. Près de 90 000 m! dans cinq transactions locatives, ont été placés dans l'Ouest parisien ces six derniers mois. Le Nord et l'est de Paris : vers une chute de la production neuve Les départements de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne n'ont vu apparaître que quatre nouvelles grues cet été totalisant moins de 40 000 m!. La production neuve enregistre une nouvelle diminution de plus de 10% en six mois et se positionne à 330 000 m!. Les livraisons représentent le double des mises en chantier et totalisent 80 000 m! dont 60 000 m! sur la seule commune de Saint-Denis, dans quatre programmes. Les disponibilités immédiates représentent moins de 30 000 m!. Dans les six prochains mois, l'encours de production devrait fortement chuter sur le secteur avec les livraisons attendues de plus de 200 000 m!, précommercialisés à près de 90%. Seuls les lancements de nouveaux campus " clés en main " dans les mois à venir, pourraient limiter cette chute spectaculaire. Avec une seule opération, lancée "en gris" à Bobigny, l'activité locative est restée très limitée cet été. Les marchés londoniens : l'offre neuve se raréfie malgré une activité de construction en forte croissance La production neuve londonienne a retrouvé cet été son plus haut niveau depuis 2008 et dépasse désormais le million de m!, soit une hausse de 18% en six mois. La City et le West End concentrent près des trois-quarts de la production neuve. Cet été, Londres a vu vingt-six nouvelles grues faire leur apparition totalisant 280 000 m!. La City continue de faire la course en tête avec treize nouveaux lancements. Sur un an, les mises en chantier représentent près de 700 000 m! : c'est le plus haut niveau enregistré depuis treize ans. Le volume des livraisons sur toute l'année 2015 devrait être à son plus bas niveau depuis 2012 avec seulement 305 000 m!. Néanmoins, plus de la moitié des surfaces actuellement en chantier devrait être livrée avant la fin 2016. La demande placée cet été a augmenté de 21% par rapport à l'édition précédente portant le taux de précommercialisation des surfaces de bureaux en chantier à 38%. Bien que ce taux de précommercialisation soit inférieur à celui constaté dans la Métropole du Grand Paris, la hausse observée à Londres souligne le fait que les utilisateurs aient saisi l'opportunité de prendre de nouveaux espaces dans un marché où l'offre continue de se raréfier à court terme. A très court terme, les pressions haussières sur les valeurs locatives devraient se poursuivre en raison d'un taux élevé de précommercialisation et d'un faible niveau de surfaces disponibles dans les six prochains mois. « Cette vingt-cinquième édition du Grand Paris Crane Survey met en évidence une probable tension en 2017 sur la disponibilité de bureaux neufs. Le marché parisien y échappera grâce à une forte dynamique de production constatée depuis plusieurs éditions et creuse ainsi l'écart avec l'ensemble des autres secteurs tertiaires de la Métropole du Grand Paris. En un an, sur le seul territoire de la ville de Paris, les mises en chantier ont représenté le double du niveau annuel moyen constaté sur les douze ans du Grand Paris Crane Survey. A l'échelle de la Métropole, ce dynamisme ne suffit pas à compenser la langueur constatée en première couronne. », commente Brice Chasles, associé Real Estate chez Deloitte. Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.businessimmo.com/ PAYS : France TYPE : Web Grand Public 3 décembre 2015 - 16:42 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 23
  • 24. Derrière le Balardqone, les Qu4drans" cherchent à profiter d' un tissu dynamique Tout le quartier Balardgone inaugurépar le président de la République voilà quelques semaines connaît une mutation sans précédent qui n' a pas échappé à quelques grands investisseurscomme AXA IM-Real Assets et BNP Real Estate . Ils réalisent une vaste opération immobilière de 86 000 m2 entre le ministère de la Défense , le périph , la Seine , et le Bd des Maréchaux les Qu4drans . La première tranche vient d ' être livrée par les promoteurs Sodearif et Icade avec deux immeubles de bureaux Sud (20 000 m2) et Est (25 000 m2) de 7 étages conçus et construitspar l ' architecte VVilmote & Associés. La seconde tranche composée de 2 autres immeubles de 15 750 m2 (Nord) et de 24 250 m2 (Ouest) a été lancée pour une livraison en 2018 . Un parc paysager de 1,3 ha fera tampon avec le Bd des Maréchaux et pénétrera grâce à des jardins dans ces immeubles de bureaux , comme à Bois Colombes , qui offrent de nombreuses terrasses privativeset une vision à 360' sur ce quartier exceptionnel considéré comme l ' un des 9 tissus urbain économiqùe les plus dynamiques de Paris : Is sont entourés d ' un côté par Microsoft , Bouygues lmmoblier , le siège de la Poste , Accor Hôtel , TF1 ,Safran , de l ' autre par France Télévision , ' HEGP , le Balardgone . Ces bâtiments sont constitués de très vastesplateaux (4000 m2) où la lumière du jour peut pénétrer profondément ( jusqu' à 6 à 8 m), très modulables et aménageables , de centres de conférences,d ' une conciergerie , d ' un fitness , d ' un restaurant inter-entreprises . «Cet ensemble de bureaux est un opportunitéunique dans Paris répondant à une demande forte pour des immeubles neufs et performants» indiquait Pierre Vaquier ,DG D ' A» IMREals Assets . «Le projet plait au marché , les premières visites sont très positives , la possibilité pour les entreprises de moduler leur prise à bail à partir de 10 000 m2 retient l ' attention . Les utilisateurs potentiels sont marqués par l ' ancrage des bâtimentsau sein d ' un tissu économique et urbain très dynamique et la possibilité de développer des services sur mesure » ajoute Thierry Laroue-Ont , président du Directoire de BNP Paris Rea Estate. C' était l ' un des sites retenu par la Régionpour installer son nouveau siège Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 4 SURFACE : 26 % PERIODICITE : BiHebdomadaire RUBRIQUE : Paris ile-de-france 4 décembre 2015 - N°2350 Page 24
  • 25. Immobilier de bureaux : un pic historique de livraisons attendu d'ici mars 2016 La 25ème édition de l'étude Grand Paris Office Crane Survey souligne, qu'en retrait de 115 000 m! sur six mois, l'encours de la production dans la Métropole se maintient néanmoins au-dessus de la moyenne historique. Analyse. Avec 73 programmes, 1.48 million de m! étaient en cours de construction au 30 septembre 2015. Après le regain d'activité constaté l'hiver dernier, les surfaces mises en chantier dans la Métropole ont presque été divisées par deux en six mois : seulement 210 000 m! ont été lancés cet été, un niveau inférieur de plus de 30 % à la moyenne constatée sur les 12 années d'existence de l'étude. Par ailleurs, l'automne et l'hiver 2015 vont voir un pic historique de livraison : plus de 600 000 m! neufs vont arriver sur le marché d'ici fin mars 2016, soit le double de la cadence habituelle des livraisons, dont 520 000 m! en première couronne, faisant décroitre brutalement l'encours de production de bureaux de la Métropole. Une situation contrastée suivant les secteurs géographiques. Paris : Maintien à un niveau très élevé de la production neuve Avec 27 grues, 440 000 m! sont en chantier dans la capitale, soit 50 % de plus que la moyenne de l'étude, mais en recul de 6 % par rapport à l'édition précédente. 100 000 m! dans neuf opérations ont été lancés ces six derniers mois, un volume soutenu, au-dessus de la moyenne historique. Les 12e et 13e arrondissements concentrent 45 % des mises en chantier dans trois programmes développant plus de 45 000 m!. Le QCA ne voit que deux nouvelles grues faire leur apparition pour une surface totale inférieure à 8 000 m!. Fort du pic historique de mise en chantier constaté il y a six mois, la capitale a vu ainsi se lancer 260 000 m! en un an. En parallèle, 130 000 m! ont été livrés dans neuf opérations : c'est 70 % de plus que la moyenne calculée depuis 2004. Le taux de précommercialisation de ces opérations dépasse les 50 % et les principales disponibilités se trouvent dans le 15e arrondissement, notamment au sein du programme Qu4drans (46 000 m!). Par ailleurs, au 30 septembre 2015, on recense 285 000 m! disponibles à horizon 2017. La demande placée a été contenue et fragmentée cet été, représentant 60 000 m! dans sept opérations, soit un peu plus du tiers du volume placé identifié dans toute l'étude. La Mairie de Paris assure à elle seule 40 % de la demande placée intra-muros avec deux opérations lancées " en gris ". L'Ouest parisien : Plus bas niveau de production neuve depuis 4 ans Conséquence de la léthargie qui touche le marché de La Défense et du niveau de l'offre immédiate et future, la production neuve dans le département des Hauts-de-Seine repasse sous la moyenne de l'étude à 710 000 m! soit une diminution de près de 20 % sur un an. Le Secteur des Affaires de l'Ouest continue d'animer la production neuve alors que La Défense atteint son point le plus bas depuis 12 ans. Avec sept opérations, seulement 65 000 m!, disponibles aux deux tiers, ont été lancés cet été. Les nouveaux chantiers se concentrent dans le Secteur des Affaires de l'Ouest. À La Défense, le lancement de la tour E+ (15 000 m!), précommercialisée à 45 %, met fin à trois années sans une seule mise en chantier dans le quartier d'affaires, dans l'attente des prochaines opérations d'envergure (dont Trinity et Hekla). L'été a vu la livraison de huit opérations dans le département représentant seulement 120 000 m!, dont moins du tiers était disponible au 30 septembre 2015. Le ralentissement des mises en chantier fait écho à une offre déjà disponible abondante et à l'importante vague de livraisons dans les six prochains mois : 320 000 m! neufs vont ainsi arriver Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.directgestion.com/ PAYS : France TYPE : Web Pro et Spécialisé 4 décembre 2015 - 12:18 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 25
  • 26. sur le marché dans les six prochains mois. Focalisant sur les surfaces disponibles, 105 000 m! sont attendus à horizon 2016. Près de 90 000 m! dans cinq transactions locatives, ont été placés dans l'Ouest parisien ces six derniers mois. Le Nord et l'est de Paris : Vers une chute de la production neuve Les départements de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne n'ont vu apparaître que quatre nouvelles grues cet été totalisant moins de 40 000 m!. La production neuve enregistre une nouvelle diminution de plus de 10 % en six mois et se positionne à 330 000 m!. Les livraisons représentent le double des mises en chantier et totalisent 80 000 m! dont 60 000 m! sur la seule commune de Saint-Denis, dans quatre programmes. Les disponibilités immédiates représentent moins de 30 000 m!. Dans les six prochains mois, l'encours de production devrait fortement chuter sur le secteur avec les livraisons attendues de plus de 200 000 m!, précommercialisés à près de 90 %. Seuls les lancements de nouveaux campus " clés en main " dans les mois à venir, pourraient limiter cette chute spectaculaire. Avec une seule opération, lancée " en gris " à Bobigny, l'activité locative est restée très limitée cet été. Les marchés londoniens : L'offre neuve se raréfie malgré une activité de construction en forte croissance La production neuve londonienne a retrouvé cet été son plus haut niveau depuis 2008 et dépasse désormais le million de m!, soit une hausse de 18 % en six mois. La City et le West End concentrent près des trois-quarts de la production neuve. Cet été, Londres a vu vingt-six nouvelles grues faire leur apparition totalisant 280 000 m!. La City continue de faire la course en tête avec treize nouveaux lancements. Sur un an, les mises en chantier représentent près de 700 000 m! : c'est le plus haut niveau enregistré depuis treize ans. Le volume des livraisons sur toute l'année 2015 devrait être à son plus bas niveau depuis 2012 avec seulement 305 000 m!. Néanmoins, plus de la moitié des surfaces actuellement en chantier devrait être livrée avant la fin 2016. La demande placée cet été a augmenté de 21 % par rapport à l'édition précédente portant le taux de précommercialisation des surfaces de bureaux en chantier à 38 %. Bien que ce taux de précommercialisation soit inférieur à celui constaté dans la Métropole du Grand Paris, la hausse observée à Londres souligne le fait que les utilisateurs aient saisi l'opportunité de prendre de nouveaux espaces dans un marché où l'offre continue de se raréfier à court terme. À très court terme, les pressions haussières sur les valeurs locatives devraient se poursuivre en raison d'un taux élevé de précommercialisation et d'un faible niveau de surfaces disponibles dans les six prochains mois. « Cette vingt-cinquième édition du Grand Paris Crane Survey met en évidence une probable tension en 2017 sur la disponibilité de bureaux neufs. Le marché parisien y échappera grâce à une forte dynamique de production constatée depuis plusieurs éditions et creuse ainsi l'écart avec l'ensemble des autres secteurs tertiaires de la Métropole du Grand Paris. En un an, sur le seul territoire de la ville de Paris, les mises en chantier ont représenté le double du niveau annuel moyen constaté sur les douze ans du Grand Paris Crane Survey. À l'échelle de la Métropole, ce dynamisme ne suffit pas à compenser la langueur constatée en première couronne. », commente Brice Chasles, Associé Real Estate chez Deloitte. Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.directgestion.com/ PAYS : France TYPE : Web Pro et Spécialisé 4 décembre 2015 - 12:18 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 26
  • 27. Recul de plus de 7% de la construction neuve, baisse de moitié des surfaces mises en chantier et pic historique de livraisons d'ici mars 2016 Grand Paris Office Crane Survey - Winter 2015 Téléchargez gratuitement le guide Faites vos Premiers Pas en Bourse Neuilly-sur-Seine, jeudi 3 décembre 2015 La 25ème édition de l'étude Grand Paris Office Crane Survey souligne, qu'en retrait de 115 000 m! sur six mois, l'encours de la production dans la Métropole se maintient néanmoins au-dessus de la moyenne historique. Avec 73 programmes, 1.48 million de m! étaient en cours de construction au 30 septembre 2015. Après le regain d'activité constaté l'hiver dernier, les surfaces mises en chantier dans la Métropole ont presque été divisées par deux en six mois : seulement 210 000 m! ont été lancés cet été, un niveau inférieur de plus de 30% à la moyenne constatée sur les 12 années d'existence de l'étude. Par ailleurs, l'automne et l'hiver 2015 vont voir un pic historique de livraison : plus de 600 000 m! neufs vont arriver sur le marché d'ici fin mars 2016, soit le double de la cadence habituelle des livraisons, dont 520 000 m! en première couronne, faisant décroitre brutalement l'encours de production de bureaux de la Métropole. Une situation contrastée suivant les secteurs géographiques. Paris : Maintien à un niveau très élevé de la production neuve Avec 27 grues, 440 000 m! sont en chantier dans la capitale, soit 50% de plus que la moyenne de l'étude mais en recul de 6% par rapport à l'édition précédente. 100 000 m! dans neuf opérations ont été lancés ces six derniers mois, un volume soutenu, au-dessus de la moyenne historique. Les 12e et 13e arrondissements concentrent 45% des mises en chantier dans trois programmes développant plus de 45 000 m!. Le QCA ne voit que deux nouvelles grues faire leur apparition pour une surface totale inférieure à 8 000 m!. Fort du pic historique de mise en chantier constaté il y a six mois, la capitale a vu ainsi se lancer 260 000 m! en un an. En parallèle, 130 000 m! ont été livrés dans neuf opérations : c'est 70% de plus que la moyenne calculée depuis 2004. Le taux de précommercialisation de ces opérations dépasse les 50% et les principales disponibilités se trouvent dans le 15e arrondissement, notamment au sein du programme Qu4drans (46 000 m!). Par ailleurs, au 30 septembre 2015, on recense 285 000 m! disponibles à horizon 2017. La demande placée a été contenue et fragmentée cet été, représentant 60 000 m! dans sept opérations, soit un peu plus du tiers du volume placé identifié dans toute l'étude. La Mairie de Paris assure à elle seule 40% de la demande placée intra-muros avec deux opérations lancées " en gris* ". L'Ouest parisien : Plus bas niveau de production neuve depuis 4 ans Conséquence de la léthargie qui touche le marché de La Défense et du niveau de l'offre immédiate et future, la production neuve dans le département des Hauts-de-Seine repasse sous la moyenne de l'étude à 710 000 m! soit une diminution de près de 20% sur un an. Le Secteur des Affaires de l'Ouest continue d'animer la production neuve alors que La Défense atteint son point le plus bas depuis 12 ans. Avec sept opérations, seulement 65 000 m!, disponibles aux deux tiers, ont été lancés cet été. Les nouveaux chantiers se concentrent dans le Secteur des Affaires de l'Ouest. A La Défense, le lancement de la tour E+ (15 000 m!), précommercialisée à 45%, met fin à trois années sans une seule mise en chantier dans le quartier d'affaires, dans l'attente des prochaines opérations d'envergure (dont Trinity et Hekla). L'été a vu la livraison de huit opérations dans le département représentant seulement 120 000 m!, Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.Edubourse.com/ PAYS : France TYPE : Web Pro et Spécialisé 4 décembre 2015 - 09:40 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 27
  • 28. dont moins du tiers était disponible au 30 septembre 2015. Le ralentissement des mises en chantier fait écho à une offre déjà disponible abondante et à l'importante vague de livraisons dans les six prochains mois : 320 000 m! neufs vont ainsi arriver sur le marché dans les six prochains mois. Focalisant sur les surfaces disponibles, 105 000 m! sont attendus à horizon 2016. Près de 90 000 m! dans cinq transactions locatives, ont été placés dans l'Ouest parisien ces six derniers mois. Le Nord et l'est de Paris : Vers une chute de la production neuve Les départements de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne n'ont vu apparaître que quatre nouvelles grues cet été totalisant moins de 40 000 m!. La production neuve enregistre une nouvelle diminution de plus de 10% en six mois et se positionne à 330 000 m!. Les livraisons représentent le double des mises en chantier et totalisent 80 000 m! dont 60 000 m! sur la seule commune de Saint-Denis, dans quatre programmes. Les disponibilités immédiates représentent moins de 30 000 m!. Dans les six prochains mois, l'encours de production devrait fortement chuter sur le secteur avec les livraisons attendues de plus de 200 000 m!, précommercialisés à près de 90%. Seuls les lancements de nouveaux campus " clés en main " dans les mois à venir, pourraient limiter cette chute spectaculaire. Avec une seule opération, lancée " en gris " à Bobigny, l'activité locative est restée très limitée cet été. Les marchés londoniens : L'offre neuve se raréfie malgré une activité de construction en forte croissance La production neuve londonienne a retrouvé cet été son plus haut niveau depuis 2008 et dépasse désormais le million de m!, soit une hausse de 18% en six mois. La City et le West End concentrent près des trois-quarts de la production neuve. Cet été, Londres a vu vingt-six nouvelles grues faire leur apparition totalisant 280 000 m!. La City continue de faire la course en tête avec treize nouveaux lancements. Sur un an, les mises en chantier représentent près de 700 000 m! : c'est le plus haut niveau enregistré depuis treize ans. Le volume des livraisons sur toute l'année 2015 devrait être à son plus bas niveau depuis 2012 avec seulement 305 000 m!. Néanmoins, plus de la moitié des surfaces actuellement en chantier devrait être livrée avant la fin 2016. La demande placée cet été a augmenté de 21% par rapport à l'édition précédente portant le taux de précommercialisation des surfaces de bureaux en chantier à 38%. Bien que ce taux de précommercialisation soit inférieur à celui constaté dans la Métropole du Grand Paris, la hausse observée à Londres souligne le fait que les utilisateurs aient saisi l'opportunité de prendre de nouveaux espaces dans un marché où l'offre continue de se raréfier à court terme. A très court terme, les pressions haussières sur les valeurs locatives devraient se poursuivre en raison d'un taux élevé de précommercialisation et d'un faible niveau de surfaces disponibles dans les six prochains mois. « Cette vingt-cinquième édition du Grand Paris Crane Survey met en évidence une probable tension en 2017 sur la disponibilité de bureaux neufs. Le marché parisien y échappera grâce à une forte dynamique de production constatée depuis plusieurs éditions et creuse ainsi l'écart avec l'ensemble des autres secteurs tertiaires de la Métropole du Grand Paris. En un an, sur le seul territoire de la ville de Paris, les mises en chantier ont représenté le double du niveau annuel moyen constaté sur les douze ans du Grand Paris Crane Survey. A l'échelle de la Métropole, ce dynamisme ne suffit pas à compenser la langueur constatée en première couronne. », commente Brice Chasles, Associé Real Estate chez Deloitte. Méthodologie : Le Grand Paris Office Crane Survey, publié par Deloitte, a été réalisé en collaboration avec la société Explore et avec l'appui de Business Immo. Cette étude recense de façon exhaustive toutes les opérations neuves et les restructurations de bureaux " en blanc** ", de plus de 1 000 m!, en chantier sur le territoire de la Métropole du Grand Paris, ainsi que celles qui ont été livrées au cours des six derniers mois, soit entre le 1er avril 2015 et le 30 septembre 2015. Retrouver l'étude dans son intégralité ici http://www.deloitte-france.fr/documents/deloitte_etude_paris-crane-survey-winter-2015.pdf Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.Edubourse.com/ PAYS : France TYPE : Web Pro et Spécialisé 4 décembre 2015 - 09:40 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 28
  • 29. A propos de Deloitte Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter www.deloitte.com/about. En France, Deloitte SAS est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés. Téléchargez gratuitement le guide Dopez vos plus-values Tous droits de reproduction réservés URL : http://www.Edubourse.com/ PAYS : France TYPE : Web Pro et Spécialisé 4 décembre 2015 - 09:40 Cliquez ici pour accéder à la version en ligne Page 29
  • 30. PROJET QU4DRANS : DEUX IMMEUBLES LIVRÉS Deuximmeublesdebureauxissus duprojetQu4drans,situésà proximité duministèredela Défense à Paris(151,viennentd ' êtrelivrés, ont annoncéles promoteursSodearif et Il s' agitdela première phasedu programme,quireprésente 600millionsd ' eurosd ' investissement. Ilsaccueilleront3 771 personnes et 375 placesde parking. Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 30 SURFACE : 3 % PERIODICITE : Quotidien RUBRIQUE : Immobilier DIFFUSION : 888948 3 décembre 2015 - N°1790 Page 30
  • 31. Paris : Sodéarif et lcade livrent les 2 premiers bâtiments de Qu4drans odéarif , filiale de Bouygues Bâtile ment Ile-de-France , et Icade s' apprêtentà lancer, à Paris (15e), la 2nde phase du programme Qu4drans , un ensemble de bureaux situé rue Lucien Bossoutrot , constitué de 4 immeubles indépendants conçu par l ' agence d ' architecture Willmotte& Associés et qui développera globalement86 000 m2 tout contre le nouveau ministère de la Défense (voir Immo Hebdo n°316) . Livré le 22 octobre dernier à l ' investisseurAXA IM-Real Assets agissant pour le compte du fonds DVIII , la 1èrephase de ce programme comprend les bâtiments Est (25 800 m2) et Sud (20 000 m2) ,tous deux en R+ 7 et offrant une capacité d ' accueil totale de 3 771 personnes , ainsi qu' un parkingde 375 places. Desservi à la fois par le RER C , la ligne 8 du métro et les lignes 12 et 13 du tramway, Qu4drans , soulignent ses promoteurs, se distingue par ses plateaux à partir de 2 000 m2 aménageables en espaces ouverts ou cloisonnés , ses RIE, cafétérias et terrasses accessibles ainsi que par son parc paysager de 1,3 hectare . Cet ensemble, qui offre également un auditorium de 200 places , bénéficiera des labels BBC Effinergie, Breeam (niveau « Excellent ») et HQE Bâtiments tertiaires « Passeport Exceptionnel». La livraison des immeubles Nord (15 750 m2) et Ouest (24 250 m2) et . . . . . . 111, . . . 1.1, . . . . 11111+10. . .. 1111.1.1. 1 . . . . . . . 1. . . . . . . . . . / / Il! PIMPI ri. de 330 places de parking supplémentaires est prévue début 2018 . «Cet ensemble de bureaux est une opportunité unique dans Paris répondant à une demande forte pour des immeubles neufs et performants . Nous sommes très confiants en la qualité de ces immeubles , et le démarrage dès décembre de la deuxième phase de ce projet en est la confirmation », déclare Pierre Vaquier , directeur général d ' AXA IM - Real Assets. « Le projet plaît au marché , les premières visites sont très positives , la possibilité pour les entreprises de moduler leur prise à bail à partir de 10 000 m2 retient l ' attention, relève pour sa part Thierry Laroue- Pont , président du directoire de BNP Paris Real Estate en charge de la commercialisationdu programme . Au-delà du prestige de l ' adresse et de son accessibilité unique , les utilisateurs potentiels sont marqués par l ' ancrage des bâtiments au sein d ' un tissu économique et urbain très dynamique et la possibilité de développer des services surmesuretels que la restauration , l ' auditorium , un fitness , l ' exploitation des terrasses accessiblesou la conciergerie .» Tous droits de reproduction réservés PAYS : France PAGE(S) : 3 SURFACE : 43 % PERIODICITE : Hebdomadaire 1 décembre 2015 - N°362 Page 31
  • 32. Date : 27/11/2015 Pays : France Emission : RADIO CLASSIQUE - La Matinale De Radio Classique Diffusion : 07:07 Durée : 00:01:55 QU4DRANS Pour accéder au contenu cliquer sur ce lien. Tous droits de reproduction réservés 07:07:14 Journal de l'économie - Un nouveau 07:07:14 Journal de l'économie - Un nouveau quartier d'affaire est créé dans le 15em arrondissement de Paris. Le nouveau siège du ministère de la Défense a été inauguré à Balard. Le projet immobilier est baptisé Quadrans. 07:07:41 Reportage d'Emilie Valès : présentation du nouveau quartier d'affaire. 07:07:56 Interview d'Eric Siesse, directeur des grandes opérations chez BNP Real Estate. 07:08:17 Interview de Thierry Laroue- Pont, président du directoire de BNP Paribas Real Estate : Blablacar et Facebook s'implantent dans le 9em arrondissement, Microsoft qui était au Ulis est juste à côté. Le quartier est desservi par le tram, le métro et le RER. 07:08:45 Interview de Pierre Vaquier, directeur général d'Axa IM Real Assets : il y aura Microsoft, Safran et Accor. 07:09:09 Page 32

Related Documents